Archives du mot-clé ligue 1

ASSE, PSG, OM, OL… Le classement de la Ligue 1 selon la valeur marchande des équipes

Au ratio de la valeur marchande de son effectif et de sa performance sportive, l’AS Monaco est à sa place, après neuf journées de Ligue 1. – @Twitter/ASM

Les équipes les plus chères en valeur marchande des joueurs sont-elles à leur place, au classement de la Ligue 1 ? Globalement oui, pour le Paris SG, l’AS Monaco et l’Olympique de Marseille. C’est même mieux pour l’AS Saint-Etienne ou pire pour l’OL ou l’OGC Nice… Les chiffres des valeurs marchandes sont ceux de la plateforme Transfermarkt, après la mise à jour de la semaine dernière, des équipes du championnat de France.

Marseille, le Paris SG et Monaco sont dans la norme, l’AS Saint-Etienne, sinon Caen, Nantes ou Troyes font mieux

Paris et Monaco ont les collectifs les plus volumineux en valeur marchande, à 648,4 et 267,4 millions d’euros. Ils occupent respectivement la première et deuxième place du championnat, après le premier quart. Pour eux, tout est bien logique, ils sont à la place visée au départ. Pour d’autres, comme Sainté on l’a dit ou plus significativement pour Caen, Nantes et Troyes, le parcours est positif, rapporté à ce que valent les joueurs de leurs effectifs, sur le marché des transferts.

Moins 9 places pour l’OGC Nice, entre le classement de la valeur marchande de son effectif et celui du championnat

L’effet est inverse à Lyon mais surtout à Nice. Les Aiglons, sortant d’une saison dernière réussie qui les a tous valorisés et avec l’ajout d’autres stars dans le collectif, ont le cinquième effectif le plus cher du championnat. Mais ils ne sont que quatorzièmes au plan sportif, après les neuf premières journées de la Ligue, saison 2017-2018. Avec le Stade Rennais et le LOSC, c’est l’équipe qui accuse le plus gros décalage, au bilan. Les détails de chaque équipe du championnat est à voir dans le tableau complet, en page suivante du sujet.

Le classement de la Ligue 1 selon la valeur marchande des équipes

Club VME* CVM* CS* Différence
Paris 648,4M€ 1 1 =
Monaco 267,4M€ 2 2 =
Lyon 149,55M€ 3 6 – 3

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2

OL – AS Monaco : Comment les bookmakers imaginent la rencontre ?

L’OL reçoit l’AS Monaco, ce vendredi soir, en ouverture de la 9e journée de Ligue 1. – @Facebook/OL

Le championnat de France de Ligue 1 reprend ses droits, ce vendredi, après la trêve internationale. Au programme de la soirée, en ouverture de la 9e journée, l’Olympique Lyonnais reçoit l’AS Monaco, pour ce qui passe pour un choc au sommet, sinon pour le titre probablement acquis au PSG, à tout le moins pour une place en Ligue des champions. Avant la reprise des coupes d’Europe, c’est aussi pour ces deux clubs, l’occasion de prendre du crédit à son avantage. L’avantage de qui ? Qui présente les meilleurs arguments avant les débats ? La réponse des bookmakers de France

L’OL va battre l’AS Monaco à domicile. Sûr ? Pas tant en fait…

De prime abord, l’OL de Bruno Génésio va battre l’AS Monaco de Leonardo Jardim. C’est très clair à la lecture des cotes, à 2,09 la victoire des Gones, pour un match nul à 3,76 et le succès du club princier à 3,19. Lyon gagne ce soir au Groupama Stadium. En est-on bien sûr ? Pas vraiment, en fait, si l’on regarde les détails du score envisagé. Il en ressort plutôt un match nul 1-1, qui n’arrangerait personne, en tout cas pas les locaux en manque de points, d’inspiration et de confiance. La cote de ce résultat est à 6,94 chez les six opérateurs de jeu que nous avons consulté.

Falcao absent, qui pour marquer à l’AS Monaco ?

Sinon, c’est la victoire 2-1 de l’Olympique Lyonnais, à 7,94 en cote moyenne, qui suit en deuxième résultat. Voire le nul 2-2, avec toutefois moins de considération, à 9,25. Tout cela étant quand même la promesse d’un match avec des buts. Même sans le meilleur buteur de Ligue 1 sur la pelouse ; Radamel Falcao étant rentré exténué de son déplacement international avec la Colombie, contre le Pérou. Sans lui, les meilleures chances monégasques reposeront légèrement plus sur Keita Baldé à 2,83, que sur Guido Carillo, à 2,85. Sur ce point toutefois les opérateurs sont assez divisés. Ils sont par contre unanimes pour trancher à l’avantage de Mariano, du côté lyonnais, à 1,97, la cotez d’un but de la part de l’attaquant espagnol.

