Archives du mot-clé ASSE

ASSE – Bamba voudrait 150.000€/mois. Qui d’autre à ça en Ligue 1 ?

La gourmandise financière de Jonathan Bamba fait beaucoup parler. Cela peut se comprendre. – @Facebook/ASSE

L’avenir appartient peut-être à Jonathan Bamba, 21 ans seulement et un talent incontestable. Sauf à ce qu’il ne se mette en péril, sur de mauvais conseils de son entourage ou parce qu’il s’imagine déjà plus grand qu’il n’est l’est devenu. D’autres que lui s’y sont cassés les dents, gageons qu’il saura éviter l’écueil et peut-être trouver un terrain favorable avec son club l’AS Saint-Etienne, pour une extension de son contrat qui arrive à son terme. A des sommes, plus raisonnable que celle évoquées par le journal L’Equipe ; Bamba réclamerait un salaire de 150.000 euros bruts mensuels au club stéphanois.

Jonathan Bamba voudrait un salaire monstrueux au regard de son âge et de ce qu’il a prouvé jusqu’ici

A l’échelle de son jeune âge, c’est beaucoup, pour ne pas dire énorme. A celle de Saint-Etienne, c’est énorme pour ne pas dire trop. En rappelant que chez les Verts, le plafond maximum est à 90.000 euros par mois, plus les variables, il est vrai pour certains importantes et garanties pour partie, tant et si bien que les salaires pour les cadres, peuvent approcher les 2,5M€ la saison. C’est surtout qu’à l’échelle de son expérience en Ligue 1 (24 matchs, dont 8 cette saison pour, il est vrai, 4 buts), c’est trop, pour ne pas dire abusé.

L’AS Saint-Etienne ne verse pas de salaires aussi élevés, sauf avec les variables et pour les cadres, principalement

Des salaires à 1,8 millions d’euros bruts l’exercice (sans les primes), il n’y a qu’un tiers des clubs de Ligue 1 qui en proposent. Mais il n’y a qu’à Paris que celui qui le touche, ne compte pas sinon pour mieux payé, au moins pour un joueur cadre. Pour exemples équivalents, citons Morgan Samson et Gregory Sertic à l’Olympique de Marseille, Andy Delort au Toulouse Football Club, Andrea Raggi qui a récemment prolongé à Monaco ou Diego Rolan que les Girondins de Bordeaux ont prêté cette saison à Malaga. Soit autant de joueurs, de tous profils et tous postes, qui ont toutefois en commun de compter un bon paquets de matchs chez les professionnels, et au moins une cinquantaine souvent bien plus en Ligue 1.

Jonathan Bamba ne serait pas le premier talent à se brûler les ailes (beaucoup) trop tôt

Certes le salaire ne se mesure pas qu’à l’expérience, faut-il quand même avoir un minimum prouvé quelque chose, avant d’avoir les yeux plus gros que le reste. Jonathan Bamba devrait peut-être y songer et se rappeler que l’histoire du foot regorge de joueurs au moins aussi talentueux sinon plus que lui, qui n’ont jamais atteint le but qui leur était promis. Parce qu’entre temps, ils ont fondu les plombs, souvent sur de mauvais conseils. A bon entendeur…

ASSE, PSG, OM, OL… Le classement de la Ligue 1 selon la valeur marchande des équipes

Au ratio de la valeur marchande de son effectif et de sa performance sportive, l’AS Monaco est à sa place, après neuf journées de Ligue 1. – @Twitter/ASM

Les équipes les plus chères en valeur marchande des joueurs sont-elles à leur place, au classement de la Ligue 1 ? Globalement oui, pour le Paris SG, l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille. C’est même mieux pour l’AS Saint-Etienne ou pire pour l’OL ou l’OGC Nice… Les chiffres des valeurs marchandes sont ceux de la plateforme Transfermarkt, après la mise à jour de la semaine dernière, des équipes du championnat de France.

