Archives du mot-clé fc barcelone

FC Barcelone – Le design du futur maillot 2018-2019 a (déjà) fuité

Retour au bandes verticales d’égales épaisseur, sur le futur maillot 2018-2019 du Barça. – @Facebook

C’est encore loin mai 2018, le mois qui devrait normalement être celui de l’officialisation. Mais les informations remontent vite, à la rédac du site Footy Headlines, en Angleterre puisqu’elle a déjà obtenu un premier design du futur maillot domicile 2018-2019 du FC Barcelone. Tout cela n’étant encore à prendre qu’au conditionnel, mais avec un degré de confiance plutôt sûr, à l’égard des infos du média.

On connait déjà le design du futur maillot domicile 2018-2019 du FC Barcelone

Tel que cela nous est montré, les bandes régulières blaugrana symétriques devraient faire leur retour. Ce n’est rien de moins que le symbole iconique du maillot du club catalan. Ceci étant, tel que nous l’apprend Footy Headlines, ces bandes seront minces, les plus fines jamais proposée écrit l’auteur du sujet. A la comparer à une précédente, cette tenue que porteront les Barcelonais, la saison prochaine se rapproche le plus de celle produite pour l’exercice 2011-2012.

Les imprimés de l’équipementier et du sponsor Rakuten devraient être floqués en couleur or sinon en blanc.

Le design du futur maillot 2018-2019 du FC Barcelone. – @FootyHeadlines.

FC Barcelone – Un tifo très politique pour la visite de l’Olympiakos

Ce sera ça le tifo déployé au Camp Nou, à l’entrée des joueurs du FC Barcelone et de l’Olympiakos.

D’ordinaire, le foot occupe les discussions. Mais depuis quelques temps à Barcelone, la politique a pris le dessus. Les relations sont tendues entre la capitale de la Catalogne et Madrid, celle de l’Espagne car la première réclame de l’autre, son autonomie et indépendance. C’est dans ce contexte, en ce moment plutôt flou, que le FC Barcelone reçoit ce mercredi soir au Camp Nou, le club de l’Olympiakos.

Le FC Barcelone associe foot et politique pour la visite de l’Olympiakos en Ligue des champions

D’ordinaire, la politique n’a pas droit de cité dans les enceintes sportives. Ce n’est pas le lieu à revendications. Ce soir, ce sera différent et puisque déjà annoncé, faut-il comprendre que l’UEFA qui organise la Ligue des champions, n’a pas trouvé à redire. Peut-être parce que le message voulu sur le tifo, déployé à l’entrée des joueurs, à vocation à apaiser les tensions. Non toutefois, sans insister sur le sujet du moment. Dit par les mots, le public brandira ses petits cartons tendus à bout de bras, pour former le message : « Diàleg, respect i esport ». Ce qui, en Catalan signifie : « Dialogue, respect et sport ».

Un tifo appelant au « dialogue, respect et sport » déployé à l’entrée des joueurs au Camp Nou

C’est aussi une autre forme de confirmation du parti très assumé du club blaugrana. Le Barça soutient la volonté d’émancipation de la région, quitte à devoir se séparer en interne, de ceux qui ne le suivent pas. Des dirigeants ont déjà donné leur démission, ces dernières semaines. La visite de l’Olympiakos en Ligue des champions sera donc une autre occasion de replacer les débats au coeur de l’actualité, en Espagne mais ailleurs en Europe, grâce à la puissante médiatisation de la Ligue des champions.

PSG Transfert – Ça coûterait combien de signer Philippe Coutinho (Liverpool) ?

Un transfert de Philippe Coutinho dans son équipe ? Oui bien sûr. Mais pas à n’importe quel prix non plus… – @Twitter

Dans la liste des joueurs les plus sollicités du moment, il pointe en bonne place, peut-être sur le podium. Cet été, le Barça en avait fait sa priorité, pour remplacer Neymar parti au Paris SG. Sauf qu’en dépit d’efforts financiers énormes du club blaugrana, Liverpool n’a pas fléchi pour garder son joueur dans l’effectif. Depuis, on a une idée plutôt précise du coût d’un transfert de Philippe Coutinho ; et pour le Paris Saint-Germain qui le suit, il paraît bien trop élevé. Pas tant pour le club, aux finances quasi-illimitées, mais dans le souci du fair-play financier. Les exigences de Liverpool ou ce qu’offrait le FC Barcelone en salaire au joueur sont autant d’éléments, que le Der Spiegel en Allemagne s’est procuré, sur la base des Football Leaks.

Liverpool aurait réclamé 200M€ au Barça pour le transfert de Coutinho

Albert Soler, avant qu’il ne démissionne en ce mois d’octobre, parce qu’en désaccord avec son club sur le sujet de l’émancipation de la Catalogne, était le Directeur Général du FC Barcelone. Cet été, après l’échec des négociations, il a justifié cela par la gourmandise des dirigeants de Liverpool, lesquels réclamaient selon lui, 200 millions d’euros, pour le transfert du joueur. Les Reds ont démenti l’information, le fait est que le Barça était disposé à payer plus que les 75 millions d’euros de la valeur marchande du joueur. Jusqu’à 90 millions d’euros d’indemnités sèches plus 40 millions de variables, au meilleur de l’offre du Barça. Liverpool a toujours dit ne pas vouloir vendre son international brésilien et s’y est tenu jusqu’au bout.