Le onze des joueurs de Ligue 1 libres à la fin de la saison. Il est costaud…

La doublette niçoise, Balotelli/Pléa est en fin de contrat, à l’OGC Nice. – @Instagram

Pour eux, toutes les options restent ouvertes. Pour les clubs qui les emploient, en revanche, il y a urgence à clarifier les choses, sauf volonté de ne pas renouveler l’expérience. Ou de prendre sa retraite comme ça semble être le cas pour le milieu de terrain du Paris SG, Thiago Motta, que nous n’avons, de fait, pas retenu dans le onze des joueurs de Ligue 1, libres à la fin de la saison. Une équipe très compétitive, que nous croyons capable de jouer les premiers rôles en championnat.

L’OGC Nice et l’AS Saint-Etienne sont dans les négociations pour prolonger les contrats qui se terminent

Avec une majorité de joueurs niçois, le club des Aiglons va devoir négocier dans les semaines à venir, s’il ne veut pas perdre son gardien Yoan Cardinale ou son attaque composé de Alassane Pléa et de l’Italien Mario Balotelli. L’AS Saint-Etienne est dans une même phase de discussion, avec ses joueurs en fin de contrat : les deux de notre onze, Théophile-Catherine et Pogba et avec eux, Bamba et Monnet-Paquet.

Comme Thiago Motta au PSG, certains joueur de pédigrée élevé arrivent en bout de contrat (et de carrière ?)

Pour d’autres en revanche, l’avenir est réglé. Avec le PSG en ce qui concerne Hatem Ben Arfa qui partira. Moins certain pour João Moutinho à l’AS Monaco, mais surement que pour rester, le milieu portugais devra rogner sur son salaire à 350.000 euros mensuels, l’un des plus élevés du vestiaire. Ainsi composée, avec deux pointes en attaque, cette équipe avoisine les 60 millions d’euros, en valeur marchande. N’ont pas été retenus pour autres joueurs en fin de contrat, Gourcuff, Grenier, Toulalan, ou Patrice Evra, car ils sont soit comme Thiago Motta, sur la fin de leur carrière, soit d’un niveau sinon sportif, à tout le moins financier, inférieur à ceux que nous avons choisi.

Le onze des joueurs de Ligue 1 libres à la fin de la saison

PSG, ASSE, OM, OL, LOSC… Combien ils coûtent les maillots des clubs de Ligue 1 ?

A 95€, le maillot de l’AS Monaco est le plus cher de Ligue 1. – @Twitter/ASM

Un chouïa moins de 79 euros, c’est approximativement le prix d’un maillot d’une équipe du championnat de France élite. L’AS Sain-Etienne, sinon le LOSC, le SCO Angers ou le Montpellier HS sont dans cette fourchette de prix, en cette saison 2017-2O18 de Ligue 1. Sachant que les « gros clubs » comme le Paris SG, l’Olympique Lyonnais ou l’AS Monaco proposent deux versions, l’une « replica » moins chère et moins technique, l’autre « stadium » ou « pro », identique aux tenues que portent les joueurs en match. Serait-ce parce que c’est la der’ d’adidas au club phocéen ? Toujours est-il que contrairement à Lyon que la marque allemande habille également, l’Olympique de Marseille n’a, cette saison, qu’une seule version à proposer.

Le maillot de l’AS Saint-Etienne est dans la moyenne, ceux du Paris SG, de l’OM ou de Monaco dans la fourchette haute

Attardons-nous seulement sur les modèles communs à tous les clubs, vendus entre 95 euros, le maillot le plus cher à l’AS Monaco et 65 euros, celui du promu Troyes. Selon les équipementiers (ils sont douze cette saison, un record) et la notoriété des clubs, les prix diffèrent parfois grandement. Il y a même des écarts entre les clubs d’un même équipementier ; Nike vend par exemple 95 euros le maillot des champions de France monégasque, 85 euros celui du Paris Saint-Germain, 75 euros celui de Montpellier ou 69,9 euros pour le grenat du FC Metz. A noter que les données ci-dessous, recueillies par le spécialiste des promos et des coupons de réduction Cuponation, ne prennent pas en compte le maillot d’Amiens. Le promu picard est en phase de structuration, il ne propose pas de vente en ligne, mais projette de le faire.

