Archives du mot-clé arsenal

Découvrez tous les salaires d’Arsenal en 2017-2018

Chez les Gunners d’Arsenal, les salaires sont plus homogènes qu’en d’autres top clubs de Premier League. – @Twitter/Arsenal

C’est peut-être moins un souci d’argent, qu’un manque d’ambition du club londonien. Arsenal, du fait d’une gestion financière rigoureuse, d’une situation géographique enviable en plein de coeur de Londres, d’une fan base importante et de performances d’ensemble qui, bien que décevante pour pas mal de supporters, remplissent les caisses du club… Arsenal donc, pour toutes ces raisons est une équipe avec dub potentiel économique qui ne se traduit que pour partie, sur le plan sportif. Quand d’autres, comme Chelsea, acceptent le risque d’investir massivement sur des transferts et/ou des salaires, les Gunners jouent la prudence. Cela donne des salaires plutôt homogènes, sans star majeure pour croquer plus que les autres.

Alexandre Lacazette est le nouveau salaire le plus élevé du vestiaire d’Arsenal

Sauf peut-être Alexandre Lacazette, recruté cet été depuis l’Olympique Lyonnais. L’attaquant de l’équipe de France est le plus gros salaire du vestiaire d’Arsenal, cette saison 2017-2018, à près de 200.000 livres hebdomadaires, selon l’estimation donnée par la presse. Cela vaut près de 11,5 millions d’euros la saison, c’est l’un des plus hauts salaires de la Premier League anglaise. Mais d’autres jouent plus gros, les deux Manchester, United et City ou Chelsea qui pense à rénover Eden Hazard. Moyennant quoi, Arsenal arrive après ces trois là, en matière de salaires versés, sur l’exercice en cours.

A voir aussi >>> Les salaires de Chelsea en 2017-2018

Vers le départ de deux cadres à gros salaires : Mesut Özil et Alexis Sanchez arrivent en fin de contrat

A la fin de la saison, la moyenne devrait d’ailleurs baisser, si se confirment les départs des deux rémunérations les plus hautes, après Alexandre Lacazette, que sont celles de l’Allemand Mesut Özil et du Chilien Alexis Sanchez, à 8,1 millions d’euros chacun la saison. L’un et l’autre arrivent en bout de bail et ils ont jusqu’ici refusé toutes les prolongations, qui leur ont été transmises. Un mot sinon, des Français d’Arsenal, ceux en plus d’Alexandre Lacazette, trois d’entre eux ont prolongé en fin d’année 2016 dernière : Laurent Koscielny (4,4M€ jusqu’en 2020), Francis Coquelin (4,4M€ jusqu’en 2021) et Olivier Giroud (5,5M€ jusqu’en 2019). Ça n’est pas le cas de Mathieu Debuchy (4,1M€ par an, sous contrat jusqu’en 2019), sur qui Arsène Wenger ne semble plus vouloir compter. D’ailleurs, à parler du coach alsacien, lui aussi a prolongé, au mois de mai dernier en signant à près de 9,2 millions d’euros la saison, le contrat le plus cher de sa longue carrière (21 ans consécutifs) au club.

Tous les salaires d’Arsenal en 2017-2018

Joueur Salaire en 2017-2018 Echéance du contrat
Petr Cech 5,9M€ 2019
Matt Macey 0,3M€ 2018
David Ospina 2,3M€ 2019

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2

Arsenal signe pour Konami, c’est la fin de North London sur PES

Konami, l’éditeur du jeu PES a signé un partenariat avec le club d’Arsenal.

Les équipes de Konami en plaisantent elles-mêmes, sur les réseaux sociaux, c’est en effet la fin d’une équipe qui a, mine de rien, trouvé sa place dans l’histoire des versions de PES. Parce que North London, c’était le nom, sans le citer question de droits, de l’équipe d’Arsenal. Au meilleur du jeu, c’était l’époque des Frenchies, Henry, Vieira, Pires et co, donc une équipe que beaucoup d’entre nous, avaient en préférence. Mais ça, comme le dit slogan, c’était avant…

Konami pour sa franchise PES signe un contrat de licence avec Arsenal et sonne la fin de l’équipe North London

Avant que Konami n’officialise la signature de sa franchise PES, avec le club d’Arsenal. North London est mort vive Arsenal, désormais Konami, à la pleine liberté d’user du nom, du logo et de l’image des joueurs (sous certaines conditions, faut-il le comprendre, car les droits sont un enjeu majeur entre les deux acteurs du marché, Konami pour PES et EA Sports avec FIFA). Avec les Gunners, Konami accroche un club premium de plus, dans la liste des équipes sous licences, avec le FC Barcelone, le Milan AC, l’Inter ou le Borussia Dortmund, pour les majeures.

Les Gunners avec les autres clubs sous contrats dont le Barça, l’Inter, le Milan ou le Borussia Dortmund

« Nous sommes déterminés à travailler avec les meilleurs clubs de football et somme enchantés de devenir partenaire d’Arsenal » a confirmé Jonas Lygaard, directeur de la branche business et développement chez Konami. Le rapprochement du club de Londres et de l’éditeur japonais a pris plus d’ampleur cet été, quand les Gunners ont reçu a Finale Mondiale de la PES League, à l’Emirates Stadium.

