Archives du mot-clé Bafétimbi Gomis

ASSE Transfert – Voici le Onze des meilleures ventes des Verts

Pierre-Emerick Aubameyang est l’un des transferts les plus chrs de l’ASSE. – @Twitter

En ce jour de derby au stade Geoffroy-Guichard et comme nous l’avons fait pour l’Olympique Lyonnais, voici le Onze des meilleures ventes en transferts de l’AS Saint-Etienne. Il vaut 103,35 millions d’euros au cumul de tous les membres de ce collectif, sur la base des indemnités reçues hors bonus additionnels. Soit un joueur transféré au prix moyen de 9,4 millions d’euros. L’équivalent d’un Dimitri Payet ou d’un Kevin Malcuit, tous deux vendus en des époques différentes au LOSC.

Kurt Zouma et Bafétimbi Gomis, deux joueurs formés, valorisés et transférés à plus de 10M€ par l’ASSE

Le plus cher est Kurt Zouma, parti à Chelsea, en 2013, pour 14,6 millions d’euros. Comme Bafétimbi Gomis qui suit, à 13 millions d’euros son transfert, Zouma est un joueur formé à l’AS Saint-Etienne. Ça n’est pas vrai pour Pierre-Emerick Aubameyang qui complète le podium. Lui a été débauché du Milan AC en janvier 2012, pour 1,8M€. Pour qu’un an et demi après il signe au Borussia Dortmund, à 13 millions d’euros hors bonus. La (très) belle affaire… D’une autre époque, d’un autre siècle, le transfert de Grégory Coupet au voisin lyonnais. C’était en 1997, en francs, l’équivalent aujourd’hui de 1,4 millions d’euros.

Un Onze des ventes de l’ASSE moins cher que celui du rival lyonnais

Sinon, le poste de gardien de but est peu changeant, de Jérémy Janot à Stéphane Ruffier qui l’occupe aujourd’hui. A parler enfin du voisin lyonnais, en ce jour de derby, le Onze des meilleures ventes de l’ASSE est plus de deux fois et demi moins cher que celui de l’OL. Mais il ne manque pas de talents, tel que le montre les détails ci-dessous.

Le Onze des meilleures ventes en transferts de l’AS Saint-Etienne


Dans le détail :
– Grégory Coupet = 1,4M€ à Lyon
– Kevin Malcuit = 9M€ à Lille
– Zoumana Camara = 6M€ à Paris
– Kurt Zouma = 14,6M€ à Chelsea
– Faouzi Ghoulam = 5M€ à Naples
– Didier Zokora = 12,35M€ à Tottenham
– Max Gradel = 10M€ à Bournemouth
– Josuha Guilavogui = 10M€ à Wolfsbourg
– Dimitri Payet = 9M€ à Lille
– Pierre-Emerick Aubameyang = 13M€ au Borussia Dortmund
– Bafétimbi Gomis = 13M€ à Lyon

Le salaire de Bafétimbi Gomis au Galatasaray

Bafétimbi Gomis s’est engagé pour les trois prochaines saisons au Galatasaray. – @Twitter

L’Olympique de Marseille et lui n’ayant finalement pas trouvé d’accord pour prolonger l’expérience, au-delà de la saison dernière, en prêt de Swansea, c’est finalement et sans surprise, au Galatsaray d’Isntabul que Bafétibmi Gomis a choisi de poursuivre sa carrière. Le club stambouliote était le plus chaud sur l’attaquant français, que ses revenus n’ont pas refroidi. Le salaire de Bafétimbi Gomis au Galatasaray sera de 3,35 millions d’euros net la saison.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

Un salaire à 3,35M€ net et un contrat de 3 ans pour Bafétimbi Gomis au Galatasaray

Le chiffre est officiel puisque donné par le club sur son site officiel (une chose assez rare pour être soulignée). C’est plus que ne lui en proposait Marseille pour le conserver, et dans la rémunération et dans la durée de son contrat : deux ans, plus une en option de l’OM, contre trois saisons signés avec le club vingt fois champion de Turquie (record national). Le Galatasaray a également communiqué le montant des primes à la performance de son joueur : 200.000 euros s’il gagne le titre en championnat et 5.000 euros par point marqué dans la saison.

