Valentino Rossi, la bataille de sponsoring gagnée par le Docteur

Posté le 1 janvier 2013 par

x3

Valentino Rossi @Icon Sport

Valentino Rossi @Icon Sport

La saison de MotoGP 2013 n’a pas débuté que déjà Valentino Rossi a remporté une victoire sur Jorge Lorenzo. La bataille du sponsoring…

Le retour du « docteur » Valentino Rossi chez Yamaha s’inscrit dans une logique globale d’entreprise. La marque nippone avait besoin d’un soutien économique, via un sponsor, pour continuer l’aventure. Après le départ de Rossi chez Ducati, l’équipe au Diapason avait perdu 18 millions d’euros de contrat, quelle n’a jamais retrouvé. Le retour du pilote italien pour 2013 devait s’accompagner du concours de la boisson énergisante américaine Monster. En fait ce sera un plus gros deal que prévu.

Grâce à Valentino Rossi, Monster devient sponsor principal de Yamaha

Initialement Monster Energy Drink devait sponsoriser la moto de Rossi contre un chèque de 4 millions d’euros annuel, soit autant que le sponsoring pour l’équipe Tech 3, cliente de Yamaha depuis plusieurs saisons. L’accord Monster-Rossi était double : la boisson sponsorise donc la moto de l’italien et assure un total de prime de 8 millions environ au pilote (qui touche un salaire de 4 millions d’euros de la part de Yamaha).  Sauf que les choses ont évolué durant l’hiver. Valentino Rossi a proposé que Monster devienne le sponsor principal de l’équipe usine du constructeur, en échange d’un chèque de 8 millions d’euros. Un argent qui a été volontiers accepté, mais qui a causé une victime : Jorge Lorenzo.

Lorenzo obligé de résilier son contrat avec Rockstar

Le nouveau contrat de l’Espagnol ne devant pas signer un accord sponsoring allant contre les intérêts de Yamaha, la signature de Monster comme sponsor principal dissonait avec son accord avec la boisson énergisante ibérique RockStar. Lorenzo a été obligé en décembre de résilier son contrat avec la marque espagnole en échange d’un chèque d’un millions d’euros environ. Une somme qui était plus élevée que prévu eau départ. Un coup dur pour le double champion du monde natif de Majorque.

Mais une victoire de Valentino Rossi qui démontre encore plus son pouvoir marketing sur tous les autres pilotes du plateau, malgré ses 33 ans. Le Docteur a rapporté ces huit dernières années un total de 112 millions d’euros de sponsoring à ses équipes…

3 réflexions au sujet de « Valentino Rossi, la bataille de sponsoring gagnée par le Docteur »

  1. Diego

    Valentino tu es le plus fort !!! Sur la piste et en coulisse, même si ton passage chez ducati (ma marque de moto préférée ayant eu plusieurs italiennes dernière en date la desmocedici 1000 rr) n’a pas été à la hauteur des espérances légitimes de la part de tes fans, étant espagnol Jorge je t’aime aussi bien sur et suis certain que ton palmarès sera au moins au niveau de Valentino d’ici quelques années, pedrosa mérite aussi un titre quand à casey ton style ton engagement nous manque déjà .
    À très bientôt sur la pit lane!

    Diego.

    Répondre
    1. Name juan

      je ne suis pas d’accord avec toi diego d’une part parce que valentino a eu deux années difficile chez ducati car sa moto était tout simplement une mobylette avec un bon moteur mais une partie cycle nettement inférieur a celle des yam et honda.
      D’autre part je mets ma main a couper que lorenzo n égalera jamais rossi car est il est encore très loin du palmarès de rossi et il ne sera pas en mesure de l’égaler(il lui manque 60 victoires).
      Rossi rester the best et il n’est pas encore fini.

      Répondre
      1. Name diégo

        cher Juan, (mon frère s’appelle Juan également) je n’ai jamais dit et considéré que Valentino était fini, il reste et restera mon idole très longtemps encore, simplement il reste à Jorge une dizaine d’années, il peut remporter encore beaucoup de victoires, de plus Valentino va, entre Jorge, Dani Pedrosa, Marc marquez avoir et devoir prendre des risques, qu’il n’a peux être plus envie de prendre, et c’est bien légitime, tout ce qu’on peut souhaiter c’est que le spectacle soit grandiose et que personne ne se fasse mal !

        À bientôt sur les circuits.

        Diégo.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.