Archives du mot-clé PSG

Ça coûte combien de s’abonner à la saison 2017-2018 de L1 ?

C’est au Parc des Princes que l’abonnement est le plus cher de la Ligue 1.

Pour les clubs de l’élite français, la campagne bat encore son plein ou est en phase d’achèvement. Jusqu’au 1er juillet au moins, suivant les équipes, il est toujours possible de prendre un abonnement à la saison 2017-2018, mais à des prix très différents, si l’on vise le PSG ou Montpellier pour les extrêmes. En moyenne, s’abonner cette saison 2017-2018 à un club de Ligue 1 coûte 181,40, euros, tel que relevé dans une étude de Cuponation.fr. L’OM, l’ASSE, le LOSC, ou le champion de France monégasque sont globalement dans cette fourchette de prix.

Paris SG et Montpellier HSC : l’un propose l’abonnement le plus cher, l’autre le plus abordable

C’est donc au Parc des Princes que la saison est la plus chère à suivre. C’est ainsi depuis l’arrivée du Qatar aux commandes du club ; la bonne nouvelle étant quand même, pour les fans du Paris SG, qu’il a baissé de 20 euros cette saison. Le FC Nantes aussi a diminué ses prix de 13%, mais c’est encore à Montpellier que la réduction a été la plus significative, 57% moins cher que la saison dernière. Les tarifs donnés par Cuponation.fr, site spécialisé dans les bons de réduction promotionnels en ligne sont ceux des premiers prix proposés par les clubs et pour un premier abonnement.


La maison à7M€ de Floyd Mayweather par Sportune

Des tarifs d’abonnement en légère augmentation cette saison 2017-2018 de Ligue 1

A part les trois équipes citées plus haut, pour les autres la tendance est au mieux au maintien, mais le plus souvent à l’augmentation des prix (+ 2% en moyenne en 2017-2018, sur la saison précédente). A l’OGC Nice principalement avec un abonnement 12,5% plus cher, à 171 euros, dans un stade – l’Allianz Riviera -, que le club peine parfois à remplir. Mais avec une Ligue des champions potentielle et de la suite dans le projet sportif (notamment la prolongation de Mario Balotelli). Et pour un prix toujours inférieur à la moyenne de la Ligue 1.

L’ASSE, le LOSC, les Girondins, l’OM ou Monaco sont grosso-modo dans la moyenne

Une moyenne dont, on l’a dit, se rapprochent plus ou moins, le LOSC (170€), l’AS Saint-Etienne (160€), les Girondins de Bordeaux (160€), l’Olympique de Marseille (195€) et l’AS Monaco (180€). Les détails de la saison 2017-2018 comparés à ceux de la précédente sont à voir dans l’infographie ci-dessous.

Ça coûte combien de s’abonner aux clubs de la Ligue 1 2017-2018 ?

PSG Transfert – Ça coûterait combien de signer Ousmane Dembelé (Borussia) ?

Ousmane Dembelé a l’Europe du foot à ses pieds. – @Twitter

Puisque l’affaire est compliquée avec Alexis Sanchez (Arsenal), ou avec Kylian Mbappé (AS Monaco), le Paris Saint-Germain a d’autres pistes qu’il suit, pour se renforcer offensivement. Dont l’une vise l’ailier international français du Borussia Dortmund, Ousmane Dembelé. Le journal L’Equipe en fait même sa Une, ce lundi 26 juin. En signalant dans ses colonnes, qu’Antero Henrique, le nouveau directeur sportif s’est récemment entretenu avec l’entourage du joueur. Paris a-t-il les moyens de signer l’ailier tricolore de 21 ans ? Oui, même si son transfert pourrait coûter très cher. Et à la condition premère que le joueur veuille bien venir. Demeblé ça se négocierait à combien, pour le Paris SG ? Focus…


Le téléphone en or 24K de Neymar par Sportune

Une valeur marchande proche de 70M€ mais un transfert qui pourrait dépasser les 100M€ pour Dembelé

Une seule saison chez les Jaunes et Noirs a confirmé son énorme potentiel. Auteur de 10 buts et 21 passes décisives, au total de son premier exercice, Ousmane Dembelé a brillé. Cela n’a échappé à personne, surement pas à Paris, ni au FC Barcelone qui le courtise depuis longtemps et avec plus d’assiduité. Sans compter les autres, l’intérêt de ces deux clubs, parmi les plus riches au monde est de nature à faire gonfler l’indemnité du joueur. Et de manière très importante. En valeur marchande, le joueur avoisine en effet les 70 millions d’euros. C’est déjà énorme pour un gamin d’à peine 21 ans, pour qui le Borussia Dortmund a payé 15 millions d’euros au Stade Rennais pour l’avoir, il y a tout pile un an. Mais le club allemand en veut plus. Bien plus, puisque son club réclamait 90 millions d’euros jusqu’ici. L’intérêt parisien faisant grimper les enchères, cela pourrait même se régler à plus de 100 millions d’euros l’indemnité.

S’il venait au Paris SG, il deviendrait l’un des joueurs les mieux payés du championnat

Question salaire, il est clair que où qu’il aille, Demeblé appartiendra aux joueurs les mieux payés du vestiaire. Présentement, il émarge à 200.000 euros bruts par mois au Borussia. Soit des revenus abordables pour un club du standing du Paris SG. Seulement son salaire est conditionné par de nombreuses et importantes primes, diverses. Surtout, tel que le rapportait le journal L’Equipe, en janvier dernier, l’entourage de l’international français a négocié pour lui, une prime à la signature monstrueuse, proche de 10 millions d’euros, échelonné en cinq versements. Puisqu’il a signé cinq ans en Bundesliga, c’est à prendre comme 2 millions d’euros de plus par saison que son salaire et sans les primes. Autant dire qu’en prenant une dimension encore supérieure, il augmentera naturellement ses émoluments. Pour probablement être, s’il (re)venait en France, l’un des joueurs les mieux payés de la Ligue 1.

