Archives du mot-clé Leonardo Jardim

AS Monaco – Les 10 transferts les plus chers de Jardim l’entraîneur

Keita Baldé est le transfert le plus cher signé pour Léonardo Jardim. – @Twitter/AsMonaco

Quelle lecture faut-il faire de l’été des transferts, pour le coach de l’AS Monaco, Leonardo Jardim ? Doit-on penser que le technicien portugais a été plutôt gâté par sa direction, qui a signé à son avantage, ses deux recrues les plus chères depuis qu’il dirige l’équipe fanion ? Ou retenir que ces mouvements sont le fait de ventes records, de cadres sur lesquels Jardim a bâti le succès de l’exercice dernier (champion de France et demi-finaliste de la Ligue des champions) ? Une chose est sûre, si le coach de 43 ans est resté sur le Rocher Princier c’est qu’il croit au projet monégasque. Il avait, sinon, des sollicitations ailleurs.

Leonardo Jardim a signé ses deux transferts les plus chers, cet été

C’est qu’avec les prometteurs Keita Baldé et Youri Tielemans, Leonardo Jardim a l’occasion de confirmer qu’il est un excellent formateur. Pour eux, l’AS Monaco a investi 30 et 25 millions d’euros, bien plus que le club n’en avait dépensé pour son coach jusqu’alors. Leonardo Jardim n’était pas encore sur le banc, au commencement du projet, quand furent recrutés James Rodriguez et Falcao, à près de 45 millions d’euros chacun. Depuis, l’AS Monaco a changé son projet d’épaule, délaissant les joueurs confirmés et plus couteux pour des cracks encore à devenir, à valoriser sportivement et financièrement. Résultat : des plus-value conséquentes, notamment avec Benjamin Mendy (+44,5M€) et Bernardo Silva (+34,25M€), partis l’un comme l’autre à Manchester City.

Un Top 1à des transferts de joueurs les plus chers, acquis avec l’AS Monaco

Il n’y a toutefois pas que des coups inspirés dans le Top 10 à voir ci-dessous. A l’exemple d’Ivan Cavaleiro, attaquant pour lequel Monaco a lâché 15 millions d’euros d’indemnités pour son transfert. Avant de le vendre, la saison 2016-2017 suivante, à Wolverhampton, en 2e division anglaise, pour près de la moitié (8 millions d’euros). Voyez le reste, dans le récapitulatif des transferts les plus chers de Leonardo Jardim, en notant quand même qu’ils ont tous été concrétisés avec le club champion de France, bien qu’il ait entraîné ailleurs, avant cela.

Les 10 transferts les plus chers de Leonardo Jardmin, l’entraîneur

  • 10. Rony Lopes, de Manchester United (2015-2016) = 12.000.000€
  • 9. Aymen Abdenour, du Toulouse FC (2014-2015) = 13.000.000€
  • 8. Benjamin Mendy, de l’Olympique de Marseille (2016-2017) =13.000.000€
  • 7. Adama Traoré, du Lille OSC (2015-2016) = 14.000.000€
  • 6. Djibril Sidibé, du Lille OSC (2016-2017) = 15.000.000€
  • 5. Ivan Cavaleiro, du Benfica (2015-2016) = 15.000.000€
  • 4. Terence Kongolo, du Feyenoord (2017-2018) = 15.000.000€
  • 3. Bernardo Silva, du Benfica (2015-2016) = 15.750.000€
  • 2. Youri Tielemans, d’Anderlecht (2017-2018) = 25.000.000€
  • 1. Keita Baldé, de Lazio Rome (2017-2018) = 30.000.000€

Le salaire de Leonardo Jardim à l’AS Monaco

Il était sollicité, mais Leonardo Jardim a choisi de rester à l’AS Monaco. – @Facebook

Leonardo Jardim était très courtisé, après la formidable saison de l’AS Monaco, championne de France et demi-finaliste de la Ligue des champions, mais le coach portugais a finalement fait le choix de rester sur le Rocher, pour poursuivre la mission entamée en 2014. Contre une prolongation de son contrat assortie d’une revalorisation de ses revenus au club. Selon la radio RMC, le nouveau salaire de Leonardo Jardim à l’AS Monaco avoisine les 315.000 euros bruts mensuels.


L'hallucinante collection de voitures du boss… par Sportune

Deux ans de plus et un salaire augmenté pour Leonardo Jardim à l’AS Monaco

Soit une saison à près de 3,8M€ hors primes à la performance qui lui fait devancer son homologue niçois Lucien Favre, à la deuxième place des entraîneurs les mieux payés de Ligue 1. Avant cela, Leonardo Jardim émargeait à 180.000 euros mensuels, il était sous contrat jusqu’en 2018. Il a rempilé pour deux ans, pour terme le 30 juin 2020. Le technicien portugais n’a clairement pas fait de sa décision le choix de l’argent, sinon il aurait répondu aux sirènes hurlantes de la Chine.

Des offres financièrement plus attractives depuis la Chine

Il souhaitait seulement s’assurer de la compétitivité future de son équipe, après le départ déjà acquis de Bernardo Silva à City, mais l’arrivée, elle aussi acquise, du milieu belge Youri Tielemans. Avant l’AS Monaco, Leonardo JArdim a précédemment coaché Braga et au Sporting au Portugal ainsi qu’à l’Olympiakos en Grèce.