Emirates (PSG, Real Madrid, Arsenal…), le sponsor le plus généreux du football

Sur le maillot du PSG ou d’autres grands clubs d’Europe, Emirates est un sponsor incontournable du foot. -@Twitter/PSG

Que celui qui prétend suivre le foot, sans connaître la marque Emirates se lève et nous écrive. On ne le croiras pas, sans un argumentaire (très) très fourni. Parce qu’en effet, quiconque s’intéresse à la chose du football a déjà entendu, vu ou lu, une promotion sinon le nom, de la compagnie aérienne dubaïotte. Emirates est partout, sur le maillot du Paris Saint-Germain, celui du Milan AC ou du Real Madrid, associés à la Fédération anglaise (FA) ou plus significativement encore, au club d’Arsenal.

frameborder= »0″ width= »600″ height= »338″ src= »//www.dailymotion.com/embed/video/x589wuc?autoPlay=1″ allowfullscreen= » »>

Le sponsor du PSG, d’Arsenal ou du Real Madrid investi près de 126 millions d’euros la saison

Avec les Gunners, Emirates est tout à la fois un sponsor maillot et le naming du stade londonien. Bref, la marque est ultra présente, c’est d’ailleurs, selon une étude du groupe CSM Sport and Entertainment, celle qui investit le plus fans le domaine du football, avec sept partenariats majeurs, pour une dépense totale avoisinant les 126 millions d’euros (Emirates est sur le maillot du Paris SG, moyennant 25 millions d’euro par an, environ, jusqu’en 2019).

Gazprom et Nissan sont les deux autres sponsors les plus généreux du foot

Emirates est suivi du groupe russe Gazprom qui investit près de 80 millions d’euros par saison, pour associer son image à celle de deux clubs : le Zenit Saint-Pétersbourg en Russie et Schalke 04, en Bundesliga allemande. Nissan, enfin, complète le podium des sponsors les plus généreux du foot, avec 71M€ investis. Le constructeur automobile soutient notamment la Ligue des champions et pas mal de joueurs, dont le capitaine du PSG, Thiago Silva ou le milieu de terrain du Barça, Andres Iniesta.

Arsenal – Image du bolide à 260.000 euros, d’Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette semble avoir trouvé ses marques, maintenant qu’il vit à Londres. – @Twitter

Le joueur le plus cher vendu dans son histoire par l’Olympique Lyonnais semble avoir déjà trouvé ses marques, à Londres. Il n’en en effet pas échappé, à la presse anglaise toujours aux aguets, qu’Alexandre Lacazette fait ses courses dans un Tesco (chaîne de supermarché très populaire en Grande-Bretagne) et roule dans un bolide puissant et prestigieux, à plus de 260.000 euros. L’attaquant d’Arsenal roule en effet, dans une Ferrari 488 GTB tel que le rapporte le Daily Mail, un modèle qui pourrait être le sien, personnellement puisqu’il a déjà été vu à son volant, plus tôt dans la saison.

Alexandre Lacazette roule en Ferrari 488 GTB, maintenant qu’il est à Londres

Cet engin sorti de la marque au Cheval cabré, à Maranello en Italie est d’un rouge vif, iconique du prestigieux constructeur. A l’achat, en version neuve, cette Ferrari 488 GTB avoisine plus ou moins, les 220.000 euros. C’est en gros, une semaine de salaire à gagner pour Alexandre Lacazette, depuis qu’il a quitté la Ligue 1, pour la plus lucrative et visible Premier League anglaise, chez les Gunners d’Arsenal qui l’ont embauché.

Un transfert à près de 60 millions d’euros pour les Gunners d’Arsenal

Cet été, Alexandre Lacazette a quitté l’Olympique Lyonnais qui l’a formé et révélé sur la grande scène footballistique, pour s’engager avec les Gunners d’Arsenal, d’Arsène Wenger. Son transfert s’est conclu sur la base d’une indemnité porche de 53 millions, à laquelle peuvent s’ajouter 7 millions de bonus.

Arsenal – Bienvenue dans la maison de Mesut Özil à Londres

Mesut Özil a ouvert les portes de sa maison aux caméras. – @Youtube/HypeBeast

Mesut Özil a récemment ouvert les portes de sa maison londonienne aux journalistes de HypeBeast et c’est plutôt malin de la part du milieu de terrain d’Arsenal, car ça lui a permis, en une courte séquence, de montrer plusieurs des sponsors qui le soutiennent. Beaucoup de adidas, son équipementier officiel facilement identifiable sur toutes les images. Un soupçon de FIFA, dans son home cinéma privé, avec son logo personnel à l’entrée. Et de superbes Mercedes à l’extérieur, puisque l’international allemand est l’image du constructeur.

Mesut Özil a profité des caméras chez lui pour glisser des références à ses sponsors

Il a pour véhicules personnel, un classe G AMG et une version S63 AMG Coupe qui avoisinent pour les deux modèles, les 150.000 euros. Sinon, chez Mesut Özil qui invite dans son grand intérieur, le style est largement inspiré de ses racines turques, à travers les marbres ou les peintures sur les murs. Le joueur, outre de kiffer prendre du temps dans sa salon cinéma, est un passionné de chaussures, il y accorde tout un dressing de sa maison. Plus largement, le meneur des Gunners d’Arsenal aime la mode, le luxe et certaines marques plus que d’autres : Balmain mais surtout Off-White, sa préférée du moment.

La dernière saison de l’Allemand chez les Gunners d’Arsenal ?

Cela fait quatre ans que Mesut Özil est à Londres, il a signé à Arsenal en provenance du Real Madrid. Cela pourrait être ses derniers jours dans sa maison, car en fin de contrat à la fin de la saison en cours, il a jusqu’ici refusé les propositions de prolonger. Il se murmure aux dernières nouvelles, qu’il pourrait s’engager à Manchester United.