Marseille, le Paris SG et Monaco sont dans la norme, l’AS Saint-Etienne, sinon Caen, Nantes ou Troyes font mieux

Paris et Monaco ont les collectifs les plus volumineux en valeur marchande, à 648,4 et 267,4 millions d’euros. Ils occupent respectivement la première et deuxième place du championnat, après le premier quart. Pour eux, tout est bien logique, ils sont à la place visée au départ. Pour d’autres, comme Sainté on l’a dit ou plus significativement pour Caen, Nantes et Troyes, le parcours est positif, rapporté à ce que valent les joueurs de leurs effectifs, sur le marché des transferts.

Moins 9 places pour l’OGC Nice, entre le classement de la valeur marchande de son effectif et celui du championnat

L’effet est inverse à Lyon mais surtout à Nice. Les Aiglons, sortant d’une saison dernière réussie qui les a tous valorisés et avec l’ajout d’autres stars dans le collectif, ont le cinquième effectif le plus cher du championnat. Mais ils ne sont que quatorzièmes au plan sportif, après les neuf premières journées de la Ligue, saison 2017-2018. Avec le Stade Rennais et le LOSC, c’est l’équipe qui accuse le plus gros décalage, au bilan. Les détails de chaque équipe du championnat est à voir dans le tableau complet, en page suivante du sujet.

Le classement de la Ligue 1 selon la valeur marchande des équipes

Club VME* CVM* CS* Différence
Paris 648,4M€ 1 1 =
Monaco 267,4M€ 2 2 =
Lyon 149,55M€ 3 6 – 3

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2

ASSE Transfert – Ça coûterait combien de signer Alexander Söderlund ?

Alexander Söderlund pourrait quitter Saint-Etienne cet hiver. – @Facebook/ASSE

Soumis à forte concurrence dans un collectif de l’AS Saint-Etienne plutôt fourni offensivement, les Verts songeraient à vendre Alexander Söderlund, à la prochaine fenêtre du marché des transferts. C’est-à-dire, dès l’hiver à venir. L’information est du 10 Sport, qui explique que c’est pour cette raison essentielle, que l’attaquant norvégien bénéficie d’un temps de jeu plus conséquent actuellement. Pour qu’il se valorise et que sa valeur marchande augmente. En l’état, c’est à peine en effet si l’ASSE peut viser de rentrer dans ses frais, sur l’aspect de l’indemnité de transfert. Ça vaudrait combien un transfert d’Alexander Söderlund depuis Saint-Etienne ? Eclairage…

La valeur marchande de Söderlund n’a pas augmenté depuis son transfert à Saint-Etienne. Presqu’au contraire…

L’attaquant de 30 ans a signé en janvier 2016 à l’AS Saint-Etienne, moyennant un transfert à 2,5 millions d’euros, bonus compris. Presque deux ans après, l’expérience est clairement un échec pour l’international norvégien aux 22 sélections. Chez les Verts, il a joué 36 matchs depuis son arrivée pour seulement six buts inscrits. Insuffisant pour qu’il se valorise, aujourd’hui, la valeur marchande estimée d’Alexander Soderlünd est inférieure, à près de 1,8 millions d’euros, tout au plus. Au détriment des Verts, le joueur a atteint le cap des 30 ans, un âge à partir duquel, la valeur marchande diminue généralement. Il sort de surcroît d’une expérience mitigée en Ligue 1 et il ne lui reste qu’un an et demi de contrat. Si l’ASSE ne veut pas perdre (trop) d’argent, elle est forcée de le vendre dès à présent.

Un salaire proche du million d’euros par saison sans les primes, pour l’attaquant norvégien

Elle serait bien inspirée de le faire, car elle verse à son joueur, près d’un million d’euros bruts annuels de salaire. Sans les primes, toujours conséquentes à Sainté, mais dans le cas du Norvégien peu couteuse s’il ne joue ou ne marque pas. Cela peut refroidir les envies des clubs acheteurs, sauf à ce que le joueur, conscient d’être sportivement en ballotage peut favorable, consente à des efforts sur sa rémunération future. Pour un challenge lui permettant de relancer sa carrière. A son âge c’est peut-être sa dernière chance.

