Archives du mot-clé MotoGP

Rossi, Marquez et Lorenzo : Les salaires des stars du Moto GP 2017

Son salaire chez Ducati est le plus élevé du Moto GP 2017. Mais Jorge Lorenzo n’est pas pour autant le pilote le mieux payé…. – @Twitter

Trois champions du monde de la discipline, trois athlètes gonflés d’ego et de talent et trois stars sur la grille de départ ; logiquement, vue le statut particulier de chacun, Valentino Rossi, Marc Marquez et Jorge Lorenzo ont les trois plus hauts salaires de la saison de Moto GP 2017. Récemment donnés par le Diario Gol en Espagne, ils égalent ou dépassent les 10 millions d’euros, ne laissant aux autres pilotes engagés, que les miettes.


Quand Petter Solberg pilote le bus du VfL… par Sportune

Jorge Lorenzo a le plus haut salaire du Moto GP 2017, mais c’est Rossi qui gagne le plus

Des trois, le mieux payé est le plus âgé des deux Espagnols. A savoir Jorge Lorenzo qui émarge à près de 15 millions d’euros la saison chez Ducati. Hors bonus additionnels de la pub et de ses équipementiers. Précision importante, plus dans le cas du « Dotrore », Valentino Rossi, à qui Yamaha verse 10 millions d’euros, pour cet exercice de Moto GP 2017. C’est à la fois beaucoup et peu, au regard des revenus totaux générés par le nonuple champion du monde de la spécialité.

Entre Lorenzo et Valentino Rossi, il y a le salaire de Marc Marquez

Valentino Rossi exploite en effet l’intégralité de ses droits de sponsoring et d’image, qu’il décline également, en une quantité de produits dérivés. Son business lui rapporte au moins autant et même plus que son salaire annuel. Cela fait plus d’une décennie qu’à l’addition de tout, il est le pilote le mieux rémunéré du plateau. Enfin, entre les salaires de Lorenzo chez Ducati et Rossi chez Yamaha, il y a celui du champion du monde en titre, Marc Marquez, chez Honda. L’Espagnol avoisine les 12 millions d’euros de salaires, cette saison 2017, sur les grand-prix du Moto GP.

Moto GP – Les coulisses du transfert de Maverick Vinales chez Yamaha

Maverick Vinales fera équipe avec Valentino Rossi sur les circuits du championnat Moto GP 2017. Mais les négociations avec Yamaha ont été compliquées. - @Facebook

Maverick Vinales fera équipe avec Valentino Rossi sur les circuits du championnat Moto GP 2017. Mais les négociations avec Yamaha ont été compliquées. – @Facebook

La saison 2017 de Moto GP se dévoile. Côté Yamaha ce sera le jeune ibérique Maverick Vinales qui prendra place sur la machine de Jorge Lorenzo. Un transfert illustrant un rapport de force intéressant.

L’impératif du pilote ibérique chez Yamaha

La signature de Lorenzo chez Ducati n’attendait qu’une réponse de la marque Yamaha : trouver un remplaçant aux côtés de Valentino Rossi. En coulisse le constructeur japonais avait la contrainte d’employer un pilote espagnol, afin de renouveler dans les meilleures conditions son sponsor principal, Movistar (commanditaire présent grâce à Rossi et sa société VR46 pour 12 millions d’euros par an). Sur les conseils de son champion italien, c’est le jeune Maverick Vinales qui a été choisi pour succéder à Lorenzo.

Les négociations ont été rapides et intenses à la fois. Surfant sur la clause imposant un pilote ibérique, l’agent du jeune pilote espagnol, actuellement chez Suzuki avait indiqué avoir une option pour 2017. Agitant le premier effet de l’augmentation de salaire. Le chiffre est même tombé : 5 millions d’euros pour 2017 et 2018. Une somme trop importante pour Yamaha.


Le nouvel avion stylé du Borussia Dortmund par Sportune

Les manœuvres de Yamaha pour faire baisser le tarif

Quelques jours avant que Dani Pedrosa ne prolonge l’aventure chez Honda, le rival Yamaha contacta l’entourage de l’espagnol. Un moyen de pression pour Vinales. Payé 2,5 millions d’euros par le premier constructeur mondial, Pedrosa disposera d’une légère augmentation de salaire en 2017 et 2018. Mais pour un vainqueur de Grand Prix, il est potentiellement deux fois moins cher que Vinales qui n’a encore rien démontré en catégorie reine. Les discussions Yamaha – Pedrosa n’iront pas plus loin que le contact, l’objectif de faire baisser le tarif de la cible étant acquis. Maverick Vinales touchera finalement 1,5 millions d’euros en 2017 et 2 millions d’euros en 2018 chez Yamaha en Moto Grand Prix.

La fin d’une époque en Moto GP ?

