Archives du mot-clé EA Guingamp

Le salaire de Lucas Deaux à l’EA Guingamp

Lucas Deaux est à Guingamp depuis 2016 et sous contrat jusqu’en 2019. – @Twitter

Il n’a ni le statut, ni le salaire de son capitaine Jimmy Briand, lequel domine financièrement le reste du vestiaire à l’En Avant Guingamp, l’entraîneur Antoine Kombouaré mis à part. Mais Lucas Deaux, en tant que cadre du collectif, tient une place importante qui se traduit tous les mois, sur sa fiche de paie. A l’En Avant Guingamp, le salaire de Lucas Deaux avoisine en effet les 45.000 euros bruts mensuels.

Le salaire d’un cadre du vestiaire pour Lucas Deaux à l’En Avant Guingamp

Ça vaut une saison complète à un peu plus d’un demi-million d’euros, indépendamment des primes signées par le joueur. Le milieu de terrain de 28 ans est au Roudourou depuis l’été 2016, arrivé en provenance de La Gantoise en Belgique, pour une indemnité de transfert à 2,5 millions d’euros, sans les bonus. Il a signé un contrat de trois ans, à l’échéance de la fin de la saison 2018-2019 prochaine. Avant cela, il a porté le maillot de La Gantoise, de Nantes et du Stade de Reims, le club de la ville qui l’a vu naître, en 1988.

Un joueur qui assume ses émoluments financiers/h3>
A Guingamp, on l’a dit, il est un cadre du vestiaire, d’un point de vue sportif comme financier. Reste que le temps avance et qu’il sera bientôt venu le moment de discuter avec son club, pour rester sinon aller voir ailleurs. Cela pourrait bouger pour lui, à l’approche de l’été qui vient voire avant. Soulignons enfin au sujet de Lucas Deaux, qu’il assume et c’est tout à son honneur, ses émoluments financiers sans avoir à nécessairement s’en cacher, encore moins à s’en excuser. Il l’avait notamment concédé en quittant Nantes pour La Gantoise, un club qui jouait alors la Ligue des champions, avec des perspectives financières plus intéressantes pour lui.

EA Guingamp – PSG a battu un nouveau record d’affluence au Roudourou

Le Roudourou a battu un record d’affluence, avec la visite du PSG. – @Facebook

Pour rentrer plus de monde, il faudra peut-être pousser les murs du stade du Roudourou. Ou placer les spectateurs les uns, sur les genoux des autres. Car ce dimanche, en clôture de la 2e journée de Ligue 1, le match EA Guingamp – Paris SG a battu un record d’affluence, au Roudourou. Une enceinte pleine à craquer sous l’effet évident de la venue de Neymar, l’homme le plus cher de l’histoire du foot qui disputait son tout premier matchs sous son nouveau maillot parisien.

EA Guingamp – Paris SG 2017, mieux que EAG PSG de 2016

Il y avait donc, ce dimanche 18.378 spectateurs enregistrés au stade, pour une capacité commerciale maximale de 18.450 personnes. C’est quinze de plus que le précédent record à 18.363 déjà établi contre le Paris Saint-Germain, le 9 avril 2016. Mis en vente au grand public, le 1er août, les billets de cette affiche EAG – PSG ont tous trouvé preneurs en moins de 72h. Sur le terrain, Paris s’est imposé 3-0. Et Neymar a marqué et délivré une passe décisive.

Guingamp profite de la visite du PSG et de Neymar pour dévoiler son maillot third

Ce maillot est le third de l’En Avant Guingamp. Dévoilé ce dimanche, juste avant d’affronter le PSG.

C’était en effet le jour pour le montrer. Avec la visite au Roudourou du Paris Saint-Germain, pour les toutes premières foulées de Neymar en Ligue 1. L’En Avant de Guingamp bien inspiré, a présenté à son public ce dimanche soir, un maillot third tourné vers les supporters du club et de tout ceux qui adoptent la « Touche celte » ; la Celtic Touch, en Anglais dans le texte imprimé par Patrick, l’équipementier des Bretons.

Guingamp a profité du focus médiatique autour du Paris SG et de Neymar pour sorti son maillot third

Noir teinté d’un vert très flash, c’est dans les codes modernes du moment, avec une légère touche de blanc. Référence est faites aux Kalon, ce club de supporters unique en Ligue 1, intégré au capital du club. La devise « Tous ensemble, toujours En Avant » est floquée sur le col à l’arrière, au-dessus du trèfle, symbole de la civilisation celte.

En tenue domicile plus classique pour affronter le club de la capitale en Ligue 1

Les joueurs de l’En Avant Guingamp n’ont porté ce maillot third 2017-2018 qu’à l’échauffement, ce dimanche soir. Ils ont sinon joué le PSG, en clôture de la 2e journée de Ligue 1, dans le plus classique maillot domicile. Car c’est encore celui qui se vend le mieux, auprès des supporters.

Guingamp – PSG : Comment les bookmakers imaginent la rencontre ?

