Archives du mot-clé Edinson cavani

Le PSG paierait trop cher Di Maria, Cavani et Lucas. Mais pas assez Kurzawa

L’intelligence artificielle de chercheurs américains est formelle : sur le seul critère sportif, Angle Di Maria a un salaire trop élevé au Paris SG. – @Facebook

Ce n’est pas nous qui l’affirmons, mais l’intelligence artificielle. Celle de la Lawrence Technological University aux Etats-Unis, où des chercheurs ont compilé toute une quantité de données, relatives à 6.082 footballeurs professionnels européens afin de mesurer le plus juste salaire, selon les compétences de chacun. Et d’authentifier, de fait, ceux qui sont payés plus qu’ils ne le devraient. Au Paris Saint-Germain, trois appartiennent (voire quatre) au principaux sujets de l’étude.

Selon l’intelligence artificielle, le PSG paie trop cher Di Maria, Cavani et Lucas

Il y a d’abord Angel Di Maria, avec son salaire proche des 900.000 euros bruts mensuels (ou 230.000€ la semaine, puisque l’étude est produite sur la base de salaires hebdomadaires). En prenant toutes les métriques de la performance, au nombre de 55 (agilité, endurance, vitesse, vision du jeu, temps de réaction, conduite de balle, finition, passes…) les auteurs estiment que le milieu de terrain du Paris Saint-Germain devrait plutôt être payé 58.974 euros la semaine. Soit moins de trois millions d’euros bruts la saison, lui qui émarge à près de 11 millions.

Javier Pastore entre aussi dans cette catégorie

La même logique vaut pour Edison Cavani qui émarge à 205.000€/semaine, alors qu’il devrait plus justement tourner, selon l’étude américaine, à 103.298€. Et pour Lucas Moura à 130.000 euros hebdomadaires contre 32.385, l’estimation donnée. Sinon, pour l’Argentin Javier Pastore, dans des proportions toutefois légèrement moindres (payé 180.000€/semaine contre 167.642€/semaine qu’il devrait plus justement toucher).

Seule la performance sportive est prise en compte, pas la popularité

Les auteurs de l’étude précisent que le rapport ne prend en compte que les éléments de la performance sportive et non les aspects de la popularité, qui occupent une part de plus en plus grande sur le business et le merchandising, générés par les joueurs pour leurs clubs. Ces facteurs étrangers au jeu à proprement parler, prennent une importance de plus en plus grande, qui justifie souvent, les écarts de revenus.

Lavyin Kurzawa mériterait lui plus que son salaire actuel au Paris Saint-Germain

A l’exact opposé des joueurs cités plus haut, Lavyin Kurzawa entre dans la liste des joueurs qui devraient gagner plus que leur contrat le leur autorise. Le latéral français avoisine les 50.000 euros la semaine, là où il pourrait prétendre à 119.038 euros. Bernardo Silva, avant qu’il ne quitte l’AS Monaco pour Manchester City était le joueur le « plus rentable » avec ses revenus à 10.000 euros hebdomadaires contre 119.907 euros qu’il valait, au regard de ses performances sportives.

PSG – Top 5 des joueurs qui vendent le plus de maillots à leur nom

Verratti et Cavani sont les deux joueurs du PSG que les fans réclament le plus au dos des maillots. – @Facebook

[INFO SPORTUNE] Depuis qu’il ne vit plus dans l’ombre de Zlatan brahimovic, tout va mieux pour Edison Cavani. Meilleur buteur de la saison 2016-2017 achevée en France, ses performances sportives lui valent de gagner la sympathie du public. En boutiques officielles du Paris Saint-Germain, l’international uruguayen est, selon nos informations, celui qui vend le plus de maillots floqués à son nom.


La maison de Cristiano Ronaldo au Portugal par Sportune

Cavani et Verratti vampirisent les ventes de maillots au Paris SG

Lui et le milieu de terrain italien Marco Verratti sur ses talons ; ils sont d’assez loin, les deux joueurs les plus souvent réclamés par ceux qui achètent les tuniques du club de la capitale. Le modèle domicile, pour celui qui s’écoule le plus facilement en magasins, plus que le rouge à l’extérieur ou le blanc en third, portés au cours de la saison dernière. Edison Cavani et Marco Verratti vampirisent les ventes, après eux, c’est selon les performances et les matchs de chacun.