Cet épisode Vinales – Yamaha montre la marge de manœuvre étroite des constructeurs face aux pilotes. Lorsqu’un constructeur négocie avec un champion du monde, c’est ce dernier qui dicte la marche à suivre et la marque subit l’ambition de son pilote. Pour le cas d’un jeune aspirant champion, la démarche en arrive à utiliser un vainqueur de course afin d’intimider et de faire baisser un tarif exorbitant sur le papier. La démarche est classique, mais elle est le symbole du manque de puissance des constructeurs en Moto GP. Dans un passé pas si lointain, lorsqu’un constructeur avait la machine la plus dominatrice, il imposait son bon vouloir aux pilotes sur le marché des transferts. Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui.

Pour aller plus loin

Jorge Lorenzo chez Ducati sera le pilote le mieux payé en Moto GP 2017

Le maillot le plus étrange de l’histoire du foot français


Le très original maillot third 2016-2017 des… par Sportune

Jorge Lorenzo chez Ducati sera le pilote le mieux payé en Moto GP 2017

Jorge Lorenzo va changer de monture, la prochaine saison de Moto GP 2017. Et augmenter au passage, son salaire. - @Facebook

Jorge Lorenzo va changer de monture, la prochaine saison de Moto GP 2017. Et augmenter au passage, son salaire. – @Facebook

Le transfert est risqué, mais le risque calculé. Voici les mots argumentaires de Jorge Lorenzo en annonçant la signature de son contrat de deux saisons avec l’équipe Ducati en MotoGP.

Une offre de Ducati formulée en deux temps

Une semaine avant la première course de la saison au Qatar, Lin Jarvis, le directeur de l’équipe Yamaha a proposé à Valentino Rossi et Jorge Lorenzo un contrat pour que chacun prolonge l’aventure, de deux saison supplémentaires. Une anticipation répondant aux désirs du pilote espagnol qui, surfant sur son titre de champion du monde 2015, souhaitait renouveler son contrat le plus rapidement possible. Le coup de force n’a pas été concluant, car au lieu de le traiter à part, comme cela avait été auparavant le cas, Yamaha a souhaité proposer une extension de contrat à ses deux pilotes. Un affront donc pour Lorenzo.


Neymar et sa Ferrari à 300.000 euros par Sportune

Dès la saison Moto GP 2017, Jorge Lorenzo sera le mieux payé du circuit

En coulisse la rumeur Ducati s’amplifiait. Une première offre à 7 millions d’euros a été formulée durant l’hiver, mais c’était deux millions d’euros de moins, que le salaire proposé alors par Yamaha, pour 2017 et 2018 et surtout moins que les 7,5 millions qu’il touche en 2016. Lorenzo souhaitait au moins le même salaire que Marquez et Rossi, soit 10 millions d’euros au minium.

La dernière offre de Ducati, dans le courant du mois de mars dernier sera à la hauteur du pilote. 12,5 millions d’euros par année durant deux saisons (2017 et 2018), soit 5 millions de plus que ce qu’il ne touche aujourd’hui et qui fera du pilote majorquin le plus payé du plateau MotoGP pour les prochaines années. La marque italienne souhaitait un pilote champion du monde pour revenir au sommet et elle craignait qu’une offre de Suzuki ne vienne perturber les bonnes discussions entre les deux parties – alimentées depuis 6 mois -, après le dernier titre de Casey Stoner en 2007 et la mauvaise expérience Valentino Rossi en 2011 et 2012 (ou le constructeur italien était techniquement en retard sur la concurrence).

A lire aussi

Moto GP 2016 – Duel d’ego entre Rossi et Lorenzo pour l’avenir chez Yamaha

Comment différencier sa Lamborghini, quand tous les footballeurs ont la même ?


La Lamborghini jaune poussin de Dimitri Payet par Sportune

Moto GP 2016 – Duel d’ego entre Rossi et Lorenzo pour l’avenir chez Yamaha

C'est chaud, chaud chez Yamaha entre l'Italien Valentino rossi et l'Espagnol Jorge Lorenzo. - @Facebook

C’est chaud, chaud chez Yamaha entre l’Italien Valentino rossi et l’Espagnol Jorge Lorenzo. – @Facebook

Si Valentino Rossi a prolongé l’aventure avec Yamaha pour 2017 et 2018, Jorge Lorenzo a préféré attendre avant de parapher lui aussi une extension de son contrtat. Contraste entre deux situations pour le constructeur japonais. Une semaine avant la première course du Qatar au championnat Moto GP 2016, Lin Jarvis, le directeur de l’équipe Yamaha proposait à chacun de ses pilotes une prolongation de contrat de deux saisons. Une anticipation répondant aux désidératas de Lorenzo qui, surfant sur son titre 2015 souhaitait renouveler son contrat avec la marque nipponne. Mais le majorquin ne pensait pas que Yamaha proposerait une autre offre dans le même temps.

