Archives du mot-clé ligue 1

Les bookmakers croient plus en l’OM qu’en l’OL pour le titre en Ligue 1

A ce stade de l’été, les bookmakers donnent plus de chances à l’OM d’être champion de France, qu’à l’OL. – @Facebook

Ça peut encore changer, il reste quasiment six semaines aux clubs de l’élite du foot français pour faire leurs emplettes, renforcer leurs collectifs et bousculer la tendance du moment. Mais à ce stade de l’été, après les premiers transferts et matchs amicaux, il ressort que l’Olympique de Marseille a l’avantage des bookmakers sur l’Olympique Lyonnais, pout le titre en Ligue 1.

Les bookmakers placent l’OM devant l’OL pour le titre en Ligue 1

Comme les deux clubs sont rivaux et assez proches sur pas mal de points, notamment niveau budgets, la comparaison vaut. A la question de savoir qui va remporter le titre, en championnat de Ligue 1, les spécialistes de la cotation accordent une moyenne à 15,4 à l’OM, moins élevée que celle de l’OL, à 18,8. Donc plus à l’avantage du collectif marseillais. Ça ne se joue pas à grand-chose. Dans tous les cas, ni l’un ni l’autre ne sont les premiers favoris.

Il y a un an, l’Olympique Lyonnais devançait l’Olympique de Marseille. Mais tout peut changer d’ici la reprise

Forcément devancés, dans cette hiérarchie, par le champion de France Monaco (4,14), mais plus par son dauphin parisien (1,27) que tous les opérateurs s’accordent à choisir, comme favori principal de la prochaine Ligue 2017-2018. Les Parisiens l’étaient déjà il y a un an. Et l’OL avait alors les faveurs, sur l’Olympique de Marseille.

La Ligue 1 2017-2018 bat un nouveau record d’équipementier

Plus que jamais, la guerre fait rage entre les équipementiers de la Ligue 1.

Ils étaient onze l’exercice dernier. Moins encore la précédente (8 en 2014-2015, mais 11 aussi les deux d’avants…). En 2017-2018, la Ligue 1 va battre un nouveau record d’équipementiers avec douze marques différentes, pour habiller les vingt clubs de l’élite. Dont un nouveau, promu à ce niveau : le Danois Hummel partenaire du RC Strasbourg Alsace.

Ils étaient onze la saison dernière, il y a 12 équipementiers en Ligue 1 2017-2018

Avant, au début de ce siècle, le partage se limitait surtout aux trois géants que sont Nike, Puma et adidas. Parfois d’autres, dont Umbro ou Kappa. Certains aussi ont disparu du paysage français (Burrda anciennement à l’OGCN, ou feu Duarig, liquidée en 2014…). Mais avec l’émergence de nouvelles marques, d’autres ont trouvé leur place au sein de l’élite du foot français. Nike et adidas sont encore les plus représentées avec quatre équipes partenaires de la Virgule (Paris, Monaco, Montpellier et Metz) et trois de la marque aux Trois bandes (Lyon, Marseille et Amiens).

Nike et adidas dominent, mais derrière ça pousse de plus en plus

Puma suit, avec les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais. En rappelant que la saison prochaine, le groupe habillera en plus l’Olympique de Marseille, pour les exercices suivants. Et comme Puma, Umbro qui garde le FC Nantes et le SM Caen en Ligue 1, plus Kappa qui enregistre la montée de Troyes, avec le SCO Angers déjà présent. Sur les douze équipementiers du championnat, deux sont d’origine française : Patrick, de Patrick Beneteau, créée en 1982 en Vendée et Le Coq Sportif, de cent tout pile plus vieux, né dans l’Aube, à Romilly-sur-Seine.

Même la Ligue 1 a changé de fournisseur officiel

Dernière preuve enfin du bouleversement des fournisseurs officiels du championnat et de ses équipes, la LFP a aussi changé le sien, en ce qui concerne les ballons des matchs. Depuis 2012 ils étaient produits par adidas. A compter de cette saison et jusqu’en 2022, c’est Uhlsport qui s’en charge.

Les douze équipementiers de la Ligue 1, saison 2017-2018

  • Nike : Paris, Monaco, Metz, Montpellier
  • adidas : Lyon, Marseille, Amiens
  • Umbro : Nantes, Caen
  • Kappa : Angers, Troyes
  • Puma : Stade Rennais, Girondins de Bordeaux
  • Macron : Nice
  • Jomaa : Toulouse
  • Hummel : Strasbourg
  • New Balance : Lille
  • Le Coq Sportif : Saint-Etienne
  • Patrick : Guingamp
  • Lotto : Dijon

Ça coûte combien de s’abonner à la saison 2017-2018 de L1 ?

C’est au Parc des Princes que l’abonnement est le plus cher de la Ligue 1.

Pour les clubs de l’élite français, la campagne bat encore son plein ou est en phase d’achèvement. Jusqu’au 1er juillet au moins, suivant les équipes, il est toujours possible de prendre un abonnement à la saison 2017-2018, mais à des prix très différents, si l’on vise le PSG ou Montpellier pour les extrêmes. En moyenne, s’abonner cette saison 2017-2018 à un club de Ligue 1 coûte 181,40, euros, tel que relevé dans une étude de Cuponation.fr. L’OM, l’ASSE, le LOSC, ou le champion de France monégasque sont globalement dans cette fourchette de prix.

