Archives du mot-clé fc nantes

FC Nantes – Les 10 transferts les plus chers de l’histoire des Canaris

Ariza Makukula est le transfert le plus cher de l’histoire du FC Nantes. Pas forcément le meilleur…

Waldemar Kita est à la tête du FC Nantes depuis sa reprise en 2007, en dix ans de gouvernance, l’homme d’affaire de 63 ans n’a jamais élevé au-delà de 5,5 millions d’euros, l’indemnité de transfert record du club. 3,8 millions d’euros pour le Danois Michael Gravgaard, c’est le plus cher qu’il ait payé. D’aucuns y verront un manque de moyens et/ou d’ambition du patron des Canaris, mais peut-être n’ont-ils pas le souvenir d’Ariza Makukula.


L'iPhone Platinium customisé de Neymar par Sportune

Ariza Makukula plus gros transferts et plus gros flop de l’histoire du FC Nantes

Sur l’échelle des plus gros flops du foot français, l’attaquant congolais est en première classe. Non loin du Brésilien Lucas au Stade Rennais. Parce que 5,5 millions d’euros payés à l’UD Salamac en 2002, cela faisait beaucoup pour Nantes, même champion de France un an plus tôt. Trop au regard des statistiques du joueur : 21 matchs disputés sous le maillot jaune et vert pour un seul but marqué. Au bout de deux saisons, dont une en prêt à Valladolid, il a fini par quitter le FCN, pour deux millions d’euros de moins.

17 ans après, Viorel Moldovan occupe toujours le podium

Par contre avec Viorel Moldovan, c’est toute autre chose. En quatre ans, un championnat de France gagné et une finale de la coupe de la Ligue disputée, l’ex-international roumain a largement rendu aux Canaris, le bénéfice des 5 millions d’euros investis sur lui, au crépuscule du 20e siècle. Dix-sept ans après, il est encore le deuxième transfert le plus cher du club et lui, comme Ariza Makukula devraient encore garder leur place, au moins un mercato de plus.

Quel mercato pour les Canaris cet été ?

Il n’est en effet pas prévu que Nantes fasse des folies cet été. Mais il est tout à fait envisageable que le Top 10, à découvrir ci-dessous évolue, d’ici au 31 août 2017 minuit et la fermeture du marché des transferts d’été.

Les 10 transferts les plus chers de l’histoire du FC Nantes

  • 10. Guirane N’Daw , depuis le FC Sochaux (208-2009) – 3.000.000€
  • 9. Julio Cáceres, depuis l’Olimpia (2004-2005) – 3.000.000€
  • 8. Florin Bratu, depuis le Galatasaray Istanbul (2004-2005) – 3.000.000€
  • 7. Stefan Babovic, depuis l’OFK Belgrade (2007-2008) – 3.000.000€
  • 6. Kolbeinn Sigthórsson, depuis l’AJax Amsterdam (2015-2016) – 3.000.000€
  • 5. Christian Wilhelmsson, depuis le RSC Anderlecht (2006-2007) – 3.300.000€
  • 4. Mario Yepes, depuis River Plate (2001-2002) – 3.800.000€
  • 3. Michael Gravgaard, depuis le FC Copenhague ((2008-2009) – 3.900.000€
  • 2. Viorel Moldovan, depuis le Fenerbahce Istanbul (2000-2001) – 5.000.000€
  • 1. Ariza Makukula, depuis l’UD Salamanca (2002-20003) – 5.500.000€

FC Nantes – Ce que ça pourrait coûter à Porto de débaucher Sergio Conceiçao

Sergio Conceiçao souhaiterait quitter Nantes pour signer à Porto. – @Facebook

Waldemar Kita est « stupéfait » selon le terme employé ce mardi matin, à la rédaction de 20 Minutes qui l’a contacté. Réaction du président du FC Nantes aux envies de départ de son entraîneur, récemment prolongé, Sergio Conceiçao. Le FC Porto lui fait la cours, le jeune technicien de 42 ans n’est insensible, ni aux avances, ni au projet du club. Seulement débaucher Sergio Conceiçao a forcément un coup, estimé ce mardi par le journal L’Equipe.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

De 15 à 20M€ l’indemnité pour libérer Sergio Conceiçao du FC Nantes

A priori très (trop) élevé pour les finances du club portuan, l’indemnité que pourrait réclamer le FC Nantes serait de 15 à 20 millions d’euros selon le quotidien sportif. Porto n’en a pas les moyens et devra compter sur la mansuétude de Waldemar Kita pour boucler l’affaire. Si le président nantais tient à retenir son coach, il en a les moyens puisque Conceiçao, après avoir brillamment redressé la situation sportive du club, a prolongé à la fin du mois d’avril dernier, jusqu’en 2020.

Waldemar Kita est dépité mais il veut encore y croire

On sent quand même dans les propos de Kita à 20 Minutes un peu de résignation de sa part. Si Sergio Conceiçao soutient ses envies de départ et à condition de trouver un juste arrangement financier avec Porto, le boss des Canaris ne semble pas vouloir aller dans un bras de fer stérile, alors que le temps lui est encore donné de revoir sa copie, pour la saison prochaine.

Stade Rennais – FC Nantes : Le derby distribue ses premiers tacles sur Twitter !

