Archives du mot-clé primes

Tour d’Espagne 2017 – Les primes de la Vuelta en détail

Favori du Tour d’Espagne 2017, Chris Froome comme 197 autres coureurs sera au départ de Nîmes, ce samedi. – @Facebook

C’est depuis Nîmes en France que s’élancent, ce samedi, les 198 coureurs engagés sur les routes du Tour d’Espagne 2017, parmi lesquels 20 sont Français. Soit un contingent inférieur à l’édition dernière mais avec de l’ambition, pour au moins gagner des étapes et les primes cette Vuelta. Comme le Tour de France, c’est le groupe Amaury Sport Organisation (ASO) qui est à la baguette de la manifestation. C’est ASO qui compose l’enveloppe financière et se charge de sa redistribution ensuite.

Une prime de 150.000 euros au vainqueur du classement général du tour d’Espagne 2017

Moins importante que pour la Grande boucle, la victoire au classement général est par exemple payée un demi-million d’euros sur le Tour, contre 150.000 euros la prime versée au futur vainqueur du Tour d’Espagne 2017. Son dauphin empochera 57.000 euros et 30.000 euros à celui qui complètera le podium. Celui ou plus largement son équipe, car le peloton redistribue traditionnellement entre coureurs d’un même team, les primes gagnées sur un grand Tour.

Le maillot de meilleur grimpeur rapporte un peu plus que les autres sur cette Vuelta 2017

Côté étape, en remporter une équivaut à 11.000 euros de bonus à son hauteur et 5.500 euros à celui qui suit. Comme au général, les 20 premiers de chaque étape sont payés. Quant aux maillots distinctifs, le vert du classement à points et le blanc du combiné rapporteront 11.000 euros à ceux qui les porteront sur les épaules, à Madrid, le 10 septembre prochain. Celui blanc à pois bleus de la montagne est payé un peu plus cher, à 13.000 euros. Le détail de toutes les primes de la Vuelta 2017 est à voir en page suivante.

Découvrez le détail des primes du Tour d’Espagne 2017 en page suivante

Pages: 1 2

Toutes les primes de la Ligue Europa 2017-2018

Pour l’OL, la dernière campagne en Ligue Europa fut une réussite financière. Souhaitons aux Gones au moins la même réussite en 2017-2018. Sinon mieux… – @Facebook

L’Olympique Lyonnais en sera, c’est une certitude. Pour l’Olympique de Marseille, tout va dépendre du barrage à jouer dès ce jeudi soir, contre Domzale, en Slovénie. Si les Phocéens s’invitent dans la phase finale de la Ligue Europa, OL et OM pourront lorgner sur les bénéfices à tirer de la compétition. L’UEFA a dévoilé la grille des primes de cette Ligue Europa 2017-2018 qu’elle distribuera aux 48 équipes engagées.

L’UEFA a dévoilé les primes de la Ligue Europa 2017-2018

Cela va donner plus d’arguments au détracteur de la plus petite des coupes européennes, car le pot total reversé, indexé sur les revenus tirés par l’UEFA (en Ligue des champions, Ligue Europa et Super Coupe), n’a pas changé d’un centime, sur la saison. Pour ce qui concerne la phase de groupe et après les rencontres à élimination directes jusqu’à la finale, les primes restent les mêmes. C’est-à-dire un minimum garanti de 2,6 millions d’euros, 360.000 euros la victoire en phase de groupe et 120.000 euros le match nul. Une qualification aux seizièmes de finale sera payée un demi-million d’euros, les quarts, 750.000€… Et ainsi de suite jusqu’au vainqueur assuré de toucher, 6,5 millions d’euros.

Une grille de redistribution identique à la saison dernière

Comme la saison dernière donc, un parcours parfait pourra potentiellement rapporter, jusqu’à 15,71 millions d’euros de primes à la performance. Là où les détracteurs trouveront de nouveaux arguments, c’est qu’hier mercredi, l’UEFA a communiqué les primes qu’elle va verser aux claaubs disputant la Ligue des champions. Pour eux, elles sont en augmentation pour partie.

Les Olympique, Lyonnais et de Marseille joueront leur chance à fond

Des dirigeants, en France ou ailleurs ont coutume de dire que la Ligue Europa n’a d’intérêt financier qu’à compter des huitièmes voire des quarts de finale. Quand les diffuseurs télé commencent à s’y intéresser de plus près. Le tout étant d’y accéder. C’est la raison de l’impasse plus ou moins assumée de certaines équipes par le passé. Cette saison, l’OM de Frank McCopurt, pour qui ce sera une première européenne et l’OL brillant demi-finaliste de l’édition passée sont clairement décidés à jouer sans arrière pensée.

Toutes les primes de la Ligue Europa 2016-2017

  • Qualification à la phase de groupe = 2.600.000€
  • Victoire en phase de groupe = 360.000€
  • Match nul en phase de groupe = 120.000€
  • Bonus classement : 1er = 600.000€ – 2e = 300.000€
  • Seizième de finale = 500.000€
  • Huitième de finale = 750.000€
  • Quart de finale = 1.000.000€
  • Demi-finale = 1.600.000€
  • Finale = 3.500.000€
  • Victoire = 6.500.000€
  • Gain maximum possible = 15.710.000€

Le détail des primes en Ligue des champions 2017-2018

L’AS Monaco serait très inspiré de disputer (au moins) une nouvelle demi-finale de Ligue des champions. – @Facebook

Toujours un peu plus. Déjà augmentée significativement la saison dernière, les primes distribuées par l’UEFA pour la prochaine Ligue des champions 2017-2018 sont une nouvelle fois corrigées à la hausse. Mais seulement pour les seize meilleures équipes du plateau. Gageons-le pour le Paris SG, l’AS Monaco et peut-être l’OGC Nice, pour les trois (ou deux selon le GYM) clubs de Ligue 1 qui la disputeront, pour sa phase finale.