L’offre était trop conséquente pour que l’Olympique de Marseille s’aligne

En (gros) bonus à la transaction, Bafétimbi Gomis a négocié une prime à la signature de 2,5 millions d’euros net. Soit un contrat à plus de 12,5 millions d’euros au global, trop alléchant pour que le joueur le refuse à son âge (31 ans) déjà bien avancé dans le foot, mais trop élevé pour que l’OM puisse espérer s’en aligner. Car en plus, le Galatasaray a payé 2,5 millions d’euros à Swansea, comme indemnité au transfert. C’est dire le niveau de confiance témoigné par les dirigeants du club au Français. Lequel a par ailleurs reçu un accueil des plus chaleureux, à son arrivée à l’aéroport d’Istanbul où l’attendaient, plus d’un millier de supporters.

OM – Qui vend le plus de maillots au club phocéen ?

Florian Thauvin jubile. Son maillot est le plus vendu en boutique. – @Twitter

[INFO SPORTUNE] L’amour des anciens est éternel. Revenu six mois après Florian Thauvin, à l’OM qu’il avait quitté, Dimitri Payet a déjà retrouvé sa place dans le coeur des fans phocéens, à tous le moins une bonne partie d’entre eux. Le Réunionais est avec l’Orléanais, le joueur qui fait vendre le plus de maillots à son nom, en boutique officielle de l’Olympique de Marseille. Mais c’est Thauvin qui termine la saison, comme le joueur le plus plébiscité des fans. Il était déjà le préféré du Vélodrome, avant sa pige à Newcastle.

Les joueurs de l'OM qui vendent le plus de maillots à leur nom : 4. Bafétimbi Gomis

Thauvin et Payet ont les préférences des fans de l’OM

Un qui chamboule l’ordre établi précédemment est le jeune Maxime Lopez. Révélation de la saison achevée, le milieu de terrain a le CV pour séduire plus largement le public du Vélodrome : il est né à Marseille et défend le maillot phocéen, depuis le centre de formation. En sortant de sa réserve, hors des terrains (il a le temps, il n’a que 19 ans et découvre l’exercice médiatique et ses particularités), il gagnera c’est certain en popularité.

Le maillot de Maxime Lopez séduit de plus en plus

Dernier joueur, pour les plus plébiscités du public : Bafétimbi Gomis. Ce n’était pas gagné d’avance pour l’ex-stéphanois et lyonnais, de s’imposer dans un stade Vélodrome sévère avec les « mercenaires ». L’attquant de 31 ans a prouvé au contraire, qu’un footballeur pouvait avoir plusieurs vies dans une carrière et toutes les remplir avec professionnalisme. Il laissera, s’il doit partir, un souvenir positif aux supporters du club. Son nom est le troisième le plus floqué en boutiques officielles.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

Les fans de l’Olympique de Marseille ont une préférence pour le maillot domicile

Sur les ventes de maillots enfin, aucun chiffre n’est communiqué, ni par l’Olympique de Marseille, ni par Adidas son équipementier, pour encore une saison. C’est toutefois, selon nos informations, le maillot domicile qui se vend le mieux auprès des fans.

OM – Qui sont les WAGS des joueurs phocéens ?

Florian Thauvin partage sa vie avec Charlotte Pirroni, ex-dauphine au concours Miss France. – @Instagram

Elles sont les compagnes et épouses des footballeurs, plus communément désignées sous l’anglicisme WAG’s (Wife and girlfriend). A l’Olympique de Marseille, leur popularité est feutrée, aucune n’a l’aura d’une Shakira, par exemple, la compagne de Gérard Piqué en Espagne. Mais certaines ont leur petite notoriété, notamment Charlotte Pirroni qui partage la vie de Florian Thauvin.

Les WAG's des joueurs de l'OM : Andressa, l'épouse de Doria

La compagne de Florian Thauvin a été dauphine du concours Miss France 2015

La jeune femme de 24 ans a été Miss Côté-d’Azur 2015, avant de terminer deuxième dauphine du concours, Miss France 2015. Sur le réseau social Instagram, Charlotte Pirroni revendique plus de 275.000 fans. Comme elle, Julia Vial vit de la lumière. La moitié de Gregory Sertic est animatrice télé, anciennement employée par les Girondins de Bordeaux, pour leur chaîne.