La Ligue 1 a les maillots les plus chers d’Europe, cette saison 2017-2018

Plus largement, outre-manche, la plateforme de ventes de billets TicketGum a relevé les prix des tenues vendues par les clubs des cinq grands championnats d’Europe. La Ligue 1 est la plus chère et étonnamment bien plus que la Premier League. En Angleterre où d’ordinaire tout se négocie plus cher, les maillots sont à la moyenne de 53,74 livres, environ 60 euros, soit près de 20 euros moins cher qu’en France. TicketGum a, par ailleurs interrogé ses visiteurs. Sur 660 sondés, 74% trouvent trop cher le prix des maillots de football et 58% estiment que les clubs pourraient faire plus d’efforts pour offrir des prix plus modérés, sur les produits officiels.

ASSE, PSG, OM, TFC…. La Ligue 1 selon les clubs qui remplissent le plus leur stade

Le PSG est le seul club en France, à remplir son stade quand se produit l’équipe, à domicile. – @Twitter

Plus d’un an après l’événement, les effets de l’Euro 2016 peinent à se voir, dans les stades de Ligue 1. Certains ont été construit pour l’occasion, d’autres tout ou partie rénovés, pour autant, le bilan est mitigé quant aux affluences, selon la capacité d’accueil. Cette saison de Ligue 1, 2017-2018, la moyenne est à peine à 69,88% de places occupées. Cela correspond grosso-modo aux chiffres de l’AS Saint-Etienne à Geoffroy-Guichard. Alors qu’aux deux extrêmes sont le Toulouse FC et le Paris Saint-Germain.

L’AS Saint-Etienne, à Geoffroy-Guichard est dans la moyenne de la Ligue 1

Ça a toujours été compliqué pour le club haut-garonnais, d’attirer du monde au Stadium. Cette saison l’est particulièrement avec une affluence moyenne à 12.036 spectateurs par match, quand l’enceinte de l’Île du Ramier peut en accueillir jusqu’à 33.033. Même la visite de Bordeaux pour ce qui représente quand même, le derby de la Garonne, n’a réuni que 13.616 spectateurs. Remarquez que les Girondins font à peine mieux, dans leur Matmut Atlantique pourtant flambant neuve. Avec le Tef, le club au scapulaire est le seul de l’élite du foot français à ne pas remplir la moitié des places disponibles, un week-end sur deux.

Pour accueillir plus de monde au Parc des Princes, il faudrait que le Paris SG pousse les murs du stade

Tout à l’inverse du Paris Saint-Germain qui, s’il le pouvait, pousserait les murs du Parc des Princes. Malgré les prix des billets et des abonnements plus chers qu’ailleurs en France, le club de la capitale fait régulièrement le plein à domicile, avec pour meilleur argument commercial, ses stars Neymar ou Kylian Mbappé. Après 5 matchs à la maison, Paris affiche un taux d’occupation monstrueux à plus de 98%.

L’Olympique de Marseille ne remplit pas les trois quarts de son stade Vélodrome, depuis la reprise

Les affluences du PSG sont toutefois comparables à celle de l’Olympique de Marseille, à 47.161 spectateurs en moyenne par match à domicile, pour le premier nommé et 45.183 sui suivent le club phocéen. La différence étant que le stade Vélodrome est bien plus grand que le Parc des Princes ; depuis sa rénovation, dans le cadre de l’Euro 2016, l’enceinte marseillaise est passée à 60.000 places de capacité d’accueil. Entre la réception d’Angers, le 20 août et la visite du Toulouse FC, le 24 septembre, l’OM a perdu 12.465 spectateurs en tribune. C’est autant que peut en recevoir le SCO, dans son stade Raymond-Kopa.

Des affluences globalement à la hausse, mais certains stades accusent un gros déficit de public

Enfin, pour conclure sur un point général positif, les affluences sont globalement à la hausse en Ligue 1, cette saison 2017-2018. Tel que nous l’avions récemment observé, elles étaient de 21.000 en moyenne, l’exercice dernier, elle sont à presque 22.000, depuis la reprise. Ça rapproche la Ligue 1 de la Serie A italienne, mais le retard est encore fort, sur les grands championnats européens voisins.

La Ligue 1 selon les clubs qui remplissent le plus leur stade

Club Affluence 2017-2018 Capacité du stade Taux d’occupation
Toulouse FC 12.036 33.033 36,44%
Girondins de Bordeaux 20.567 41.458 49,1%
ESTAC Troyes 10.971 20.136 54,48%

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2