Archives du mot-clé as monaco

PSG et AS Monaco: Ce qu’ils ont déjà financièrement gagné en Ligue des champions

Le PSG a fait le plein de points en Ligue des champions 2017-2018. – @Twitter/PSG

La phase de groupe de la Ligue des champions 2017-2018 est à sa moitié. Pour les deux équipes françaises engagées, le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco, les fortunes sont diverses : les premiers ont tout gagné et sont déjà quasiment qualifiés ; les seconds, demi-finalistes de l’édition dernière sont en ballotage très défavorable, derniers et proches de l’élimination. Tout cela ayant aussi pour différences, les primes déjà gagnées par les deux formations.

Fortunes diverses en points et en primes pour le Paris SG et l’AS Monaco

Communément, Paris et Monaco ont reçu la garantie de 12,7 millions d’euros, à l’instant de leur qualification directe, pour la phase finale. C’est en effet la part atrribuée aux trente deux équipes engagées dans dans la phase de groupe. Après quoi, les défaites ne rapportent rien, les matchs nuls, un demi-million d’euros et chaque victoire est bonifiée de 1,5 millions d’euros. Pour Monaco, le total des primes à la performance versées par l’UEFA vaut donc 13,2 millions d’euros, du fait du seul nul obtenu à Leipzig.

A voir aussi >>> Le détail de toutes les primes de la Ligue des champions 2016-2017

Paris a quasiment l’assurance d’au moins 6M€ de primes en plus, en allant en huitièmes

Paris sinon a fait le plein, de points et de primes. Trois matchs et autant de victoires qui rapportent 4,5 millions d’euros. Ajoutés au reste, cela vaut 17,2 millions d’euros, au club de la capitale. Qui a en plus la garantie ou presque, d’accéder au tour suivant et donc de prétendre aux 6 millions d’euros promis à tous les huitièmes de finalistes. Rappelons enfin que ces primes à la performance sont indépendantes du « marketpool », soit les droits de l’audiovisuels versés à chaque club en fin de tournoi.

AS Monaco – Besiktas : Comment les bookmakers envisagent la rencontre ?

L’AS Monaco n’est pas au top de la confiance, avant de recevoir le Besiktas, en Ligue des champions. – @Twitter/ASMonaco

En ce moment, ce n’est pas la grosse confiance du côté de l’AS Monaco, en Ligue des champions, pas plus qu’en championnat. Dans les deux cas, le club du rocher campe sur une défaite. A l’heure où se présente le Besiktas Istanbul à Louis II, ça se ressent dans l’appréciation de la rencontre telle que l’observent les bookmakers de France. Bien, mais pas top.

Indice de confiance mesuré pour Monaco qui accueille le Besiktas

C’est à cela que peut se résumer l’estimation, avec une cote moyenne de victoire à 1,59 contre un match nul à 3,9 et une victoire turque, à 5. D’apparence, tout présente plutôt bien, pour les joueurs de Leonardo Jardim. Mais vous savez ce que l’on dit des apparences. C’est très vrai dans ce contexte, car les opérateurs sont bien plus nuancés sur l’issue précise et finale du match. A choisir, ils penchent même sur le match nul 1-1, à la cote moyenne de 6,8 chez les six bookmakers que nous avons consulté. Pour Monaco, ce ne serait clairement pas un bon résultat.

Falcao qui claque, presque une évidence

On lui préfère largement le 2-1 qui suit très proche, à 6,95. Et des buts claqués par Radamel Falcao qui, sur ce point met tout le monde d’accord. La cote du colombien qui marque est bien inférieure à celle des autres joueurs sur la pelouse. Elle est à 1,58. En face, Cenk Tosun pour celui qui concentre les meilleures chances est donné buteur, à la cote de 3.

Falcao (AS Monaco) ou Cavani (PSG) ? Qui va finir meilleur buteur selon les bookmakers ?