C’est jour de gala pour Guingamp et son public du Roudourou. Ce dimanche, le PSG et Neymar son de passage sur la pelouse bretonne. – @Facebook

Pour qu’un Guingamp – PSG, disputé après seulement une journée, soulève autant les foules et déchaîne les passions, c’est qu’il s’y passe quelque chose de résolument peu banal. Et pour cause, ce dimanche est celui de la première sortie officielle de Neymar, le joueur le plus cher de la planète. Cela explique tout l’engouement autour de ce match, que Paris aborde avec une certaine forme de pression, dans son nouveau costume de favori. Le club de la capitale l’est-il aussi en Bretagne ce dimanche ? Oui, et pas qu’un peu dans l’esprit des bookmakers nationaux.

Malheureusement pour Guingamp, le Paris SG va gagner ce dimanche. Les bookmakers s’accordent sur ce point

Sur un marché classique victoire-nul-défaite (ou 1-N-2), le collectif d’Unai Emery sort gagnant à la cote moyenne de 1,26, contre 5,81 le match nul et… 11,3 la victoire Guingampaise, dans un stade du Roudourou pourtant plein à la gueule, derrière le club breton. Le soutien de toute une ville et de ses proches environs pourrait ne pas suffire à contrer l’armada parisienne. S’il faut donner un score précis à ce match, à disputer ce dimanche soir en prime-time, les sept opérateurs de jeux français que nous avons consulté s’accordent plutôt sur un succès parisien de deux buts à rien. C’est le scénario le plus admis de tous, à 5,93 la cote moyenne. Sinon la victoire 1-0 du PSG qui suit à 6,88. Pour l’EA Guingamp sinon, au mieux que les bookmakers puissent envisager sa victoire, c’est un succès 1-0 à la cote moyenne de 23.

Neymar va-t-il marquer pour son 1er match ? Peut-être mais les opérateurs voient plutôt Cavani

Tout cela annonce quand même un match avec des buts, à tout le moins du côté parisien. Alors qui pour les inscrire ? Neymar puisque tout le monde brûle d’envie de le savoir ? Peut-être. Mais les bookmakers lui préfèrent quand même le meilleur buteur de la saison dernière en Ligue 1 (35 réalisations), l’Uruguayen Edison Cavani à 1,36 ; la cote du Brésilien étant à 1,6. Sinon, du côté des Guingampais, les meilleures chances de faire trembler les filets adverses reposent sur Jimmy Briand (4,34), en balance avec Sloan Privat (4,78).

Les 10 transferts les plus chers de l’histoire de l’EA Guingamp

Le Brésilien Gilmar est le transfert le plus cher de Guingamp. Pas le plus inspiré.

C’est toujours vrai de l’écrire, c’est encore mieux de l’étayer de chiffres. Ceux de la performance de l’En Avant de Guingamp, le club fanion de la modeste ville bretonne, qui tient régulièrement sa place dans l’élite, avec des moyens infiniment inférieurs que d’autres en Ligue 1. Ce dimanche, l’EAG reçoit le Paris SG, pour la toute première sortie de Neymar, le joueur le plus coûteux du foot, à 222 millions d’euros. Tenez vous bien, c’est 74 fois le transfert le plus cher de l’histoire de l’EA Guingamp, celui de Gilmar, à 3 millions d’euros, en 2009-2010.

Avec un Neymar, Guingamp s’offrait 74 Gilmar !

Ces deux clubs boxent dans un même championnat, pas avec les même armes. Mais l’En Avant a des atouts : un public qui lui est fidèle, un entraîneur d’excellente réputation et une cellule de recrutement efficace, pour repérer des joueurs libres ou en fin de contrats. Elle l’est peut-être moins avec les joueurs pour qui il faut justement verser une indemnité. Notamment ceux qui ont coûté le plus. Le cas Gilmar est à l’échelle du club, l’équivalent de Lucas au Stade Rennais, ou d’Ariza Makukula au FC Nantes. Comprenez un flop, très couteux. Remarquez qu’avec le plus récent Danois Ronnie Schwartz, deuxième transfert le plus cher, les Bretons n’ont pas été plus inspiré.

Les Bretons recrutent malin avec les joueurs libres

Se trouvent quand même de belles réussites, de joueurs que l’EA Guingamp a valorisé, les deux meilleurs exemples étant Florent Malouda et Didier Drogba ; le premier vendu 4 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais, l’autre, que l’En Avant avait payé 100.000 euros au Mans, à 6 millions d’euros à l’Olympique de Marseille. La suite, on la connait…

Les 10 transferts les plus chers de l’histoire de l’EA Guingamp

  • 10=. Jonas Lössl, du FC Midtjylland (2014-2015) = 500.000€
  • 10=. Arnaud Le Lan, du Stade Rennais (2005-2006) = 500.000€
  • 8=. Mustapha Allaoui, du FAR Rabat (2009-2010) = 700.000€
  • 8=. Younousse Sankharé, du Dijon FCO (2013-2014) = 700.000€
  • 6=. Michael Helegbe, du Liberty Professionals Accra (2006-2007) = 750.000€
  • 6=. Nill De Pauw, du KSC Lokeren (2015-2016) = 750.000€
  • 4. Nicolas Benezet, d’Evian TG (2015-2016) = 1.200.000€
  • 3. Moumouni Dagano, du KRC Genk (2003-2004) = 1.800.000€
  • 2. Ronnie Schwartz, du Randers FC (2014-2015) = 1.900.000€
  • 1. Gilmar, Clube Nautico (2009-2010) = 3.000.00€