L’UEFA a augmenté ses primes pour les 16 meilleurs de la Ligue des champions 2016-2017

La base n’a donc pas changé, les équipes qualifiées en phase de groupe recevront toutes la même enveloppe de 12,7 millions d’euros garantis. Plus 1,5 millions d’euros par match gagné et 500.000 euros le nul. C’est après que les primes augmentent. Un huitième de finale ajoute 6 millions d’euros de plus (contre 5,5M€ la saison dernière), les quarts 6,5 millions d’euros (contre 6), les demi-finales 7,5 millions (7), la finale 11 millions (10,5) et 15,5 millions d’euros, enfin, pour l’équipe vainqueur (contre 15 en 2016-2017).

Pour le PSG et l’As Monaco (et l’OGC Nice ?), ça peut peser très lourd sur les finances

Selon ce calcul, les clubs peuvent donc viser jusqu’à 57,2 millions d’euros de bonus, avec un parcours sans aucune faute. Ces primes versées par l’UEFA aux équipes participantes s’ajoutent à al répartition des droits de l’audiovisuels. Eux aussi sont en augmentation, cette saison 2017-2018, les clubs devraient se partager 551 millions d’euros, contre 483 millions d’euros, l’exercice dernier.

Le détail des primes de la Ligue des champions 2017-2018

  • Qualification à la phase de groupe = 12.700.000€
  • Victoire en phase de groupe = 1.500.000€
  • Match nul en phase de groupe = 500.000€
  • Huitième de finale = 6.000.000€
  • Quart de finale = 6.500.000€
  • Demi-finale = 7.500.000€
  • Finale = 11.000.000€
  • Victoire = 15.500.000€
  • Gain maximum possible = 57.200.000€

Real Madrid – Elle rapporte combien la victoire en Supercoupe d’Europe ?

Le Real Madrid s’est adjugé la Supercoupe d’Europe aux dépens de Manchester United. – @Facebook

Le Real Madrid garde son bien. Le club coaché par Zinedine Zidane a remporté, ce mardi soir à Skopje en Macédoine, la Supercoupe d’Europe de l’UEFA, gagnée aux dépends du Manchester United de José Mourinho. Déjà vainqueurs du FC Seville, l’année 2016 dernière, les Merengue conservent leur titre (le 4e historiquement) et s’adjugent la prime de victoire, versée pour l’occasion, par l’UEFA organisatrice de la rencontre.

Le Real Madrid garde son bien en Supercoupe d’Europe 2017

Soit 4 millions d’euros à l’attention de l’équipe vainqueur de la rencontre. Et trois millions d’euros, à celle qui s’incline. C’est beaucoup d’argent pour une seule rencontre, fut-elle comme cette année, une affiche exceptionnelle. Ça n’en est pas moins dans la logique des primes versées par l’UEFA, aux équipes qui disputent ses coupes européennes, principalement la Ligue des champions. La gagner rapporte 15,5 millions d’euros de primes, en plus de toutes celles reçues précédemment.

Victoire sur Manchester United 2 buts à 1

La Supercoupe d’Europe, pour le rappel est l’opposition du vainqueur de la Ligue des champions (le Real Madrid) et du lauréat de la Ligue Europa (Manchester United).

Manchester United – Pogba va prendre 4M€ pour sa « fidélité » au club

Etre fidèle ça peut avoir du bon, quand comme Paul Pogba, on est récompensé pour cela. – @Instagram

Toucher une prime de fidélité, au bout d’une saison pleine seulement : il n’y a peut-être que dans le football que cela existe. La pratique a cours, surtout pour les joueurs les plus sollicités de la planète, parmi lesquels, le milieu de terrain Paul Pogba, anciennement le joueur le plus cher de l’histoire du ballon rond, en signant pour 105 millions d’euros d’indemnité de transfert, à Manchester United.

Paul Pogba a signé à Manchester United un contrat indexé à de très nombreuses primes

Pour conclure et optimiser financièrement et fiscalement le recrutement de l’international français, le club anglais et l’agent du joueur (l’incontournable Mino Raiola), ont entériné toute une série de primes, en plus du salaire et des droits à l’image. Primes révélées pour certaines, au printemps dernier, dans le livre « Football Leaks : The Dirty Business of football » écrit par des journalistes du Der Spiegel sur la base des 18,9 millions de documents fournis et partagés anonymement.

4M€ pour sa fidélité au club, dès la première saison. Et plus les suivantes…

Une prévoit que soit récompensée la fidélité de Paul Pogba, à la fin de chaque saison bouclée à Manchester. Ce bonus avoisine les 3,4 millions de livres, la première année (il augmente les suivants). Soit près de 4 millions d’euros à verser au joueur, en général en fin de bail ou à son départ. En plus du reste, notamment son salaire à près de 11 millions d’euros la saison, ou d’autres primes, dont une d’un peu plus de 2 millions d’euros, pour la qualification du club à la Ligue des champions 2018, grâce à la victoire des Red Devils, en Ligue Europa. Cette accession à la C1 a par ailleurs pour effet, d’augmenter mécaniquement les droits à l’image du joueur.