Paris SG et Montpellier HSC : l’un propose l’abonnement le plus cher, l’autre le plus abordable

C’est donc au Parc des Princes que la saison est la plus chère à suivre. C’est ainsi depuis l’arrivée du Qatar aux commandes du club ; la bonne nouvelle étant quand même, pour les fans du Paris SG, qu’il a baissé de 20 euros cette saison. Le FC Nantes aussi a diminué ses prix de 13%, mais c’est encore à Montpellier que la réduction a été la plus significative, 57% moins cher que la saison dernière. Les tarifs donnés par Cuponation.fr, site spécialisé dans les bons de réduction promotionnels en ligne sont ceux des premiers prix proposés par les clubs et pour un premier abonnement.


La maison à7M€ de Floyd Mayweather par Sportune

Des tarifs d’abonnement en légère augmentation cette saison 2017-2018 de Ligue 1

A part les trois équipes citées plus haut, pour les autres la tendance est au mieux au maintien, mais le plus souvent à l’augmentation des prix (+ 2% en moyenne en 2017-2018, sur la saison précédente). A l’OGC Nice principalement avec un abonnement 12,5% plus cher, à 171 euros, dans un stade – l’Allianz Riviera -, que le club peine parfois à remplir. Mais avec une Ligue des champions potentielle et de la suite dans le projet sportif (notamment la prolongation de Mario Balotelli). Et pour un prix toujours inférieur à la moyenne de la Ligue 1.

L’ASSE, le LOSC, les Girondins, l’OM ou Monaco sont grosso-modo dans la moyenne

Une moyenne dont, on l’a dit, se rapprochent plus ou moins, le LOSC (170€), l’AS Saint-Etienne (160€), les Girondins de Bordeaux (160€), l’Olympique de Marseille (195€) et l’AS Monaco (180€). Les détails de la saison 2017-2018 comparés à ceux de la précédente sont à voir dans l’infographie ci-dessous.

Ça coûte combien de s’abonner aux clubs de la Ligue 1 2017-2018 ?

PSG, OM, ASSE, OL… Ce que les droits de l’audiovisuel leur rapportent

La répartition des droits audiovisuels de la Ligue 1 va surtout profiter au PSG. – @IconSport

Les droits de l’audiovisuel, voilà ce qui prime le plus dans les recettes sportives des clubs. Plus que les primes à la performance. Ça vaut en Ligue des champions, comme en Ligue 1. Ce vendredi matin, le journal L’Equipe a publié l’estimation des recettes des principaux clubs français, à l’issue de la saison 2016-2017. L’AS Monaco est devant l’AS Saint-Etienne, au pied d’un podium qu’occupent le Paris SG et les deux « Olympique » : l’OL suivi de l’OM.


L'hallucinante collection de voitures du boss… par Sportune

Le PSG, l’OL et l’OM sur le podium devant le champion Monaco et l’ASSE

Traduit par les chiffres, le club de la capitale devrait toucher 57,855 millions d’euros, contre 47,244 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais, 47,048 millions à l’Olympique de Marseille, 41,938 millions d’euros à l’AS Monaco et 37,141 millions à l’AS Saint-Etienne. Cette distinction financière entre les clubs, notamment entre Paris deuxième et Monaco champion, s’explique par la différence de popularité et d’intérêt des diffuseurs selon les équipes.

Une part des revenus dépend de la notoriété des clubs et de l’intérêt des diffuseurs

La répartition des droits dépend en effet de plusieurs critères, dont le classement sportif final, mais aussi la notoriété sur les cinq dernières saisons. Les vingt équipes du championnat de France de Ligue 1 ont toute la garantie d’une même part fixe, à 5,46 millions d’euros. Avec 15,562 millions d’euros, l’AS Nancy-Lorraine est le club qui va toucher le moins.

Le Stade Rennais a gagné 25.000€ pour ses supporters, Guingamp 45.000€

Malgré des résultats sportifs parfois décevants, les supporters du Stade Rennais ont répondu présents toute la saison. – @Facebook

Les Bretons sont les meilleurs supporters de Ligue 1. Ce n’est pas nous qui le disons, mais la Ligue de football professionnel, d’après son classement 2016-2017 du championnat des tribunes. Certes, il faut prendre ce classement, comme celui des clubs où les fans ont le plus joué le jeu de leur équipe et des règles édictées par la Ligue. Le fait est que les vainqueurs sont l’En Avant de Guingamp, premier et le Stade Rennais pour dauphin, devant Dijon qui complète le podium.


Quand Floyd Mayweather passe à la banque… par Sportune

L’EA Guingamp et le Stade Rennais champions des tribunes en Ligue 1

Pour ce succès d’estime, ces trois clubs vont se partager 85.000 euros, dont 45.000 reviendront au vainqueur Guingamp, 25.000 aux Rennais et le reste au DFCO. A tout seigneurs tout honneur, l’argent gagné par les supporters servira aux supporters. « Les clubs devront affecter ces sommes à des opérations ou des animations menées dans leur stade en direction de leurs supporters », explique la Ligue dans son règlement. « Les sommes seront versées à chaque club concerné sur présentation du projet souhaitant être mené avec ces dotations ».

De l’argent gagné par les supporters, pour les supporters

Le championnat des tribunes s’est joué sur toute la saison 2016-2017, selon quatre critères, notés à chaque journée : la fidélité, l’animation des clubs et des supporters, l’ambiance dans les stades et l’engagement des supporters sur les réseaux sociaux. Guingamp a succédé à l’Olympique Lyonnais, au palmarès de ce concours qui existe depuis la saison 2006-2007.