Top 50 des clubs de foot les plus influents sur le digital. Le PSG est 9e, l’OM ,31e…

Posté le 6 septembre 2017 par

x0

Le PSG tient sa place dans le Top 10 des plus fortes communautés des clubs de foot, sur la toile. – @Twitter

Nous n’insisterons jamais trop sur l’importance pour les clubs de foot, mais du sport en général, d’être efficaces sur le digital. Par efficacité s’entend suivi et populaire. C’est la base d’un volume important de business, un espace de promotion exclusif, pour les sponsors associés aux équipes. De surcroît quand le compte dépasse les 200 millions de fans dans le monde, comme le FC Barcelone et le Real Madrid.

Les clubs les plus influents du monde sur le digital (de 1 à 25)

Le Paris SG neuvième sur la toile, avec une communauté à 45M de fans

Les deux clubs espagnols devancent largement le reste de l’Europe, du globe même, mais le Top 50 des clubs de foot les plus influents sur le digital est dominé par les équipes du Vieux Continent et par les cinq principaux championnats, en ce qui concerne les 10 plus suivis. Parmi lesquels le Paris Saint-Germain, neuvième avec une communauté de 45,304 millions de fans tel qu’évaluée par l’agence digitale, Result Sports. Son analyse est complète, elle prend en compte l’ensemble des réseaux sociaux les plus plus populaires que sont Facebook, Twitter, Instagram, Google +, Youtube et Périscope.

L’Olympique de Marseille et l’AS Monaco se talonnent, l’OL est 48e à l’échelle du monde

Les plus gros clubs sont présents sur à peu près tous ces supports, les clubs français également, outre le PSG, l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais qui entrent dans le Top 50. Les Phocéens sont 33es avec une communauté à 8,04 millions de fans, les Monégasques suivent non loin, 36es à 6,929 millions de followers et l’Olympique Lyonnais, en bout de classement, avec 4,717 millions de suiveurs, au cumul des réseaux sociaux. Les détails du Top 50 sont à voir via le diaporama ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.