Real Madrid: Le transfert de Bale fait bondir un eurodéputé

Posté le 6 septembre 2013 par

x1

Gareth Bale, star du mercato 2013

Gareth Bale, star du mercato 2013

Le transfert de gareth Bale au Real Madrid n’en finit plus de faire parler. Ce vendredi un eurodéputé belge a dénoncé la transaction en s’inquiétant du fond de la transaction au titre, critique-t-il que l’achat de l’international Gallois a été fait sur les derniers européens. Il explique que le Real Madrid traîne une dette de 600 millions d’euros et que celle-ci est en grande partie financé par la Caja de Madrid, une banque régionale filiale de la Bankia.

Le Real Madrid s’offre Bale pour 100M€ alors qu’il est endetté

Or Derk Jan Eppink, député conservateur, n’oublie pas qu’en grande difficulté financière, la Bankia a récemment bénéficié de l’aide de l’Union Européenne dans le cadre du Mécanisme européen de stabilité. Et qu’à ce titre, le groupe bancaire a reçu de l’Europe la somme de 18 milliards d’euros. « Les fonds européens ne peuvent servir de telles pratiques » s’insurge Derk Jan Eppink sur son blog qui promet de demander des comptes à la Commission européenne.

Le club merengue dans le viseur de la Commission européenne

Laquelle Commission européenne avait d’ailleurs décidé d’ouvrir une enquête, début août, afin de mieux comprendre pourquoi quatre clubs du championnat espagnol, le Real Madrid, l’Altetico Madrid, le FC Barcelone et Osasuna n’étaient pas enregistrées comme des sociétés anonymes comme le sont les autres clubs. Tous appartiennent en effet à leurs supporters, autrement appelés des Socios et cela permet au club d’échapper à de nombreuses taxes et impôts. Ce statut les autorise même à recevoir des aides publiques sans aucun plafonnement. Bref, il est à parier que tôt ou tard le Real Madrid devra rendre des comptes et justifier certaines pratiques dont le transfert de Gareth Bale.

A lire aussi : Les 10 transferts les plus chers de l’histoire du Real Madrid

Une réflexion au sujet de « Real Madrid: Le transfert de Bale fait bondir un eurodéputé »

  1. Alain DENIS

    Bof… puisque le président de l’UEFA, Michel PLATINI, n’est pas plus inquiet que ça du transfert de BALE, pourquoi s’affoler… Il préfère ennuyer des investisseurs quataris qui paient avec leur propre argent plutôt que de mettre un terme à des pratiques qui existent en Espagne depuis trop longtemps!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.