Archives du mot-clé Angers SCO

OM, OL, Girondins… Les nouveau maillots 2017-2018 de Ligue 1 officiels en fil rouge

Suivez, sur notre site, les sorties des nouveaux maillots 2017-2018 de Ligue 1.

Les choses vont forcément s’accélérer du côté des équipes du championnat qui n’ont encore rien dévoilé. La 38e et dernière journée de Ligue 1 sera – surtout pour les formations qui reçoivent, l’occasion d’étrenner les nouvelles tuniques. Mais déjà des clubs ont officialisé un ou plusieurs de leurs maillots de la saison 2017-2018 prochaine : l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais, le SCO Angers et les Girondins de Bordeaux.


Le nouveau maillot 2018 du Bayern Munich par Sportune

Plusieurs clubs de Ligue 1 ont déjà officialisé le(s) maillot(s) 2017-2018

Les Marines n’ont présenté que le modèle domicile, justement de couleur bleu marine, teinté de blanc, avec le scapulaire iconique bien présent. Les autres sont allés plus loin. Les version domicile (à dominante de blanc avec du bleu et du rouge) et extérieur (sur fond de bleu foncé avec un des lignes rouges horizontales sur le bas) pour l’Olympique Lyonnais. Les trois (domicile, extérieur et third) du côté d’Angers et de l’Olympique de Marseille.

Adidas a dévoilé les maillots de l’Olympique de Marseille et de l’Olympique Lyonnais

Pour les Angevins, le « home » est blanc et noir en bandes verticales, le modèle « away » mélange du gris foncé à du noir. Quant au third, il est très voyant puisqu’à dominante de jaune fluo. Du côté de l’Olympique de Marseille, enfin, les derniers maillots produits par adidas pour le club phocéen sont blanc teinté de bleu ciel à domicile, bleu ciel avec des touches de blanc à l’extérieur et violet pour le third.

Tous les maillots de Ligue 1 à retrouver en fil rouge

Tous ces nouveaux maillots 2017-2018 officiels de la Ligue 1 sont à découvrir en pages suivantes. Pour que vous ne ratiez rien, cette page sera mise à jour, après chaque nouvelle officialisation. Pensez à régulièrement la consulter.

Découvrez les maillots de Ligue 1 officialisés, en pages suivantes du dossier

Pages: 1 2 3 4 5 6 7

Palmarès des buteurs les plus rentables de la Ligue 1 2016-2017

Près de 275.000€ le but de Cavani au Paris Saint-Germain. – @Facebook

Loïs Diony, l’attaquant du Dijon FCO est le buteur le plus efficace du championnat de France de Ligue 1, cette saison 2016-2017. C’est à tout le moins, ce qu’il ressort de nôtre palmarès Sportune, sur la rentabilité des joueurs offensifs du championnat de France de football, au ratio des buts marqués et du salaire annuel brut gagné. Il est évidemment entendu, avant d’aller plus loin dans le sujet, que la méthode a ses limites. Et que dans la liste à découvrir au complet en page suivante du dossier (ou pour le Top 10, via le diaporama ci-dessous), certains ont un rôle plutôt de passeurs que de finisseurs.

Les attaquants les plus rentables de Ligue 1 : 10. Issiar Dia (240.000€/an - 11 buts) = 50.000€/but

Loïs Diony au Dijon FCO est le plus rentable des attaquants de la Ligue 1 2016-2017

Cela nous donne toutefois une idée générale de la saison qui s’achève. Avec son lot de révélations, comme Loïs Diony, on l’a dit plus haut (11 buts pour un salaire annuel de 240.000€ ; soit 21.818 euros le but inscrit), ou Steve Mounié du Montpellier HSC (360.000€/an pour 14 buts = 35.714 euros). Mais aussi des flops au premier rang desquels, Hatem Ben Arfa (0 but, une passe décisive) au Paris Saint-Germain. Ou le Bordelais Jérémy Menez : 2 passes décisives et 3 buts, soit le but de l’ancien milanais ou parisien, à près du million d’euros.

275.286€ le but de Cavani pour le PSG, 193.333€ celui de Thauvin pour l’OM…

Selon toute logique quand même, les attaquants les mieux payés du foot en France sont (hors quelques exceptions, dont celles citées plus haut) les plus prolifiques. En prenant son salaire précédent, avant qu’il n’officialise sa prolongation mi-avril dernier, il en coûte 274.286 au Paris Saint-Germain le but de l’Uruguayen (35 réalisations jusqu’ici). Contre 360.000 euros celui de Mario Balotelli à l’OGC Nice, 342.857 euros le but de Falcao pour Monaco, 193.333 euros celui de Florian Thauvin pour l’Olympique de Marseille et 161.538 euros, d’Alexandre Lacazette à l’Olympique Lyonnais. Le palmarès Sportune complet des attaquants les plus rentables du championnat est résumé dans le tableau, en page 2 du dossier.

Palmarès des attaquants les plus rentables de Ligue 1 (de 11 à 40)

Joueur Salaire annuel Buts marqués Ratio Salaire/but
11. Ivan Santini 840.000€ 15 56.000€
12. Famara Diedhiou 480.000€ 8 60.000€
13. Guido Carrillo 480.000€ 7 68.571€

Voir le palmarès au complet en page suivante

Pages: 1 2

Le SCO Angers dévoile ses 3 maillots domicile, extérieur et third 2017-2018 [OFFICIEL]

Kappa a officialisé les trois nouveaux maillots 2017-2018 du SCO Angers. @Kappa

Liverpool, premier des grands clubs d’Europe à avoir officialisé sa future tunique à domicile. Le SCO Angers, premier en France (et au-delà des frontières hexagonales) à dévoiler ses trois futurs maillots 2018-2018 que sont le domicile, l’extérieur et le third (à découvrir en détails dans le diaporama ci-dessous). C’est Kappa, l’équipementier officiel du club qui les produits, depuis 2013 que la marque italienne a pris la suite de Umbro.