Radamel Falcao mène la chasse aux buts en Ligue 1. Mais tous les bookmakers ne le voient pas finir en tête, à la fin de la saison. – @Twitter

C’est un match dans le match de la saison de la Ligue 1, entre tous les attaquants du championnat, pour le titre de meilleur buteur de la saison. Après huit journées, un duel se dessine entre le Monégasque Radamel Falcao qui caracole en tête avec douze unités et Edinson Cavani auteur de huit buts avec le Paris Saint-Germain. Avec une avance déjà confortable et un énorme rendement depuis l’entame de la saison, le Colombien devrait logiquement être le favori au trophée final, à ce stade de la compétition.

Falcao a de l’avance au classement des buteurs, mais certains bookmakers croient encore à Cavani

Logiquement, mais ce n’est pas forcément vrai pour tous les bookmakers du pays. Certains, accordent autant de chances à Edinson Cavani, tous partants toutefois plutôt du principe que le titre se disputera entre ces deux joueurs. Moins Neymar et beaucoup moins Mariano Diaz qui comptent 6 bus tous les deux. Traduits par les cotes, celle de Falcao qui décroche la timbale est à la moyenne de 1,91, à la moyenne des six opérateurs de jeu observés. Contre 2,25 à l’avantage d’Edinson Cavani. Neymar qui suit sinon, est à la cote moyenne de 5,5.

Au Paris SG, il y a concurrence sur les penaltys, moins à Monaco

La saison dernière, Edinson Cavani avait largement terminé en tête du palmarès des buteurs, avec 35 pions à son compteur. Radamel Falcao, avait achevé l’exercice à 21 unités, troisième après Alexandre Lacazette. Le Colombien a toutefois pour avantage qu’il semble ne pas avoir la concurrence de Fabinho, autre préposé aux tirs au but à l’AS Monaco, contrairement à Edinson Cavani qui doit lui composer avec Neymar.

OL – AS Monaco : Comment les bookmakers imaginent la rencontre ?

L’OL reçoit l’AS Monaco, ce vendredi soir, en ouverture de la 9e journée de Ligue 1. – @Facebook/OL

Le championnat de France de Ligue 1 reprend ses droits, ce vendredi, après la trêve internationale. Au programme de la soirée, en ouverture de la 9e journée, l’Olympique Lyonnais reçoit l’AS Monaco, pour ce qui passe pour un choc au sommet, sinon pour le titre probablement acquis au PSG, à tout le moins pour une place en Ligue des champions. Avant la reprise des coupes d’Europe, c’est aussi pour ces deux clubs, l’occasion de prendre du crédit à son avantage. L’avantage de qui ? Qui présente les meilleurs arguments avant les débats ? La réponse des bookmakers de France

L’OL va battre l’AS Monaco à domicile. Sûr ? Pas tant en fait…

De prime abord, l’OL de Bruno Génésio va battre l’AS Monaco de Leonardo Jardim. C’est très clair à la lecture des cotes, à 2,09 la victoire des Gones, pour un match nul à 3,76 et le succès du club princier à 3,19. Lyon gagne ce soir au Groupama Stadium. En est-on bien sûr ? Pas vraiment, en fait, si l’on regarde les détails du score envisagé. Il en ressort plutôt un match nul 1-1, qui n’arrangerait personne, en tout cas pas les locaux en manque de points, d’inspiration et de confiance. La cote de ce résultat est à 6,94 chez les six opérateurs de jeu que nous avons consulté.

Falcao absent, qui pour marquer à l’AS Monaco ?

Sinon, c’est la victoire 2-1 de l’Olympique Lyonnais, à 7,94 en cote moyenne, qui suit en deuxième résultat. Voire le nul 2-2, avec toutefois moins de considération, à 9,25. Tout cela étant quand même la promesse d’un match avec des buts. Même sans le meilleur buteur de Ligue 1 sur la pelouse ; Radamel Falcao étant rentré exténué de son déplacement international avec la Colombie, contre le Pérou. Sans lui, les meilleures chances monégasques reposeront légèrement plus sur Keita Baldé à 2,83, que sur Guido Carillo, à 2,85. Sur ce point toutefois les opérateurs sont assez divisés. Ils sont par contre unanimes pour trancher à l’avantage de Mariano, du côté lyonnais, à 1,97, la cotez d’un but de la part de l’attaquant espagnol.

