Archives du mot-clé PSG

PSG – 2000€ pour le premier maillot de Neymar au club parisien

Les fans se battraient pour avoir un maillot de Neymar au PSG, donné par le Brésilien lui même. – @Twitter/Neymar

L’anecdote est comptée ce mardi, dans le magazine France Football. Le 5 août dernier est le jour de la reprise en Ligue 1. Tout juste débarqué au club, dans la peau du transfert le plus cher de l’histoire, Neymar parade sur la pelouse du Parc des Princes avant le match contre Amiens. Les supporters l’acclament, le Brésilien s’offre un moment de foule et de grâce et dans son tour d’honneur, il marque un temps d’arrêt devant la tribune Auteuil, pour lancer dans le public, un maillot floqué à son nom. Son premier en tant que joueur du Paris Saint-Germain.

Un supporter du Paris SG a reçu une offre de 2.000€ pour céder le premier maillot de Neymar

L’heureux récipiendaire est membre du groupe K-Soce Team. Comme le raconte FF, personne dans la foule ne le lui contestera, quand il aura entre ses mains ; respect entre les ultras oblige. Par contre, ils seront plusieurs à le lui réclamer par la suite. Le supporter recevra même une offre chiffrée à 2.000 euros pour vendre ce premier bout de tissu de l’histoire de Neymar au Paris Saint-Germain. Peine perdue, Sammy Belgacem qui l’a obtenu refusera de s’en séparer. Pour les amateurs de pièces de collection, il faudra compter sur un d’autres matchs du Brésilien, à condition qu’il veuille bien en jeter de nouveaux. Car ses maillots sont comme un selfie avec lui, objets de tous les fantasmes, rarement distribués à ceux qui les réclament.

L’évolution des revenus du PSG sous Qatar Sports Investments

Pour coller aux règles du fair-play financier, le PSG doit augmenter significativement ses revenus. – @Twitter

C’est la base même de toute entreprise, quel que soit le secteur que de chercher continuellement à augmenter les revenus de son activité. Au Paris Saint-Germain, c’est plus encore une nécessité cette saison, forcée par les règles imposées par l’UEFA et la charte de son fair-play financier. Paris doit trouver entre 75 et 80 millions d’euros d’ici la fin de l’exercice pour entrer dans les clous fixés par le FPF. Cela se traduit par l’augmentation générale des revenus, à un niveau jamais atteint dans le foot français, au plus haut depuis que Qatar Sports Investments (QSI) est à la tête du club.

Dès la première saison pleine sous QSI, les revenus du PSG avaient doublé

En 2011, le fond souverain venait tout juste d’arriver, succédant alors au fond d’investissement américain, Colony Capital. Dès la première saison, sous l’impulsion de QSI, les revenus finaux avaient doublé, passant de la centaine de millions à l’équivalent tout pile d’un Neymar, pour ce qu’il valait en clause libératoire. A l’époque, l’écart avec le reste de la Ligue 1 était encore pondéré, sur les recettes du sponsoring notamment, pour celles qui ont le plus explosées au fil des années : elles avoisinaient les 25 millions à la fin du premier exercice complet sous QSI (en 2011-2012), contre près de 150 millions d’euros, au dernier bilan officiel partagé par la Ligue de football (LFP), en 2015-2016.

Plus de 540M€ de revenus au dernier bilan partagé par la Ligue de football

En 2013, les revenus du PSG approchaient les 400 millions d’euros, ils dépassaient ensuite ce seuil, les deux exercices suivants pour s’élever à plus de 500 millions (542,416M€), à l’issue de la saison 2015-2016. Sans connaître véritablement les chiffres de l’exercice en cours, il est possible d’imaginer qu’au bout de cette saison 2017-2018, les revenus approcheront voire dépasseront les 700 millions d’euros. Sous l’effet principalement d’un sponsoring encore accru (le club discute notamment rallonge financière avec Nike son équipementier et Emirates son sponsor majeur) et d’un merchandising performant, dopé par le recrutement de la star brésilienne, Neymar. Avant même la fin de l’année civile, le club de la capitale a déjà battu son record de maillots et produits dérivés écoulés sur la toile et en points de vente officiels.

L’évolution des revenus du PSG sous Qatar Sports Investments.