Ça se chamaille déjà sur Twitter, entre le Stade Rennais et le FC Nantes. – @Twitter

Y avait-il malice, derrière le tweet du Stade Rennais, au message totalement anodin mais à l’image beaucoup plus subjective ? Pour le FC Nantes, qui se rend chez son voisin ce week-end, disputer le derby, la réponse est à prendre par la positive : l’image de la tribune vide des supporters nantais, pour annoncer le match, sur le mur du club breton était intentionnelle.

Pique volontaire ou non, le FC Nantes a répondu en tacle appuyé, au tweet du Stade Rennais

Alors les équipes de la com’ des Jaunes et Verts ont riposté. En publiant plusieurs photos des coupes et trophées du club, avec pour légende, mentionnée à l’attention directe des Rennais : « Tribune vide 45 minutes, vitrines remplies depuis toujours. Et vous ? ». Car en effet, c’est un poids que porte le club rennais qui attend de gagner un titre, depuis 45 ans. Ses opposants ne manquent régulièrement pas de le lui rappeler.


Comment Arsenal recycle les vieux maillots des… par Sportune

L’épisode de la Brigade Loire qui quitte sa tribune et du speaker qui appelle les chauffeurs encore dans les mémoires

Pour bien comprendre l’image de la tribune vide, il faut remonter au dernier Stade Rennais – Nantes, disputé au mois de mars dernier, au Roahzon Park. Ce 6 mars 2016, les Bretons avaient plié, en une seule mi-temps, le sort de la rencontre, avec un avantage de 4 buts à rien. Colères, les supporters visiteurs avaient quitté leur tribune à la pause, forçant le speaker du stade à appeler au micro, les chauffeurs des bus nantais, à rejoindre leurs bus en urgence . L’annonce, pourtant préventive avait été prise pour du « chambrage » et avait été abondamment commentée sur les réseaux sociaux. Entre Rennais et Nantais, personne n’a oublié l’épisode.

Le salaire de Rémy Riou au FC Nantes

Rémy Riou est sous contrat jusqu’en 2018 avec le FC Nantes.

Formé à entre les murs de l’OL, il est passé en une carrière du rôle de doublure dans les buts des Gones à celui de titulaire et présentement de capitaine, au FC Nantes. Nantais depuis quatre ans, le gardien de but de 29 ans est devenu l’un des cadres du vestiaire, au grès des entraineurs passés : Der Zakarian, puis Girard et depuis peu Conceiçao. Le salaire de Rémy Riou au FC Nantes est parmi les plus élevés de l’équipe, si l’on excepte les cas du milieu belge, Guillaume Gillet et du coach, Sergio Conceiçao, respectivement 85.000€/mois et 90.000€/mois.


L'incroyable voiture en or de Pierre-Eymerick… par Sportune

Le salaire de Rémy Riou au FC Nantes tourne autour de 50.000ô€ bruts par mois

Celui de Rémy Riou avoisine les 50.000 euros bruts mensuels, un salaire près de deux fois supérieur à la moyenne nantaise, à 28.500 euros par mois, cette saison 2016-2017. Comme l’explique le journal L’Equipe, Remy Riou est le dernier joueur d’une génération grassement payée, trop de l’avis de sa direction qui a depuis, fortement réduit la voilure, en invitant les salaires les plus hauts, à revoir leurs prétentions à la baisse. Ou à quitter le club.

Dernier représentant d’une génération bien payée à Nantes

Seul Rémy Riou est resté, prolongeant son contrat avec le FC Nantes jusqu’au 30 juin 2018. Entre ses premières années lyonnaises et son arrivée au club de La Beaujoire, il est passé par l’AJ Auxerre, puis une saison au Toulouse Football Club.

FIFA 17 – Quelle prime pour Corentin Chevrey, nouveau champion de France ?

Au terme d'une finale très disputée, "Rocky" a décroché le titre de champion de France FIFA 17. Et la prime avec. - @Twitter

Au terme d’une finale très disputée, « Rocky » a décroché le titre de champion de France FIFA 17. Et la prime avec. – @Twitter

La scène de l’Olympia pour terrain de jeu, les caméras de Canal + Sport pour décor et le titre de champion de France FIFA 17 en visé : c’était cela la soirée, ce mercredi, pour les meilleurs joueurs de foot sur console. Après un tournoi d’explications entre les spécialistes de la PS4 d’un côté et ceux de la Xbox de l’autre, la finale a opposé Corentin Chevrey dit « Rocky » à Corentin Vicogne, alias « CocoVBastos ».


La maison à 200M$ des Beckham à L.A. par Sportune

Corentin « Rocky » Chevrey est le champion de France FIFA 17

Le premier a dominé le second, mais de si peu qu’il n’y avait pas deux fois la prime d’écart, entre les deux joueurs. Battu 2-1, à l’aller sur PS4, Rocky a gagné, 1-0, le retour à « domicile », sur Xbox. Comme dans une vraie compétition de foot, c’est avec le but à l’extérieur qu’il a gagné le titre de champion de France de FIFA 17 et le chèque de 15.000€ remis avec. Le challenger CocoVBastos termine son tournoi avec un tout petit plus de la moitié : 8.000 euros.

32 joueurs en phase finale pour 30.000€ de primes à partager

Au total, les joueurs de cette édition du championnat de France se disputaient 30.000 euros de prize money. Ils étaient 32, la moitié répartie pour chaque type de console à se disputer le titre. Parmi eux, les deux joueurs du FC Nantes, Vincent « Vinch » Hoffmann et Adrien « Aquino » Viaud ainsi que celui du Paris SG, Lucas « DaXE » Cuillérier.