Les 3 maillots 2017-2018 du SCO Angers : le domicile

LAngers, premier club de Ligue 1 à officialiser ses 3 maillots 2017-2018

A domicile, les Angevins évolueront dans un ensemble très classique noir et blanc. Les bandes verticales iconiques sont bien là, le haut du maillot est laissé en blanc et les manches sont noires. A l’extérieur, le sombre domine, sur fond de noir pour couleur principale assorti de gris au niveau des manches et des teintes de blanc, notamment pour marquer le logo de l’équipementier et celui du club angevin.

Du jaune fluo pour dominante du maillot third

Le third enfin sera résolument très flashy. Avec du jaune fluo en dominante, plus du noir en accompagnement. Ces couleurs ultra-vives s’imposent de plus en plus sur les terrains de football, par la force des équipementiers. A l’exemple de celui proposé en third par Puma à Arsenal, cette saison 2016-2017.

De Diédhiou à Angers, à Cavani au PSG, les transferts les plus chers de chaque club de Ligue 1

Famara Diédhiou est le transfert le plus cher de l’histoire du SCO Angers. – @Twitter

Combien votre favori de Ligue 1 a-t-il dépensé pour son transfert historiquement le plus coûteux ? Pour qui était-ce ? Les réponses sont à trouver en pages suivantes de notre dossier, qui résume les recrues les plus chères de chaque équipe du championnat de France élite, 2016-2017 ; du plus abordable, Famara Diédhiou au SCO Angers, au plus onéreux qu’est celui d’Edinson Cavani au Paris Saint-Germain. Presque quatre ans après, l’indemnité versée par le club de la capitale pour l’Uruguayen demeure un record en France.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

Edinson Cavani au Paris SG est toujours le transfert le plus cher du foot français

Des records, justement, certains en ont battu très récemment. Le SCO on l’a dit avec Diédhiou, pour qui le club a dépensé 1,6 millions d’euros l’été 2016 dernier. Ou plus récent, le retour de Dimitri Payet à l’Olympique de Marseille, moyennant 29,3 millions d’euros d’indemnité versée à West Ham. C’est 10M€ de plus que payés à Porto, par Marseille, pour Lucho Gonzalez jusqu’en janvier dernier, le joueur le plus cher de toute l’histoire du club phocéen.

L’OM a battu son record avec Payet. Le Stade Rennais digère toujours le sien, 17 ans après…

Sinon, il y a plus ancien. Et pour le Stade Rennais, beaucoup (beaucoup) plus couteux. Que ceux qui se souviennent de Severino Lucas lèvent la main, pour qu’ils racontent aux autres comment, à l’entrée de ce monde dans le 21e siècle, Rennes a payé une fortune (150 millions de francs, soit aujourd’hui encore 21,3M€ !), pour un attaquant auteur de 11 buts en… 84 matchs sous le maillot breton). Pour mieux mettre en relief l’échec Lucas, l’Olympique Lyonnais a recruté Lisandro Lopez en 2009 à Porto, pour 24 millions d’euros. L’Argentin a disputé 168 matchs avec les Gones, pour 82 buts marqués. Quand le top illustre un flop.

Le SC Bastia a bouclé son transfert le plus cher au siècle dernier

Un mot pour conclure sur le SC Bastia, car depuis 1998 et le recrutement de l’international polonais, Mariusz Piekarski pour 2 millions d’euros, le club corse n’a jamais plus payé au-delà le transfert d’un joueur. A l’échelle du foot cela fait pourtant une éternité. A l’époque, la nouvelle star du foot français, Kylian Mbappé n’était même pas née ! Pour découvrir les transferts les plus chers de tous les clubs de la Ligue 1, découvrez notre dossier complet en pages suivantes.

Les transferts les plus chers de chacune des 20 équipes de L1 sont à voir, en pages suivantes

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18

Le salaire de Billy Ketkeophomphone au SCO Angers

Billy Ketkeophomphone a récemment prolongé son contrat, jusqu’en 2020, avec le SCO Angers. – @Twitter

La première saison du retour du SCO Angers en Ligue 1 ne leur est pas montée à la tête. Comme le racontait dernièrement le journal L’Equipe, beaucoup des joueurs angevins ont prolongé leur contrat, dans le courant de l’année, en revalorisant leur salaire. Mais aucun n’a fait de caprices pour obtenir (beaucoup) plus. Le salaire de Billy Ketkeophomphone au SCO d’Angers en est l’illustration.


L'incroyable voiture en or de Pierre-Eymerick… par Sportune

Billy Ketkeophomphone a signé le plus haut salaire du SCO d’Angers. Mais…

L’attaquant de 26 ans est l’une des révélations de la saison passée, mais selon le journal L’Equipe il n’a pas profité depuis d’un statut spécifique dans son collectif. La preuve étant qu’il émarge à 40.000 euros bruts par mois (hors primes additionnelles), ce qui est certes le salaire le plus élevé versé par le SCO, cet exercice 2016-2017 mais ils sont six, dans le vestiaire, à prétendre à cette même somme.

Un contrat prolongé jusqu’en juin 2020

C’est d’ailleurs l’une des particularités du club angevin que d’avoir une grille de salaires assez homogène ; les mieux payés ne dépassant pas deux fois le salaire moyen d’un joueur, à 25.000 euros bruts par mois. En prolongeant son engagement avec le club qui l’a révélé, Billy Ketkeophomphone a scellé jusqu’au 30 juin 2020, son avenir au SCO d’Angers.