Le Paris Saint-Germain se rapprochent des plus riches, dont le FC Barcelone et ses revenus records

S’il y parvient, le PSG se hissera dans la short-list très fermée et convoitée des clubs sportifs générant le plus de revenus sur la planète sport. Le FC Barcelone s’est récemment attribué cet honneur, en revendiquant le chiffre de 708 millions d’euros de revenus générés en 2016-2017 et une estimation record de 897 millions d’euros, au bout de cette saison 2017-2018.

PSG Transfert – Ça coûterait combien de faire signer Julian Weigl (Borussia) ?

Julian Weigl serait dans le viseur du Paris Saint-Germain. – @Twitter

Sa marge de manoeuvre sera maigre pour opérer sur ce mercato d’hiver, mais le Paris Saint-Germain n’écarte pas l’idée de renforcer l’effectif d’Unai Emery, en offrant au technicien basque, un renfort au milieu de terrain. Le journal L’Equipe, ce lundi, évoque plusieurs pistes dont l’une mène à la Bundesliga, vers Julian Weigl, un joueur de 21 ans du Borussia Dortmund. Prometteur et que son club souhaite garder, ce sont deux raisons qui rendent son recrutement plus compliqué et possiblement cher, pour le club de la capitale. Ça pourrait coûter combien au Paris SG, un transfert de Julian Weigl ? Focus…

Compliqué ou tout du moins possiblement cher, un transfert de Julian Weigl au Paris SG

A 22 ans, l’avenir appartient à Julian Weigl. Passé professionnel en 2014 au Munich 1860, il progresse depuis, après avoir rejoint le BVB, en 2015 et pour 2,5 millions d’euros. Deux ans plus tard, la valeur marchande du milieu de terrain a plus que décuplée. Désormais, Julian Weigl approche plutôt les 30 à 35 millions d’euros en valeur marchande, parce qu’en plus, il a prolongé en fin d’année 2016 dernière, son contrat avec les Borussians. Ça le rend, de fait, moins disponible et surement plus cher encore en indemnité de transfert, car son nouveau contrat le lie à son club, jusqu’en 2021. Dortmund n’a aucune urgence à s’en séparer, d’ailleurs cela n’est ni souhaité, ni envisagé. Tandis que le PSG, s’il pourra peut-être s’autoriser une recrue à la prochaine fenêtre de transfert, n’aura pas les coudées totalement franches sur la somme à investir. Il doit d’abord penser au fair-play financier pour rester dans les clous exigés.

Prolongé en décembre dernier par le Borussia Dortmund, avec salaire augmenté

Niveau salaire, celui de Julian Weigl compte déjà pour important dans le collectif du Borussia Dortmund. En prolongeant son contrat de deux ans supplémentaires, de 2019 à 2021, le milieu de terrain allemand l’a forcément revalorisé financièrement. Son salaire a ainsi été doublé, passant de 1,5 millions d’euros bruts la saison, à plus de 3 millions désormais, sans les bonus à la performance. Le joueur de 22 ans a pris du grade avec cette extension de bail, dans un collectif financièrement dominé, par Marco Reus à près de 10 millions d’euros la saison.

PSG Transfert – Ça coûterait combien de faire signer Lorenzo Pellegrini (AS Rome) ?

Lorenzo Pellegrini est très suivi des clubs. Dans la liste compterait le Paris Saint-Germain. – @Twitter

Il ne manque pas de courtisans, c’est certain. La presse transalpine en évoque plusieurs, notamment du côté du Royaume-Uni, mais aussi du Paris Saint-Germain, sans que l’on sache à quel point l’intérêt est manifeste. Cela dépend surement, au moins un peu, des détails financiers de l’opération, autant c’est évident, que du talent et des perspectives d’avenir de Lorenzo Pellegrini, milieu de terrain de 21 ans, à l’AS Rome. Le jeune homme n’est au club de la Louve que depuis cet été, il pourrait ne pas s’y éterniser à comprendre la curiosité de plus gros clubs à son égard. Pour le Paris SG (et les autres), ça pourrait coûter combien de faire signer Lorenzo Pellegrini ? Regardons…

Lorenzo Pellegrini a une clause libératoire qui vaut sa cote marchande du moment

Si Lorenzo Pellegrini attire les observateurs à lui, c’est bien avant toute chose pour ses performances en club, sinon en sélection (il en compte 2 avec la Squadra Azzura), mais parce qu’en plus, il a dans son contrat signé l’été dernier, une clause libératoire à 25 millions d’euros. La Roma l’ayant payé 10 millions d’euros d’indemnité (hors bonus), à Sassuolo cet été, l’opération sera toujours une réussite pour le club de la Louve. Mais 25 millions d’euros, c’est déjà au moins autant, sinon un chouia moins, que sa valeur marchande estimée, entre 25 et 30 millions d’euros. Il reste à Lorenzo Pellegrini quatre ans et demi de son contrat à l’échéance de la fin du mois de juin 2022. L’équipe qui le signera dans ces conditions fera potentiellement, une bonne affaire.