AS Monaco – Des oursins dans les poches de Leonardo Jardim

Leonardo Jardim a une excellente réputation dans le monde du foot. Mais ceux qui le connaissent le mieux lui trouvent aussi un défaut : sa radinerie ! – @Twitter

L’exceptionnelle réussite de l’AS Monaco, cette saison 2016-2017 est pour beaucoup la sienne. Leonardo Jardim est le chef d’orchestre du collectif monégasque, c’est lui qui l’a façonné, depuis déjà trois ans qu’il est sur le Rocher. Tout lui réussit, Leonardo Jardim est l’entraîneur coté du moment, mais il faut bien trouver quelques défauts au technicien portugais, dans la liste des éloges qui lui sont faites. Le Canal Football Club s’est intéressé à lui, ce dimanche pour nous apprendre entre autre chose que le coach monégasque serait…. radin!

Leonardo Jardim a beaucoup de qualité, mais un défaut selon ses proches : sa radinerie !

La remarque est signée de Celso Almeida, président du club de Camacha, sur l’Île de Madère, là où tout a vraiment commencé pour Jardim. « Je ne sais pas si Leonardo va aimer, mais il est un peu radin » balance-t-il face à la caméra de l’émission dominicale. « Quand il était au club, il avait toujours un billet de 5 euros dans son porte-monnaie. Juste pour ne rien payer. Et maintenant à Monaco, je pense qu’il a un billet de 20 euros. Il doit dire « Je n’ai que 20 euros, je ne peux pas payer le café! »

Il doit offrir un voyage à son mentor, si l’AS Monaco devient champion

Ce à quoi son mentor José Moniz acquiesce dans la foulée du clip à découvrir ci-dessus : « Chaque fois qu’il est champion, il doit m’inviter au restaurant. Il l’a été avec Chaves mais ne m’a rien payé. S’il est champion avec Monaco, il doit me payer le voyage avec ma femme. Mais je ne sais pas s’il s’en souvient » termine-t-il dans un franc éclat de rire. La légende des oursins dans les poches de Leonardo Jardim prend donc de l’épaisseur, de la part de deux qui le connaissent le mieux. Et qui gardent surtout, l’image d’un bosseur passionné, mue par une vraie philosophie de jeu dont les observateurs du foot appréhendent aujourd’hui les effet, en France ou sur la scène européenne. Pour rappel, enfin, Leonardo Jardim est, cette saison, l’un des coachs les mieux payés du championnat de Ligue 1.

Les réputations d’Emery (PSG), Favre (OGCN) et Jardim (AS Monaco), sur le grill

Unai Emery apprécie d’être l’un des coachs de foot à la meilleure réputation du moment. – @Facebook

Un outil d’analyse et de data pour mesurer le niveau de réputation des coaches de football. Ça existe sur le web, produit depuis l’Espagne ; la plateforme s’appelle Coach Reputation Ranking. Ses résultats reposent sur une dizaine de critères tels que le parcours, le leadership, la présence sur les réseaux sociaux, la relation avec la presse… Unai Emery, coach du Paris SG apprécie la formule, ainsi qu’il l’a très récemment tweeté. Lui et deux autres entraîneurs de Ligue 1 appartiennent actuellement, au Top 20 des coaches à la meilleure réputation.

Paris SG – Unai Emery le plus soucieux de son image et sa réputation

Avec Emery, Lucien Favre de l’OGC Nice et Leonardo Jardim de l’AS Monaco. Les deux derniers se talonnent dans la hiérarchie, derrière Emery présentement septième. Mais Favre et Jardim font leur entrée sur la période d’analyse d’octobre 2016 à janvier 2017, tandis que la réputation de l’Espagnol est en baisse. Dans plus de détail, le coach du PSG obtient une note globale de 73,1 sur 100. Homme de communication, il est actif sur les réseaux sociaux et plaît aux annonceurs. Sauf qu’à Paris, le message qu’il veut passer n’est pas toujours très clair, ce qui peut avoir des conséquences sur son leadership.

AS Monaco – Peut-être trop discret, Leonardo Jardim

Avec une note de 49,5 sur 100, Leonardo Jardim est treizième. Le Portugais est bon, pour ce qui est de l’évolution professionnelle, de la présence sur les réseaux sociaux et de la relation qu’il entretient avec la presse. Mais il n’a pas de site web personnel, il n’est pas un aimant à marques et il s’expose peu hors des terrains de foot, notamment dans un rôle social, auprès des associations ou de fondation à but caritatif. Cela ne veut pas dire qu’il ne fait rien pour aider, mais qu’il ne prête son image à des opérations.

OGC Nice – Lucien Favre, la vieille école

Lucien Favre, enfin, suit Jardim d’une place, à la quatorzième, en obtenant la moyenne de 47,1 sur 100. Lui cultive encore moins que son homologue monégasque, le goût de la communication digitale, il n’a pas de site officiel, ni de compte sur les réseaux sociaux. Son image de marque en pâti, de fait. En revanche, le technicien suisse de 59 ans s’est rarement trompé dans ses choix de carrière et de club, il est très habile avec la presse, tant allemande qu’aujourd’hui française. Francophone d’origine, il maîtrise parfaitement les deux langues. Il se distingue aussi par son charisme et son leadership, mais ne se soucie pourtant pas assez de son image.