Real Madrid : Prêter Kaka, c’est doubler les impôts…

Posté le 29 août 2012 par

x2

Le problème Kaka | @IconSport

La fameuse « loi Beckham », le Real Madrid en a bien profité. N’étant plus en vigueur, le club en paie aujourd’hui les conséquences. Plus précisément, c’est sur le dossier Ricardo Kaka que le club est bloqué aujourd’hui, souligne El Confidencial. La situation est la même depuis le début du mercato : José Mourinho ne compte pas sur le Brésilien et les clubs ne manquent pas pour s’attacher ses services. Sauf que l’énorme salaire de Kaka – 10 millions d’euros par saison – est beaucoup trop élevé pour ses courtisans, surtout que le niveau du joueur laisse aujourd’hui à désirer. Du coup, la solution d’un prêt semblait être la meilleure. Semblait seulement…

Au Real Madrid, les impôts de Kaka sont sous contrôle, pour le moment…

Petite cure de rappel : la loi Beckham est un procédé qui a permis aux clubs espagnols de ne payer que 23% d’impôts sur les salaires de leurs joueurs (pour les étrangers ne résidant pas en Espagne, qui touchaient plus de 120.000 euros par mois), au lieu des 45% en vigueur pour les locaux. Sauf qu’en 2010, le gouvernement Zapatero a dit stop. Kaka, tout comme Cristiano Ronaldo d’ailleurs, ayant paraphé leur contrat sous la « protection Beckham », jouissait du premier taux d’imposition évoqué – pris en charge par le Real Madrid, car ce sont les clubs qui paient les impôts des joueurs en Péninsule.

Des impôts doublés en cas de prêt…

Si le Real Madrid prêtait Kaka, il s’économiserait son salaire. Mais selon El Confidencial, le Ministère de l’économie a lancé un avertissement à la Maison Blanche : en cas de prêt, le meneur de jeu ne bénéficierait plus des avantages fiscaux sur son salaire à son retour. Du coup, la facture Kaka s’avèrerait encore plus salée – 43% de 10M€ par saison, soit environ 4,3M€ d’impôts à payer pour le Real. L’hypothèse d’un prêt a donc été abandonnée par la direction merengue…

Le Real et le Milan AC était d’accords

D’ailleurs, ce nouvel élément du dossier Kaka aurait fait capoter le prêt du Brésilien au Milan AC. Les deux directions avaient trouvé un accord selon le site espagnol, où chacune des parties paierait la moitié du salaire de l’intéressé. Sauf qu’après l’avertissement du Ministère, Florentino Pérez a tout de suite fait marche arrière. La sortie de Kaka continue donc à être un véritable casse-tête pour tout le monde.

Ecrit par @Marcelo6Martins 

2 réflexions au sujet de « Real Madrid : Prêter Kaka, c’est doubler les impôts… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.