L’indemnité de transfert + le salaire = une opération très (trop) couteuse pour le Paris SG, cette saison

Philippe Coutinho est sous contrat avec Liverpool jusqu’à la fin de la saison 2021-2022. Autant dire qu’à ce stade, si les Reds ne veulent pas fléchir, ils sont en position de retenir leur joueur. Pour ceux qui, en revanche, voudraient l’attirer dans leurs filets, les voilà prévenus qu’en plus de l’indemnité à régler, il faudra mettre la main au porte-monnaie pour payer le salaire du joueur. D’après le Der Spiegel, un contrat de 5 ans attendait Coutinho au Barça, estimé à 115 millions d’euros au global. Soit 23 millions d’euros la saison, lui qui en gagne présentement la moitié, à Liverpool. Etait aussi prévue une prime à la signature de 10 millions d’euros, si le transfert se négociait à moins de 100 millions d’euros. On sait aujourd’hui ce que cela vaut. C’est-à-dire une monstruosité pour le PSG, s’il ne dégraisse pas massivement avant et qu’il n’augmente pas sa capacité de recettes, notamment par les leviers du sponsoring.

Le FC Barcelone annonce un budget record, bien supérieur à celui du Real Madrid

Financièrement, le Barça de Bartomeu et Iniesta est sur les marches de la réussite. – @Twitter

La Catalogne veille jalousement sur ses richesses, à ce point qu’elle veut s’émanciper du reste de l’Espagne. Dans le football, la réalité est la même, en ce qui concerne les bénéfices des deux géants du championnat de Liga : le Real Madrid et le FC Barcelone. Non pas que le business du club merengue soit un souci, il se porte au contraire très bien, avec un budget annoncé jamais atteint précédemment. Pour autant le Barça fait encore mieux, selon les comptes détaillés par la direction. Laquelle s’attache par ailleurs à bien comparer les chiffres des deux clubs.

Question business, le FC Barcelone domine son rival du Real Madrid

Cette saison 2017-2018, le FC Barcelone annonce donc un budget record, à près de 900 millions d’euros (897 millions d’euros), contre un peu plus de 700 millions au rival madrilène (ici, le chiffre est de la saison 2016-2017). Le club blaugrana, tel qu’il le détaille de son côté, fait mieux que son rival, à tous les niveaux : il tire plus d’argent de son stade, de la billetterie et de tout ce qui gravite autour. Ainsi que des revenus des droits de l’audiovisuel, surtout du sponsoring, depuis qu’il a prolongé, Nike pour équipementier et avec Rakuten en sponsor maillot, mais également des bénéfices de la vente de joueurs, principalement du brésilien Neymar, au Paris Saint-Germain.

Le Barça insiste sur les chiffres pour affirmer sa santé exceptionnelle et ses finances au beau fixe

Tout cela faisant que le Barça aligne des revenus records sur la planète foot. C’est donc avec une certaine insistance qu’il communique sur les chiffres, dans cette période de grand flou en Catalogne, mais également au sein même du club majeur de la région, où le président Josep Bartomeu est en ballotage compliqué, poussé vers la sortie par une frange de plus en plus grande de détracteurs.

Qui va gagner le Ballon d’or 2017 selon les bookmakers ?

Cristiano Ronaldo, favori pour se succéder à lui même, au trophée du Ballon d’or 2017. – @Facebook

Le magazine France Football, aux commandes du trophée a dévoilé, ce lundi, la liste des 30 joueurs nommés pour la victoire finale au Ballon d’or 2017, au mois de décembre à venir. Les classiques sont bien là, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui se partagent les victoires depuis 9 ans et avec eux l’attaquant du Paris Saint-Germain Neymar, régulièrement sur le podium final et souvent présenté comme un futur lauréat du trophée. Serait-ce pour cette année ? A priori non. Tout du moins dans l’esprit des bookmakers.

Cristiano Ronaldo l’ultra-favori des bookmakers à sa propre succession

Au Royaume-Uni (puisqu’en France il n’existe pas de marché autorisant ce type de mise), la surprise de ce Ballon d’or 2017 sera… qu’il n’y en aura pas. Comprenez que Cristiano Ronaldo est ultra-favori à sa propre succession. Le Portugais, après une année 2016 incroyable pour lui (Euro avec le Portugal, plus Ligue des champions sous le maillot du Real Madrid) a traversé 2017 sur les mêmes bases, en remportant, et la Liga espagnole et une autre Ligue des champions. Tout cela donne une cote relativement faible (à 0,03 en moyenne, soit 0,03 centimes gagnés pour un euro de mise) pour la victoire finale de Ronaldo.

Messi ou la nouvelle coqueluche du Paris SG sont raisonnablement plus loin

Et les autres ? Pour eux, c’est mort, c’est que nous révèlent les cotes. Payer 14 fois la mise, si Lionel Messi gagne, c’est dire qu’il n’en croit pas véritablement. Mais toujours plus que Neymar, à 45 en moyenne, la nouvelle star du PSG et de la Ligue 1 étant par ailleurs devancé par le légendaire portier italien Gianluigi Buffon. Toujours placé, jamais gagné, on aimerait se dire que cette année est celle de l’icône de la Juventus Turin, ça semble peu probable, à comprendre la cote à 33 qui lui est attribuée.

Peu de chances de voir l’un des quatre joueurs français gagner le Ballon d’or 2017

Enfin, pour les quatre joueurs français dans la liste des 30, les chances de s’adjuger le titre sont franchement minces, à 100 fois la mise environ, pour Karim Benzema, N’Golo Kanté et Kylian Mbappé. Même pour Antoine Griezmann, pourtant troisième de la dernière édition est à 100 également. Désormais, les 173 journalistes votants ont jusqu’au 10 novembre, pour donner leur palmarès des cinq premiers, avec un coefficient selon la place attribuée à chacun (6 points au premier, 4 au deuxième…).

Les favoris de bookmakers pour le Ballon d’or 2017

1. Cristiano Ronaldo = cote à 0,03
2. Lionel Messi = 14
3. Gianluigi Buffon = 33
4. Neymar = 45
5. Harry Kane = 77