Archives du mot-clé Bafétimbi Gomis

OM – Découvrez tous les salaires des Phocéens, cette saison 2016-2017

Bafétimbi Gomis est, avec Dimitri Payet, le joueur le mieux payé de l’OM, saison 2016-2017. – @Facebook

L’OM Project Champion défendu par la nouvelle direction de l’Olympique de Marseille a pris forme au dernier mercato d’hiver. Les renforts de Morgan Sanson, Patrice Evra, Grégory Sertic et Dimitri Payet, tous pour des salaires supérieurs à la moyenne du vestiaire phocéen, attestent d’un regain d’ambition de la part du seul club français vainqueur d’une Ligue des champions.

Dimtri Payet a le salaire le plus élevé de l’Olympique de Marseille, 2016-2017

Même en rognant sur son salaire perçu à West Ham, Dimitri Payet n’est pas moins devenu le joueur au plus haut salaire de l’Olympique de Marseille, saison 2016-2017, avec près d’un demi-million d’euros par mois bruts signés. Cela fait de l’international français, l’un des dix joueurs les mieux payés du championnat de Ligue 1. Ses émolument sont bien supérieurs à ceux de ses coéquipiers, en moyenne rémunérés 160.000 euros bruts par mois. Soit plus ou moins le salaire versé à Rod Fanni et Henri Bedimo.

De 120.000 à 250.000€/mois pour un cadre du vestiaire

Hormis Payet, Bafétimbi Gomis est l’autre joueur du collectif phocéen au-dessus des 5 millions d’euros, la saison. Mais l’OM n’en assume qu’une partie, à hauteur de 3,6 millions, le reste étant à la charge de Swansea qui le prête cette saison. Sinon, les salaires des cadres de l’OM varient entre les 250.000 euros mensuels négociés par Patrice Evra et les 120.000 euros par mois que va désormais gagner le jeune Maxime Lopez. Le milieu de terrain marseillais vient en effet de prolonger son contrat jusqu’en 2021, en multipliant par près de dix ses revenus.

Beaucoup de joueurs de l’OM n’ont de contrats qu’à courte échéance

A propos de prolongation, enfin, il est à noter qu’entre les prêts et les fins de contrats, la très grosse majorité des joueurs dirigés par Rudi Garcia ont des baux à courtes échéances. Seul cinq joueurs sont liés au club jusqu’en 2020 et au-delà. C’est peut-être le signe d’un renouvellement en profondeur, à venir l’été prochain.

Tous les salaires de l’Olympique de Marseille, saison 2016-2017

Joueur Salaire 2016/2017 (en € bruts mensuels) échéance du contrat
Yohann Pelé 40.000 2018
Karim Rekik 165.000 2019
Doria 120.000 2019

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2

Bafé Gomis et Blaise Matuidi jouent OM – PSG sur FIFA 17. Et le vainqueur est…

Ils ne s’affronteront pas dimanche (le capitaine de l’OM étant blessé), mais Matuidi et Gomis ont lancé le Clasico dans la semaine.

Le choc OM – PSG c’est ce dimanche soir, au stade Vélodrome de Marseille. Mais déjà, le Clasico a débuté pour les acteurs de la rencontre, qu’ils soient joueurs ou sponsors de l’événement. Cette semaine, Bafétimbi Gomis, buteur phocéen et Blaise Matuidi, milieu de terrain francilien ont donné de leur image, autant que de leur personne pour animer les débats d’avant-match et faire monter la sauce, sur console de jeu.


Gomis et Matuidi jouent OM – PSG sur FIFA 17 par Sportune

Gomis et Matuidi ont déjà amorcé le Clsico OM – PSG de dimanche

Les deux joueurs étaient invités dans le cadre d’une opération commerciale visant à faire la promotion du championnat de France de eSport, la e-Ligue 1. Manettes en mains, ils se sont affrontés, dans un match en deux contre deux, chacun avec le renfort d’un joueur de e-Ligue 1 : Mohand Zeggout du côté du PSG et Corentin Thuillier pour l’OM. Au bout d’un match disputé et fertile en occasions, c’est l’OM de Gomis et Thuillier qui a finalement gagné, d’une toute petite avance, deux buts à un.

Sur FIFA 17, la victoire est phocéenne. Et dans la réalité ?

Dimanche se jouera le Clasico, le vrai, entre les villes ennemis, Marseille et Paris. Victime d’une entorse au genou droit, Bafé Gomis ne sera pas sur le terrain. Mais il restera proche de ses partenaires. « Je serai dans le vestiaire pour partager ce moment avec mes coéquipiers, confie-t-il. Quand on est blessé surtout en tant que capitaine, il ne faut pas trop s’éloigner du groupe même si c’est le genre de matchs où il n’y a pas besoin de mots pour motiver ses partenaires. » Rendez-vous à partir de 21h00, dimanche, pour l’affiche de foot la plus suivie de l’année, en Ligue 1.

Le salaire de Bafétimbi Gomis à l’OM

Béfétimbi Gomis est prêté un an à l'OM. - @Twitter

Béfétimbi Gomis est prêté un an à l’OM. – @Twitter

Son transfert a un peu traîné en longueur. Mais ce vendredi, l’opération a été officialisée. L’attaquant français, Bafétimbi Gomis s’est engagé un an avec l’Olympique de Marseille, sous la forme d’un prêt de Swansea, sans option d’achat. Si l’épilogue du transfert du buteur français en activité le plus prolifique (102 unités à son compteur) a pris du temps à se finalise, c’est en partie pour le salaire de Bafétimbi Gomis à l’OM.