Une offre majeure pour Lorenzo

Pour 2016, Valentino Rossi est payé 10 millions d’euros et Jorge Lorenzo émarge à 7,5 millions d’euros. Si la nouvelle offre permettra à l’italien de toucher le même salaire jusqu’en 2018, l’espagnol s’en approchera fortement. L’offre est séduisante et résulte d’une longue discussion débutée dès l’obtention du titre, la saison dernière. Mais Lorenzo a finalement décidé d’attendre 5 ou 6 courses avant de prendre sa décision.

En coulisse, le champion espagnol a critiqué la signature de Rossi, estimant que de toute manière ce dernier n’avait aucune offre sur la table et qu’il a signé à cause de cela. Le Docteur de son côté, a répliqué que Lorenzo n’aura de toute manière pas le courage de signer chez Ducati, la saison prochaine.

Car durant l’hiver, l’équipe Ducati a formulé une offre estimée à 7 millions d’euros au pilote majorquin. Deux millions de moins que le deal de Yamaha. Une question d’égo surtout. En effet la signature de Rossi est l’illustration du positionnement de l’un et l’autre dans l’équipe.

Lorenzo le pilote, Rossi l’apporteur d’affaires ? 

Lorenzo, malgré ses titres avec la marque japonaise est considéré comme un simple pilote. Son salaire est d’ailleurs un des plus bas par rapport à Marc Marquez et Valentino Rossi. Avec les négociations d’hiver, l’entourage du pilote ibérique espérait un revenu équivalent à ses rivaux pour prendre un avantage psychologique. Son pari est perdu car Yamaha a préféré s’en tenir à l’idée d’une proposition de prolongation à ses deux pilotes, afin de communiquer sur une équité sportive. Ici encore la démarche était vaine.

La prolongation de Valentino Rossi s’accompagne aussi d’un futur nouveau contrat pour la société VR46 SpA. Cette dernière gérant l’image de plusieurs pilotes, est celle qui a permis de signer les sponsors Monster et Movistar. L’intérêt pour Yamaha, outre l’aspect sportif et d’image est également économique. Pour renouveler les accords de sponsoring, la présence de Rossi est indispensable, à ce stade. Cela démontre l’influence du champion italien dans le garage du constructeur japonais.

A lire aussi

Moto GP : Valentino Rossi, l’influence d’un champion sur son sport

Bienvenue chez Cristiano Ronaldo


Bienvenue dans la maison à 5M€ de Cristiano… par Sportune

Moto GP : Valentino Rossi fait son business avec Yamaha

Valentino Rossi a renforcé les liens commerciaux avec son équipe Yamaha en Moto GP. - @Facebook

Valentino Rossi a renforcé les liens commerciaux avec son équipe Yamaha en Moto GP. – @Facebook

Les affaires continuent pour Valentino Rossi. La société de gestion du pilote italien de Moto GP a renouvelé son contrat d’exploitation de produits dérivés envers son équipe Yamaha Racing Factory. L’extension porte sur une durée de trois ans (jusqu’en 2018) et permettra de lancer une nouvelle gamme de produit Yamaha Racing.

A lire aussi :
Valentino Rossi, l’influence d’un champion sur son sport

Valentino Rossi, pilote de Moto GP de talent et businessman chevronné

L’accord est plus largement un projet pour la société VR46 Racing Apparel S.R.L du pilote italien qui exploite également l’image de plus d’une vingtaine de pilotes moto, plus une collection pour la Juventus Turin. La signature du partenariat avec Yamaha permettra à la société italienne de s’introduire auprès des autres équipes et, à terme, d’approcher la DORNA (la société détentrice des droits Moto GP).

Le Docteur renforce son partenariat avex Yamaha

Pour Valentino Rossi c’est un renforcement de partenariat avec la marque japonaise. Gérant une partie du sponsoring (via la marque de boisson énergisante Monster), il va aussi exploiter la collection de produits dérivés de Yamaha Racing. Notons que le contrat entre Rossi et le deuxième constructeur mondial expirera la saison prochaine.

12M€ le chiffre d’affaire de VR46 en 2015 !

La société VR46 Racing Apparel a déclaré un chiffre d’affaire 2014 de 12 millions d’euros et s’occupe de l’image, entre autre, de Marc Marquez et son frère, de Dani Pedrosa, Scott Redding, Cal Crutchlow, Pol Espargarò, Jack Miller, Alvaro Bautista, Bradley Smith, Maverick Vinales, Romano Fenati, Jonas Folger, Nicolò Antonelli et même de Kevin Schwantz. Ainsi que de l’équipe VR46 Racing Team de Moto 3 et la Juventus Turin pour la collection associée au club.

Savez-vous en quoi roule Lewis Hamilton quand il ne pilote pas une Formule 1 ?


F1 : Les voitures de Lewis Hamilton par Sportune