Rien d’impossible niveau salaire pour le Paris Saint-Germain

Même s’il a pris du grade en passant du plus modeste Sassuolo à l’ambitieuse AS Roma et qu’il a pour l’occasion augmenté ses revenus, Lorenzo Pellegrini n’a pas (encore ?) la rémunération d’une star. Pas même d’une star du vestiaire romain, à 1 million d’euros net la saison, il est payé comme un joueur de la rotation de l’effectif, ni plus ni moins. C’est un autre facteur intéressant pour qui voudrait l’embaucher, pour le Paris Saint-Germain, ça ne saurait être un problème, même en considérant qu’il profite d’une substantielle revalorisation, si le joueur venait à choisir de traverser les alpes, pour rejoindre le club de la capitale et son championnat de Ligue 1.

PSG Transfert – Ça coûterait combien de faire signer Toni Kroos (Real Madrid) ?

Le PSG s’intéresserait à l’Allemand Toni Kroos. – @Twitter

La carrière de Thiago Motta touchant à sa fin, le PSG devra remplacer son milieu italien au prochain exercice. L’une des pistes suivies mènerait tout droit à l’Allemand du Real Madrid, Toni Kroos. Plusieurs médias espagnols en parlent, Eduardo Inda directeur du OK Diario sur le plateau de l’émission El Chiringito a dit à ce sujet : « Le PSG adore Toni Kroos. Ils ont deux objectifs, l’un avec Jan Oblak et l’autre est Kroos. Ils ne sont pas près de lâcher le morceau, mais au final, c’est juste une question d’argent ». Question toutefois double à traiter et avec le Real Madrid, et avec le joueur. Comprenons que l’opération pourrait être couteuse pour le club de la capitale. A combien peut se négocier un transfert de Toni Kroos du Real Madrid au Paris SG ? On décrypte…

Toni Kroos est à l’apogée de sa carrière, sa valeur marchande en transfert également

Sur l’indemnité déjà, depuis que le milieu de terrain allemand a prolongé son contrat il y a tout pile un an, avec une fin de bail désormais portée à la fin du mois de juin 2022, elle est devenue plutôt conséquente. L’estimation de sa valeur marchande à ce stade de l’exercice 2017-2018 avoisine les 75 millions d’euros. A ce prix, cela ferait de Toni Kroos le troisième transfert le plus cher de l’histoire du club, après Neymar (222 millions d’euros) et Kylian Mbappé (120M€ + 60M€ de variables). A 27 ans, Kroos est sur la pente ascendante, peut-être à l’apogée de sa carrière et il a la confiance pleine et entière de son coach Zinedine Zidane. De bonnes raisons pour le Real Madrid de vouloir le conserver. Sauf peut-être si Juan Mata, annoncé depuis Manchester United, doit bien rejoindre le collectif merengue.

Son salaire compterait parmi les plus élevés du vestiaire du Paris SG

Cela dépendra également de la proposition financière qui lui sera possiblement faite. Depuis 2014 et son départ du Bayern Munich qui l’a formé, le milieu international allemand traîne la réputation d’aimer l’argent. A tort ou à raison ? C’est en effet pour une divergence sur le salaire que le joueur et le club bavarois ont convenu de mettre fin à leur histoire commune. Kroos a d’ailleurs parfaitement négocié sa dernière prolongation de contrat. Depuis, son salaire avoisine les 20 millions d’euros bruts la saison. Après Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, il est le joueur le mieux payé du Real Madrid. Pour le Paris Saint-Germain, l’information a son importance à ajouter à l’indemnité de transfert à payer. S’il devait rejoindre le club de la capitale, il deviendrait là aussi, l’un des mieux rémunéré du vestiaire, derrière l’intouchable Neymar.