PSG – De nouvelles images du futur maillot extérieur 2017-2018

Le maillot extérieur du PSG, 2017-2018 sera bien à dominante de jaune, avec des touches de bleu. – @FootyHeadlines

Il a déjà fuité sur Twitter, par le visuel promotionnel qui accompagnera sa sortie, avec le défenseur brésilien Marquinhos à l’affiche. Voilà de nouvelle images du site néerlandais Voetbal Shirtjes, plus précises de ce que sera le futur maillot extérieur 2017-2018 du Paris SG. Pas encore officiel, seule la version domicile l’est depuis la fin du mois de mai.

Le futur maillot extérieur du PSG en images

Le PSG portera un maillot jaune à l’extérieur, la saison 2017-2018 qui se profile

A dominante de jaune, ce futur maillot extérieur du club de la capitale (à voir dans le diaporama ci-dessus) sera un clin d’oeil à tous les joueurs brésiliens anciens ou actuels, vus sur la pelouse du Parc des Princes. Dont certains de Raí à Ronaldinho ont marqué durablement l’histoire du Paris Saint-Germain. Aujourd’hui Thiago Silva, Marquinhos et Lucas Moura, (Maxwell ayant joué son dernier match pour le club), poursuivent cet héritage.


Blaise Matuidi nouvelle image des jouets Nerf par Sportune

Teinté de bleu avec short et chaussettes assortis au maillot

Produit par l’équipementier Nike, son design est classique, teinté de bleu foncé pour marquer les logos, de la Virgule ou d’Emirates, le sponsor. Celui du PSG est présenté dans sa couleur ordinaire. Pour touche d’originalité, un liseré aux couleurs du drapeau national a été ajouté, au niveau du cou. Le short et les chaussettes portés avec seront du même jaune.

PSG, OM, ASSE, OL… Ce que les droits de l’audiovisuel leur rapportent

La répartition des droits audiovisuels de la Ligue 1 va surtout profiter au PSG. – @IconSport

Les droits de l’audiovisuel, voilà ce qui prime le plus dans les recettes sportives des clubs. Plus que les primes à la performance. Ça vaut en Ligue des champions, comme en Ligue 1. Ce vendredi matin, le journal L’Equipe a publié l’estimation des recettes des principaux clubs français, à l’issue de la saison 2016-2017. L’AS Monaco est devant l’AS Saint-Etienne, au pied d’un podium qu’occupent le Paris SG et les deux « Olympique » : l’OL suivi de l’OM.


L'hallucinante collection de voitures du boss… par Sportune

Le PSG, l’OL et l’OM sur le podium devant le champion Monaco et l’ASSE

Traduit par les chiffres, le club de la capitale devrait toucher 57,855 millions d’euros, contre 47,244 millions d’euros à l’Olympique Lyonnais, 47,048 millions à l’Olympique de Marseille, 41,938 millions d’euros à l’AS Monaco et 37,141 millions à l’AS Saint-Etienne. Cette distinction financière entre les clubs, notamment entre Paris deuxième et Monaco champion, s’explique par la différence de popularité et d’intérêt des diffuseurs selon les équipes.

Une part des revenus dépend de la notoriété des clubs et de l’intérêt des diffuseurs

La répartition des droits dépend en effet de plusieurs critères, dont le classement sportif final, mais aussi la notoriété sur les cinq dernières saisons. Les vingt équipes du championnat de France de Ligue 1 ont toute la garantie d’une même part fixe, à 5,46 millions d’euros. Avec 15,562 millions d’euros, l’AS Nancy-Lorraine est le club qui va toucher le moins.

PSG – Le salaire que le Barça offrirait à Marco Verratti…

Marco Verratti serait tenté par l’offre de contrat du FC Barcelone. Sauf que le PSG n’est pas disposé à vouloir s’en séparer. – @Twitter

Le Barça fait le forcing pour recruter Marco Verratti, que le Paris Saint-Germain ne veut pas vendre. Entrent en jeux forcément, des critères sportifs, mais le « petit hibou » a pour autre argument, le poussant à vouloir partir, le contrat que lui propose le FC Barcelone : selon la Gazzetta dello Sport, d’une durée de quatre ans, à près de 10 millions d’euros la saison, hors primes.


La maison de Cristiano Ronaldo au Portugal par Sportune

Un salaire à près de 10M€ la saison proposé à Marco Verratti

C’est sensiblement bien plus que les 6 millions d’euros qu’il gagne présentement à Paris, sans les primes car dans son cas elles sont nombreuses et pas seulement sportives (il est conditionné sur certains produits de merchandising, rappelons que selon nos informations, son maillot cartonne auprès des supporters). Marco Verratti a reçu du PSG, une offre de prolongation assortie d’une revalorisation de salaire. Depuis qu’il a signé, en juillet 2012, il en a paraphé quatre, la dernière au mois d’août 2016. Mais le milieu de terrain italien n’en voudrait pas.

A 100M€ l’indemnité de son transfert, le PSG n’a-t-il pas intérêt à le vendre ?

Faut-il alors que le Barça puisse convaincre le Paris SG de vendre son joueur. Selon le journal sportif transalpin, les Blaugrana pourraient payer jusqu’à 100 millions d’euros, l’indemnité de son transfert. Près de huit fois et demi plus (12M€), que n’en a dépensé le club de la capitale française pour le recruter, en 2012. Peut-être une bonne raison de s’en séparer, si après tout le joueur veut partir, comme cela se dit avec insistance, en Italie, mais aussi en Espagne ou en France.