Stade Rennais- L’évolution de la valeur marchande de Gourcuff sur le marché des transferts

Posté le 19 mars 2017 par

x0

Yoann Gourcuff a valu jusqu’à 22,5 millions d’euros sur le marché des transferts. – @Facebook

Promis à un grand avenir, mais fragilisé par des blessures récurrentes, la carrière du meneur de jeu du Stade Rennais Yoann Gourcuff  à pris un mauvais tournant en 2010 lors du Mondial en Afrique du Sud.  Au pic de sa forme jusqu’à la fin de la saison 2009-10 avec les Girondins de Bordeaux, il a perdu pied à Knysna. Isolé au sein de l’Equipe de France, rejeté par certains cadres du vestiaire, Gourcuff est au creux de la vague à seulement 23 ans. Sous pression,  son transfert record à Lyon n’a pas arrangé son cas. Depuis sa valeur sur le marché des transferts n’a cessé de chuter.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

22,5 M€, la valeur la plus haute de Yoann Gourcuff sur le marché des transferts

Vendu par son club formateur du Stade Rennais au Milan AC pour 4,5 millions d’euros en 2008, l’ascension de l’international français va s’accroître à vitesse grand V jusqu’à son paroxysme en Gironde. Les Bordelais vont profiter de la cote de Gourcuff pour le revendre à L’Olympique Lyonnais en 2010 pour 22 millions d’euros en incluant 4,5 millions d’euros de bonus divers. Il devient le plus gros transfert championnat de France. A cet instant, le natif de Ploemeur atteint les sommets et devient un joueur à forte valeur marchande soit 22,5 M€ selon Transfermarkt.

L’évolution de la valeur marchande de Yoann Gourcuff. -@Transfertmarkt

Le milieu rennais a (trop) souvent été trahi par son corps

Orteils, Adducteurs,  Gourcuff a enchaîné les pépins physiques à Lyon. En cinq saisons à l’OL, sa valeur marchande est passée de 22,5 millions à 4 millions d’euros en 2015. Il n’a disputé que 90 matchs de championnat, dont 23 dans leur intégralité. Des chiffres qui se suffisent à eux-mêmes pour résumer son expérience chez les Gones.  Son ancien préparateur physique Tiburce Darou confirmait cette tendance : « Moi, je m’occupe du physique. Pour soigner Yoann, il faudrait faire de la psychiatrie, et je ne suis pas psychiatre ». Son retour à Rennes sous l’autorité de son père Christian, n’a pas arrangé sa valeur qui est estimée aujourd’hui à la modique somme de 2,5 millions d’euros…