Di Maria et Pastore moins demandés, mais toujours à bonne estime auprès des fans de l’équipe

Ou de l’Allemand Julian Draxler, arrivé au mercato d’hiver, le milieu de terrain international a produit son effet sur les fans parisiens. Draxler complète le podium que quitte Angel Di Maria. Star du mercato 2015, le milieu argentin s’est « banalisé » dans le collectif parisien, comme avant lui, Javier Pastore, anciennement transfert le plus cher de la Ligue 1. Les deux milieux de terrain argentins n’en comptent pas moins, parmi les joueurs les plus sollicités, dans le Top 5 des plus floqués sur les tenues de la saison 2016-2017 vendues. Un exercice ou par ailleurs, les ventes de maillots sont restées bonnes, mais inférieures à ce qu’elles étaient la saison d’avant.

Palmarès des buteurs les plus rentables de la Ligue 1 2016-2017

Près de 275.000€ le but de Cavani au Paris Saint-Germain. – @Facebook

Loïs Diony, l’attaquant du Dijon FCO est le buteur le plus efficace du championnat de France de Ligue 1, cette saison 2016-2017. C’est à tout le moins, ce qu’il ressort de nôtre palmarès Sportune, sur la rentabilité des joueurs offensifs du championnat de France de football, au ratio des buts marqués et du salaire annuel brut gagné. Il est évidemment entendu, avant d’aller plus loin dans le sujet, que la méthode a ses limites. Et que dans la liste à découvrir au complet en page suivante du dossier (ou pour le Top 10, via le diaporama ci-dessous), certains ont un rôle plutôt de passeurs que de finisseurs.

Les attaquants les plus rentables de Ligue 1 : 10. Issiar Dia (240.000€/an - 11 buts) = 50.000€/but

Loïs Diony au Dijon FCO est le plus rentable des attaquants de la Ligue 1 2016-2017

Cela nous donne toutefois une idée générale de la saison qui s’achève. Avec son lot de révélations, comme Loïs Diony, on l’a dit plus haut (11 buts pour un salaire annuel de 240.000€ ; soit 21.818 euros le but inscrit), ou Steve Mounié du Montpellier HSC (360.000€/an pour 14 buts = 35.714 euros). Mais aussi des flops au premier rang desquels, Hatem Ben Arfa (0 but, une passe décisive) au Paris Saint-Germain. Ou le Bordelais Jérémy Menez : 2 passes décisives et 3 buts, soit le but de l’ancien milanais ou parisien, à près du million d’euros.

275.286€ le but de Cavani pour le PSG, 193.333€ celui de Thauvin pour l’OM…

Selon toute logique quand même, les attaquants les mieux payés du foot en France sont (hors quelques exceptions, dont celles citées plus haut) les plus prolifiques. En prenant son salaire précédent, avant qu’il n’officialise sa prolongation mi-avril dernier, il en coûte 274.286 au Paris Saint-Germain le but de l’Uruguayen (35 réalisations jusqu’ici). Contre 360.000 euros celui de Mario Balotelli à l’OGC Nice, 342.857 euros le but de Falcao pour Monaco, 193.333 euros celui de Florian Thauvin pour l’Olympique de Marseille et 161.538 euros, d’Alexandre Lacazette à l’Olympique Lyonnais. Le palmarès Sportune complet des attaquants les plus rentables du championnat est résumé dans le tableau, en page 2 du dossier.

Palmarès des attaquants les plus rentables de Ligue 1 (de 11 à 40)

Joueur Salaire annuel Buts marqués Ratio Salaire/but
11. Ivan Santini 840.000€ 15 56.000€
12. Famara Diedhiou 480.000€ 8 60.000€
13. Guido Carrillo 480.000€ 7 68.571€

Voir le palmarès au complet en page suivante

Pages: 1 2

Le nouveau salaire d’Edinson Cavani au PSG

Edinson Cavani a signé un nouveau contrat de deux ans, avec le Paris SG. – @Twitter

Le dossier traînait depuis la fin de l’année 2016 dernière mais cette fois, l’épilogue est fixé : Edinson Cavani a prolongé, hier mardi son contrat avec le Paris Saint-Germain. Le joueur et son entourage ont fini par parapher l’extension formulée par le club, après plusieurs semaines de discussion nourries sur certains points, notamment la prime au nombre de matchs joués. Le nouveau salaire d’Edinson Cavani au PSG a donc naturellement augmenté, à l’avantage de l’international uruguayen.


