Stade Rennais: Antonetti refuse les comparaisons

9 décembre 2011 à 16:39 par admin

0
Frederic Antonetti, entraîneur du Stade Rennais

Frederic Antonetti, entraîneur du Stade Rennais @Icon Sport

Juste derrière Montpellier, le PSG, le Losc et l’OL, le Stade Rennais est actuellement 5ème du championnat de France de Ligue 1. Après avoir fini 6ème la saison passée, puis 9ème en 2010 et 7ème en 2009, le club breton s’est habitué à se battre avec les cadors de Ligue 1 pour les places européennes. Pourtant, Frederic Antonetti, l’entraineur du club affirme dans Le mensuel de Rennes que son équipe n’a « pas les mêmes exigences que (celles) qui dépensent des millions ». Selon lui, le Stade Rennais ne doit pas être placé sur un pied d’égalité avec les plus grosses écuries du championnat. Principale raison: La différence de moyens financiers et le travail de formation réalisé par le club.

Le Stade Rennais a un budget trois fois inférieur au PSG et à l’OL

Pour le coup, il paraît difficile de donner tort à l’entraineur corse du club breton. Si l’on compare les budgets des différentes équipes de Ligue 1, on constate que le Stade Rennais sur la saison 2011-2012 arrive à la sixième place (52M€ de budget), à égalité, avec l’AS Saint-Etienne, pourtant moins critiquée à la suite de ses contre-performances. Le club de Patrick Le Lay se situe surtout très loin derrière les plus grosses fortunes du championnat de France que sont le PSG et l’OL avec 150 millions d’euros et l’OM et ses 140 millions d’euros de budget annuel. C’est presque trois fois moyens financiers dont dispose le club breton… Même le Losc, avec 80 millions d’euros et les Girondins de Bordeaux (70 millions d’euros) dépassent au classement le Stade Rennais. Seule exception, et c’est d’ailleurs bien pour cela qu’on parle de surprise, le Montpellier de Loulou Nicollin qui est leader de Ligue 1 avec un budget modeste de 33 millions d’euros soit le 14e du championnat de France.

Le Stade Rennais possède l’un des meilleurs centres de formation de France

Mais alors, pourquoi les médias en demandent toujours plus à l’équipe de Frédéric Antonetti ? Sans doute à cause des nombreuses contre-performances en Ligue et Europa avec 13 matchs européens sans victoire. De son côté, l’entraineur du Stade Rennais préfère défendre la politique du club : « Parfois j’enrage un peu quand on nous compare à des clubs comme Paris, Marseille, Lyon ou Lille. (…) Nous sommes un vrai club formateur. (…) Notre politique sportive de formation est très nette, très visible… et on n’en parle jamais. » Pour rappel, le Stade Rennais est le seul club français a avoir gagné deux coupes Gambardella au cours de ces neuf dernières années. Alors, c’est vrai que ce n’est pas « facile tous les jours de se frotter aux gros du championnat, mais notre discours est ambitieux » et toujours tournée vers l’avenir… Qui s’annonce compliqué samedi avec un derby face à Brest.

A lire aussi : Les budget des clubs de ligue 1 saison 2011-2012





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