Real Madrid, FC Barcelone: Il y a urgence qu’ils partagent…

8 janvier 2012 à 13:09 par Thomas

0

Xabi Alonso @Icon Sport


La Liga court à la catastrophe. En Espagne ou la crise frappe aussi, l’univers du football est dans l’oeil des politiques car le championnat d’Espagne est l’un des plus endettés d’Europe à hauteur, selon les chiffres récemment présentés par José Maria Gay, professeur de comptabilité à l’université de Barcelone, de près de 4 milliards d’euros pour l’ensemble de la première et deuxième division dont 3,48M€ pour le championnat élite, à la fin de la saison 20009-2010. Un autre rapport diffusé par El Pais indique que les clubs espagnols devraient, aux autorités fiscales, la somme énorme de 700 millions de dollars…

Entre la première et la deuxième division, la dette s’élèverait à 4 milliards d’euros

Le problème n’est pas nouveau mais la pression s’intensifie sur les deux géants du football espagnol, le Real Madrid et le FC Barcelone car ils absorbent la très grande majorité des droits TV. En Espagne, en effet, les négociations pour les droits TV se font au cas par cas et non pour l’ensemble du championnat comme cela se pratique partout ailleurs en Europe. Du coup, les écarts se creusent encore et encore en sachant, par exemple, que le Real Madrid a gagné, la saison dernière, 19 fois plus en recettes TV que les équipes les plus modestes du championnat. En Angleterre, à l’inverse, le ratio entre le haut et le bas de l’échelle est à 1,7. Déséquilibré vous avez dit déséquilibré ?…

Le Real Madrid et le FC Barcelone campent sur leurs positions

Ce serait même plus grave encore d’après José Maria Gay interrogé par Reuters. D’après lui, pour que le football espagnol trouve son salut, il lui faudra mieux répartir ses richesses, contrôler qu’une meilleure gestion soit faite dans les clubs et surtout, que cet effort d’assainissement des finances se fasse à l’internationale calqué sur d’autres modèles que ceux proposés jusque-là par les équipes espagnoles. L’affaire prend même une tournure politique : le Parti Populaire ayant demandé au Gouvernement espagnol d’agir afin de trouver un consensus avec le Real Madrid et le FC Barcelone. Seule solution évoquée pour l’heure : la prochaine renégociation des droits TV qui se fera à l’aube de la saison 2015-2016. Les autorités du football espagnol promettent une meilleure répartition des revenus. Mais pour beaucoup d’analystes du pays, il sera déjà trop tard…

Découvrez les voitures de Cristiano Ronaldo : Mercedes coupé Classe C





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