Le téléphone en or 24K de Neymar par Sportune

Edison Cavani prolonge au PSG et augmente son salaire

Lequel avoisine désormais les 1,1 millions d’euros bruts mensuels contre environ 800.000 euros/mois de son contrat précédent. Avec ce nouveau salaire, l’attaquant du Paris Saint-Germain approche le défenseur brésilien Thiago Silva, joueur le mieux payé du collectif d’Unai Emery. Edinson Cavani a signé deux ans de plus au club de la capitale, jusqu’à la fin du mois de juin 2020. Il l’a rejoint en 2013, en provenance de Naples, pour une indemnité de transfert de 64,5 millions qui reste à ce jour, la plus élevée de l’histoire de la Ligue 1.

L’envie de « poursuivre mon histoire avec Paris »

« Il a toujours été clair, comme je l’ai toujours affirmé, que ma volonté absolue était de poursuivre mon histoire avec Paris, ses supporters et tous ceux qui y travaillent pour en faire l’un des plus grands clubs du monde » s’est réjouit le joueur, repris sur le site officiel du PSG. « Cette prolongation de contrat réaffirme la confiance très forte d’Edinson Cavani en notre projet », a pour sa part souligné, Nasser Al-Khelaïfi, le président parisien. Cavani a joué 192 matchs officiels sous le maillot francilien, pour 125 buts marqués, soit le deuxième meilleur total historique, après Zlatan Ibrahimovic (156 réalisations).

De Diédhiou à Angers, à Cavani au PSG, les transferts les plus chers de chaque club de Ligue 1

Famara Diédhiou est le transfert le plus cher de l’histoire du SCO Angers. – @Twitter

Combien votre favori de Ligue 1 a-t-il dépensé pour son transfert historiquement le plus coûteux ? Pour qui était-ce ? Les réponses sont à trouver en pages suivantes de notre dossier, qui résume les recrues les plus chères de chaque équipe du championnat de France élite, 2016-2017 ; du plus abordable, Famara Diédhiou au SCO Angers, au plus onéreux qu’est celui d’Edinson Cavani au Paris Saint-Germain. Presque quatre ans après, l’indemnité versée par le club de la capitale pour l’Uruguayen demeure un record en France.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

Edinson Cavani au Paris SG est toujours le transfert le plus cher du foot français

Des records, justement, certains en ont battu très récemment. Le SCO on l’a dit avec Diédhiou, pour qui le club a dépensé 1,6 millions d’euros l’été 2016 dernier. Ou plus récent, le retour de Dimitri Payet à l’Olympique de Marseille, moyennant 29,3 millions d’euros d’indemnité versée à West Ham. C’est 10M€ de plus que payés à Porto, par Marseille, pour Lucho Gonzalez jusqu’en janvier dernier, le joueur le plus cher de toute l’histoire du club phocéen.

L’OM a battu son record avec Payet. Le Stade Rennais digère toujours le sien, 17 ans après…

Sinon, il y a plus ancien. Et pour le Stade Rennais, beaucoup (beaucoup) plus couteux. Que ceux qui se souviennent de Severino Lucas lèvent la main, pour qu’ils racontent aux autres comment, à l’entrée de ce monde dans le 21e siècle, Rennes a payé une fortune (150 millions de francs, soit aujourd’hui encore 21,3M€ !), pour un attaquant auteur de 11 buts en… 84 matchs sous le maillot breton). Pour mieux mettre en relief l’échec Lucas, l’Olympique Lyonnais a recruté Lisandro Lopez en 2009 à Porto, pour 24 millions d’euros. L’Argentin a disputé 168 matchs avec les Gones, pour 82 buts marqués. Quand le top illustre un flop.

Le SC Bastia a bouclé son transfert le plus cher au siècle dernier

Un mot pour conclure sur le SC Bastia, car depuis 1998 et le recrutement de l’international polonais, Mariusz Piekarski pour 2 millions d’euros, le club corse n’a jamais plus payé au-delà le transfert d’un joueur. A l’échelle du foot cela fait pourtant une éternité. A l’époque, la nouvelle star du foot français, Kylian Mbappé n’était même pas née ! Pour découvrir les transferts les plus chers de tous les clubs de la Ligue 1, découvrez notre dossier complet en pages suivantes.

Les transferts les plus chers de chacune des 20 équipes de L1 sont à voir, en pages suivantes

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18