Les Marseillais ont des épouses souvent très discrètes

Mais pour la plupart, les femmes des joueurs de l’OM vivent majoritairement à l’écart des médias, parfois même des réseaux sociaux. Tout Marseille connait Dimitri Payet et Patrice Evra. Mais leurs épouses respectives, Ludivine et Sandra ? Rien ou presque, à part quelques images publiques quand elles suivent, leur maris. Moins encore de la part de la part d’Anaïs Gomis, l’épouse de Bafétimbi et mère de ses deux enfants.

Beaucoup de joueurs de l’OM sont mariés et ont des enfants

Dans le vestiaire marseillais, beaucoup de joueurs sont mariés et souvent parents. En plus de ceux cités plus haut, on peut y ajouter, sans tous les nommer, Henri Bedimo, Rod Fanni, Yohann Pelé à Loubna, Hiroki Sakai ou Matheus Dória et son épouse Andressa. Découvrez quelques images via le diaporama ci-dessus.

OM – L’évolution de la valeur marchande de Bafétimbi Gomis sur le marché des transferts

Bafétimbi Gomis avoisine les 7 millions d’euros sur le marché des transferts. Mais l’actuel buteur de l’OM a valu le double, il y a quatre ans. – @Facebook

Bafétimbi Gomis a passé l’âge de la trentaine, il y a près d’un an et demi. Et depuis ce stade environ, la courbe de valeur marchande de l’attaquant de l’Olympique de Marseille sur le marché des transferts est à la baisse régulière. Phénomène normal pour la grande majorité des joueurs car le cap des trente ans est plutôt celui de la fin d’une carrière, avec plus ou moins d’années encore à jouer, selon la longévité de chacun.


Le téléphone en or 24K de Neymar par Sportune

La valeur marchande de Bafé Gomis est en baisse depuis son départ de l’OL

Reste que dans le cas de Bafétimbi Gomis, la baisse s’explique aussi par son départ de l’Olympique Lyonnais en France, pour le club de Swansea, en Premier League anglaise. En quittant les Gones, libre de contrat, Gomis avoisinait les 10 millions d’euros de valeur marchande sur le marché des transferts, selon les données de la plateforme Transfermarkt. Quand l’OM l’a signé en prêt, deux ans plus tard, sa cote avait baissé à 7 millions d’euros. Entre temps, la Panthère a à peu près tout connu chez les Swans. Des débuts réussis, des pépins physiques, un malaise pour excès de stress sur le terrain du jeu suivi, d’une panne d’efficacité et/ou de confiance.

A Marseille, sa cote marchande tourne à près de 7 millions d’euros

Ce Gomis là était bien loin du buteur redoutable (et redouté) qu’il était à l’Olympique Lyonnais. Pour que les Gones l’engagent alors qu’il s’est révélé chez le voisin et ennemi juré l’AS Saint-Etienne, c’est bien que le joueur de l’époque avait énormément de talent. C’est au club de Jean-Michel Aulas qu’il s’est le plus valorisé, avec 14 millions d’euros, la valeur maximum estimée par Transfermarkt, au début de l’année 2013. C’est un million d’euros de plus que Lyon l’a payé, en 2009, pour l’arracher à Sainté. Depuis qu’il est à Marseille, la cote marchande du joueur est restée la même, à 7 millions d’euros, le prix donné au dernier pointage fin janvier 2017.

L’évolution de la valeur marchande de Bafétimbi Gomis à l’OM. – @Transfermarkt

Prêté à l’Olympique de Marseille par le club de Swansea

Avec 16 buts à son compteur, soit le troisième total le plus élevé du moment en Ligue 1, il peut toujours espérer se bonifier d’ici la fin de la saison. A condition que les blessures l’épargnent car, victime d’une entorse au genou, il a notamment manqué ce dimanche 25 février, le Clasico disputé et perdu face au PSG, alors que ce sont ces matchs qui font la vraie valeur d’un champion. Bafé Gomis, enfin est arrivé en prêt sans option d’achat à Marseille, l’été dernier. Il lui reste encore une saison et demi, jusqu’au mois de juin 2018, de contrat avec les Swans.