ASSE – Du changement dans l’organigramme stéphanois

Du changement a été opéré entre les murs de l’AS Saint-Etienne. – @Facebook/ASSE

Le départ de Christophe Galtier, à la fin de la saison dernière après huit ans en poste a entraîné plusieurs changements dans l’organigramme de l’AS saint-Etienne. D’abord le remplacement de Galette par l’Espagnol Oscar Garcia, en qualité d’entraîneur de l’équipe première. Mais Galtier avait, chez les Verts, la double casquette d’entraîneur et de manager. Maintenant qu’il est parti, l’AS Saint-Etienne a choisi de nommer un directeur sportif.

L’AS Saint-Etienne a nommé un directeur sportif et c’est Dominique Rocheteau

Selon une information récente du Progrès, c’est Dominique Rocheteau qui occupe le poste, qu’il avait déjà précédemment, dans un rôle plus officieux, en soutien de Galtier. Interrogé par le quotidien régional, Roland Romeyer, le président de l’ASSE souligne que Rocheteau est à la gestion de la partie sportive, comme Michel Saez dirige la partie administrative et financière du club.

Julien Sablé, plus de 300 matchs sous le maillot stéphanois, prend la direction de la formation

Autre changement, dans l’organigramme des Stéphanois, la nomination de Julien Sablé, à la tête du centre de formation. Le natif de Marseille a débuté chez les pros et longtemps évolué sous le maillot vert, il est resté très proche du club depuis sa retraite, en 2014. L’ex-milieu de terrain a pris la suite de Bernard David, à la direction de la pouponnière stéphanoise.

Le onze des joueurs de Ligue 1 libres à la fin de la saison. Il est costaud…

La doublette niçoise, Balotelli/Pléa est en fin de contrat, à l’OGC Nice. – @Instagram

Pour eux, toutes les options restent ouvertes. Pour les clubs qui les emploient, en revanche, il y a urgence à clarifier les choses, sauf volonté de ne pas renouveler l’expérience. Ou de prendre sa retraite comme ça semble être le cas pour le milieu de terrain du Paris SG, Thiago Motta, que nous n’avons, de fait, pas retenu dans le onze des joueurs de Ligue 1, libres à la fin de la saison. Une équipe très compétitive, que nous croyons capable de jouer les premiers rôles en championnat.

L’OGC Nice et l’AS Saint-Etienne sont dans les négociations pour prolonger les contrats qui se terminent

Avec une majorité de joueurs niçois, le club des Aiglons va devoir négocier dans les semaines à venir, s’il ne veut pas perdre son gardien Yoan Cardinale ou son attaque composé de Alassane Pléa et de l’Italien Mario Balotelli. L’AS Saint-Etienne est dans une même phase de discussion, avec ses joueurs en fin de contrat : les deux de notre onze, Théophile-Catherine et Pogba et avec eux, Bamba et Monnet-Paquet.

Comme Thiago Motta au PSG, certains joueur de pédigrée élevé arrivent en bout de contrat (et de carrière ?)

Pour d’autres en revanche, l’avenir est réglé. Avec le PSG en ce qui concerne Hatem Ben Arfa qui partira. Moins certain pour João Moutinho à l’AS Monaco, mais surement que pour rester, le milieu portugais devra rogner sur son salaire à 350.000 euros mensuels, l’un des plus élevés du vestiaire. Ainsi composée, avec deux pointes en attaque, cette équipe avoisine les 60 millions d’euros, en valeur marchande. N’ont pas été retenus pour autres joueurs en fin de contrat, Gourcuff, Grenier, Toulalan, ou Patrice Evra, car ils sont soit comme Thiago Motta, sur la fin de leur carrière, soit d’un niveau sinon sportif, à tout le moins financier, inférieur à ceux que nous avons choisi.

Le onze des joueurs de Ligue 1 libres à la fin de la saison