AS Monaco – Les 10 transferts les plus chers de Jardim l’entraîneur

Keita Baldé est le transfert le plus cher signé pour Léonardo Jardim. – @Twitter/AsMonaco

Quelle lecture faut-il faire de l’été des transferts, pour le coach de l’AS Monaco, Leonardo Jardim ? Doit-on penser que le technicien portugais a été plutôt gâté par sa direction, qui a signé à son avantage, ses deux recrues les plus chères depuis qu’il dirige l’équipe fanion ? Ou retenir que ces mouvements sont le fait de ventes records, de cadres sur lesquels Jardim a bâti le succès de l’exercice dernier (champion de France et demi-finaliste de la Ligue des champions) ? Une chose est sûre, si le coach de 43 ans est resté sur le Rocher Princier c’est qu’il croit au projet monégasque. Il avait, sinon, des sollicitations ailleurs.

Leonardo Jardim a signé ses deux transferts les plus chers, cet été

C’est qu’avec les prometteurs Keita Baldé et Youri Tielemans, Leonardo Jardim a l’occasion de confirmer qu’il est un excellent formateur. Pour eux, l’AS Monaco a investi 30 et 25 millions d’euros, bien plus que le club n’en avait dépensé pour son coach jusqu’alors. Leonardo Jardim n’était pas encore sur le banc, au commencement du projet, quand furent recrutés James Rodriguez et Falcao, à près de 45 millions d’euros chacun. Depuis, l’AS Monaco a changé son projet d’épaule, délaissant les joueurs confirmés et plus couteux pour des cracks encore à devenir, à valoriser sportivement et financièrement. Résultat : des plus-value conséquentes, notamment avec Benjamin Mendy (+44,5M€) et Bernardo Silva (+34,25M€), partis l’un comme l’autre à Manchester City.

Un Top 1à des transferts de joueurs les plus chers, acquis avec l’AS Monaco

Il n’y a toutefois pas que des coups inspirés dans le Top 10 à voir ci-dessous. A l’exemple d’Ivan Cavaleiro, attaquant pour lequel Monaco a lâché 15 millions d’euros d’indemnités pour son transfert. Avant de le vendre, la saison 2016-2017 suivante, à Wolverhampton, en 2e division anglaise, pour près de la moitié (8 millions d’euros). Voyez le reste, dans le récapitulatif des transferts les plus chers de Leonardo Jardim, en notant quand même qu’ils ont tous été concrétisés avec le club champion de France, bien qu’il ait entraîné ailleurs, avant cela.

Les 10 transferts les plus chers de Leonardo Jardmin, l’entraîneur

  • 10. Rony Lopes, de Manchester United (2015-2016) = 12.000.000€
  • 9. Aymen Abdenour, du Toulouse FC (2014-2015) = 13.000.000€
  • 8. Benjamin Mendy, de l’Olympique de Marseille (2016-2017) =13.000.000€
  • 7. Adama Traoré, du Lille OSC (2015-2016) = 14.000.000€
  • 6. Djibril Sidibé, du Lille OSC (2016-2017) = 15.000.000€
  • 5. Ivan Cavaleiro, du Benfica (2015-2016) = 15.000.000€
  • 4. Terence Kongolo, du Feyenoord (2017-2018) = 15.000.000€
  • 3. Bernardo Silva, du Benfica (2015-2016) = 15.750.000€
  • 2. Youri Tielemans, d’Anderlecht (2017-2018) = 25.000.000€
  • 1. Keita Baldé, de Lazio Rome (2017-2018) = 30.000.000€