Le salaire de Gomis à l’OM et au moins de moitié de ce qu’il touche à Swansea

Car en effet le club phocéen ne peut assumer à lui seul, l’intégralité de ce que gagne Bafétimbi Gomis : environ 5 millions d’euros par saison. Tout était donc une question de dosage entre les deux clubs, mais selon le journal L’Equipe il y a peu, le ratio se négociait à 60% payés par l’Olympique de Marseille et 40% à la charge de l’équipe de Swansea ; les Swans refusant d’assumer une charge plus élevée. Si les choses ont peut-être légèrement évolué depuis, il est clair que le salaire de Bafétimbi Gomis pour l’OM est au moins de sa moitié, compris entre 2,5 et 3 millions d’euros.

Prêté un an sans option d’achat

Bafétimbi Gomis aura 31 août, le8 août prochain, jour de la reprise du championnat. Formé à Toulon puis à Saint-Etienne, il a aussi joué à Lyon avant de partir pour l’Angleterre et le club de Swansea, sans vraiment réussir à s’imposer. International à 12 reprises, il a notamment participé à l’Euro 2008 avec l’équipe de France.

OL Transfert: Bastos, Gourcuff,… le point sur les tarifs !

PSG - OL s'annonce bouillant. Photo: @Iconsport

PSG – OL s’annonce bouillant. Photo: @Iconsport

Mais quelle sera donc la grosse vente que va réussir à boucler l’OL cet hiver ? Alors que l’OM a réussi à dégraisser sa masse salariale des 200 000€ mensuel de Loïc Rémy, rien a encore vraiment bougé dans les gros dossiers hivernaux de Lyon. Ce n’est pourtant pas faute de se montrer ouvert à des baisses de tarifs du côté des Gones. Voici, selon les dernières infos du mercato, à combien pourrait se négocier une éventuelle ventes des grosses rémunérations de Lyon ces prochains jours.

Bastos, ça pourrait se régler à 7M€ pour l’OL…

Michel Bastos est le cas le plus chaud. Ce jeudi, L’Equipe parle de l’intérêt du club allemand de Schalke 04. Le club pourrait formuler une offre comprise entre 7 et 9M€. Un tarif qui, selon le journal, pourrait satisfaire Lyon. On est tout de même à 50% seulement de l’investissement consenti par Lyon dans le recrutement du joueur en 2009 contre 18M€. C’est peut-être le prix à payer pour sortir de sa masse salariale une ligne à plus de 300 000€ brut mensuel.

10M€, le bon prix pour Gomis ?

Autre joueur, autre braderie possible… Ces derniers jours, Lyoncapitale parle de l’intérêt de Newcastle pour Bafetimbi Gomis. Les Magpies se sont fait souffler Loïc Rémy. Ils pourraient répliquer en se payant le Lyonnais. Le tarif évoqué est le même que pour le Marseillais, soit environ 10M€. Là-encore, on est bien en-dessous du prix d’achat du joueur en 2009, soit 15M€. Une piste fort probable, quand on sait à quel point Newcastle est fan de notre Ligue 1 depuis quelques saisons… Reste à résoudre l’étrennel problème du salaire. Newcastle proposait à Rémy ce que touchait Demba Ba (transféré à Chelsea), soit 200 000€ annuel. Bafe Gomis en gagne aujourd’hui… 100 000 de plus.

Gourcuff, on parle de 5M€…

Last but not least, le cas de Yoann Gourcuff. Acheté 22M€ en 2009, c’est sur lui que serait placée la plus grosse soldes. La presse russe parlait d’une offre du Zenith à 5M€ dernièrement, tandis que le tabloïd britannique Metro évoquait une somme similaire proposée par Arsenal. Des chiffres plus de 4 fois inférieur à l’investissement de départ (22M€). Mais transférer Gourcuff, c’est quand même économiser sur la masse salariale une rémunération 400 000€ euros brut mensuel…

OL: Gomis s’habille pour lui « et non pour flamber »

Bafétimbi Gomis soigne son style – @Icon Sport

Il prône le respect et l’humilité tout en se souciant de son image. C’est là tout le paradoxe de l’attaquant de l’OL, Bafétimbi Gomis, un footballeur qui aime ce qui brille en étant à la fois sensible et lucide sur le monde qui l’entoure. « Je fais en sorte de regarder les journaux télévisés, cela permet de voir ce qui se passe autour de nous » dit-il dans un long entretien donné à Lyon Capitale.

Bafétimbi Gomis aime la mode tout en évitant la fausse note

Rien n’est plus dur, pour un footballeur millionnaire, de se défaire de l’image bling-bling qui lui colle à la peau. Alors Bafétimbi Gomis s’en acomode et assume ses préférences, comme celle qu’il voue à la mode. A ceux qui lui feraient un mauvais procès d’intention, Gomis prévient : « Je m’habille pour moi et non pour flamber« . Et pousse plus loin sa réflexion : « J’aime bien les habits. Cela vient de mon enfance. Quand mon père m’emmenait à l’école ou à l’église, même si on ne roulait pas sur l’or, il tenait absolument à ce que je sois propre et bien habillé. J’avais les chaussures trouées pour traîner et jouer au foot et les belles chaussures pour l’école et l’église. J’ai gardé ça. »

L’attaquant de l’OL a gardé ses vieilles habitudes

L’habitude est resté. Et encore aujourd’hui, Gomis cultive-t-il son élégance. Avec plus de moyens financiers certes, mais avec ce souci permanent, chez lui, de ne pas trop en faire. « Même si j’aime les couleurs, j’essaie d’être sobre. Je ne veux pas être arrogant. » « C’est important l’image qu’on dégage, la façon d’être habillé… ça en dit beaucoup sur la personne » insiste-t-il encore pour clore le sujet.