Transfert OM – Combien ça coûterait de signer Kevin Gameiro (Atlético Madrid) ?

Posté le 20 mai 2017 par

x0

L’arrivée d’Alexandre Lacazette à l’Atlético, si elle devait se faire, pourrait pousser Kévin Gameiro à changer de club. – @Facebook

Si c’était lui, la star offensive du prochain marché des transferts de l’OM ? D’aucun dirait qu’il est un joueur marqué PSG, pour ses années au club de la capitale. C’est surtout un international français, rompu depuis qu’il est en Espagne, à Seville puis à l’Atlético Madrid, au haut niveau du championnat de Liga ou des coupes européennes (Ligue des champions plus Ligue Europa qu’il a gagné trois fois). Kevin Gameiro c’est du lourd, que l’Olympique de Marseille suivrait, car l’ancien lorientais pourrait être poussé vers la sortie, par la possible arrivée d’Alexandre Lacazette. La situation, si elle se confirme, peut être à l’avantage du club phocéen (ou d’un autre intéressé). On décrypte ce qu’un transfert de Kévin Gameiro pourrait coûter à l’OM…


Quand Floyd Mayweather passe à la banque… par Sportune

Une indemnité de 30 à 40M€ maximum pour le transfert de Kevin Gameiro

Sur le coût du transfert, il faut d’abord rappeler que l’Atlético Madrid a versé 32 millions d’euros d’indemnité (hors bonus) au FC Seville, l’été dernier. Sa valeur marchande est depuis restée sensiblement la même, proche de 28 à 30 millions d’euros. Peut-être un peu plus si la concurrence s’accroît. Mais pas de beaucoup, car les joueurs de la Liga espagnole ont tous une clause libératoire obligatoire dans leur contrat. Celle de Kévin Gameiro, chez les Colchoneros est restée la même que précédemment à Séville, selon le journal Sport en Espagne : elle avoisine les 40 millions d’euros.

Un salaire plus élevé que ceux du vestiaire de l’Olympique de Marseille

Question salaire, celui de l’international français est naturellement en phase avec son statut. Il a quasiment doublé, en faisant la bascule de Séville à Madrid, passant de 4 millions d’euros bruts la saison, à 7,5 millions d’euros, à l’Atlético, avec un contrat de quatre ans, jusqu’en 2020. C’est peu ou prou l’équivalent de ce que versait West Ham à Dimitri Payet, avant qu’il ne signe à l’OM, en acceptant de rogner sur ses émoluments. Peut-être Kévin Gameiro, en échange d’une place de titulaire dans un projet de club attractif acceptera-t-il d’en faire de même, s’il doit être lui même poussé sur le banc. Donc vers la sortie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.