Archives du mot-clé Real Madrid

Real Madrid – Sergio Ramos s’offre une maison à 4M€, dans le quartier de Benzema

Sergio Ramos et sa famille vont déménager pour un cadre de vie, beaucoup plus grand. – @Facebook

Avec l’arrivée du troisième enfant, un garçon tel que l’a annoncé le couple, Sergio Ramos et son épouse Pilar Rubio ont décidé de voir plus grand. Vivants non loin du quartier très select de La Moraleja, cette fois, ils y viennent pleinement. Selon le magazine Diez Minutos en Espagne, le couple a fait l’acquisition d’une maison à près de 4 millions d’euros. A La Moraleja, ils y croiseront pas mal d’autres footballeurs du Real Madrid, dont les Français, Karim Benzema et Raphaël Varane.

Sergio Ramos et Pilar Rubio se rapprochent de Benzema et Varane à La Moraleja

Voir plus grand, pour Sergio Ramos et Pilar Rubio, c’est passer d’une maison de 900m2, sur un terrain de 2.700 m2, à un domaine de 15.000m2 avec piscine et 1.470m2 de surface habitable. Dont l’intérieur est présentement rustique, Diez Minutos explique en pages intérieures que le défenseur et capitaine du Real Madrid, la journaliste, leurs deux enfants (Sergio Jr. et Marco) et leurs cinq chiens envisagent de gros travaux de restauration, avant d’emménager.

La maison du Real Madrid nécessite un rafraichissement mais l’investissement vaudrait le coup

Avec l’achat de la maison à 4,2 millions d’euros et 800.000 euros d’économisés sur le prix initialement demandé, Diez Minutos estime qu’après rénovation, la valeur de la maison pourrait avoisiner les 12 millions d’euros, sur le marché de l’immobilier.

Le FC Barcelone annonce un budget record, bien supérieur à celui du Real Madrid

Financièrement, le Barça de Bartomeu et Iniesta est sur les marches de la réussite. – @Twitter

La Catalogne veille jalousement sur ses richesses, à ce point qu’elle veut s’émanciper du reste de l’Espagne. Dans le football, la réalité est la même, en ce qui concerne les bénéfices des deux géants du championnat de Liga : le Real Madrid et le FC Barcelone. Non pas que le business du club merengue soit un souci, il se porte au contraire très bien, avec un budget annoncé jamais atteint précédemment. Pour autant le Barça fait encore mieux, selon les comptes détaillés par la direction. Laquelle s’attache par ailleurs à bien comparer les chiffres des deux clubs.

Question business, le FC Barcelone domine son rival du Real Madrid

Cette saison 2017-2018, le FC Barcelone annonce donc un budget record, à près de 900 millions d’euros (897 millions d’euros), contre un peu plus de 700 millions au rival madrilène (ici, le chiffre est de la saison 2016-2017). Le club blaugrana, tel qu’il le détaille de son côté, fait mieux que son rival, à tous les niveaux : il tire plus d’argent de son stade, de la billetterie et de tout ce qui gravite autour. Ainsi que des revenus des droits de l’audiovisuel, surtout du sponsoring, depuis qu’il a prolongé, Nike pour équipementier et avec Rakuten en sponsor maillot, mais également des bénéfices de la vente de joueurs, principalement du brésilien Neymar, au Paris Saint-Germain.

Le Barça insiste sur les chiffres pour affirmer sa santé exceptionnelle et ses finances au beau fixe

Tout cela faisant que le Barça aligne des revenus records sur la planète foot. C’est donc avec une certaine insistance qu’il communique sur les chiffres, dans cette période de grand flou en Catalogne, mais également au sein même du club majeur de la région, où le président Josep Bartomeu est en ballotage compliqué, poussé vers la sortie par une frange de plus en plus grande de détracteurs.

Qui va gagner le Ballon d’or 2017 selon les bookmakers ?

Cristiano Ronaldo, favori pour se succéder à lui même, au trophée du Ballon d’or 2017. – @Facebook

Le magazine France Football, aux commandes du trophée a dévoilé, ce lundi, la liste des 30 joueurs nommés pour la victoire finale au Ballon d’or 2017, au mois de décembre à venir. Les classiques sont bien là, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui se partagent les victoires depuis 9 ans et avec eux l’attaquant du Paris Saint-Germain Neymar, régulièrement sur le podium final et souvent présenté comme un futur lauréat du trophée. Serait-ce pour cette année ? A priori non. Tout du moins dans l’esprit des bookmakers.

Cristiano Ronaldo l’ultra-favori des bookmakers à sa propre succession

Au Royaume-Uni (puisqu’en France il n’existe pas de marché autorisant ce type de mise), la surprise de ce Ballon d’or 2017 sera… qu’il n’y en aura pas. Comprenez que Cristiano Ronaldo est ultra-favori à sa propre succession. Le Portugais, après une année 2016 incroyable pour lui (Euro avec le Portugal, plus Ligue des champions sous le maillot du Real Madrid) a traversé 2017 sur les mêmes bases, en remportant, et la Liga espagnole et une autre Ligue des champions. Tout cela donne une cote relativement faible (à 0,03 en moyenne, soit 0,03 centimes gagnés pour un euro de mise) pour la victoire finale de Ronaldo.

Messi ou la nouvelle coqueluche du Paris SG sont raisonnablement plus loin

Et les autres ? Pour eux, c’est mort, c’est que nous révèlent les cotes. Payer 14 fois la mise, si Lionel Messi gagne, c’est dire qu’il n’en croit pas véritablement. Mais toujours plus que Neymar, à 45 en moyenne, la nouvelle star du PSG et de la Ligue 1 étant par ailleurs devancé par le légendaire portier italien Gianluigi Buffon. Toujours placé, jamais gagné, on aimerait se dire que cette année est celle de l’icône de la Juventus Turin, ça semble peu probable, à comprendre la cote à 33 qui lui est attribuée.

Peu de chances de voir l’un des quatre joueurs français gagner le Ballon d’or 2017

Enfin, pour les quatre joueurs français dans la liste des 30, les chances de s’adjuger le titre sont franchement minces, à 100 fois la mise environ, pour Karim Benzema, N’Golo Kanté et Kylian Mbappé. Même pour Antoine Griezmann, pourtant troisième de la dernière édition est à 100 également. Désormais, les 173 journalistes votants ont jusqu’au 10 novembre, pour donner leur palmarès des cinq premiers, avec un coefficient selon la place attribuée à chacun (6 points au premier, 4 au deuxième…).

Les favoris de bookmakers pour le Ballon d’or 2017

1. Cristiano Ronaldo = cote à 0,03
2. Lionel Messi = 14
3. Gianluigi Buffon = 33
4. Neymar = 45
5. Harry Kane = 77

Real Madrid – Dans le jardin de Gareth Bale, cette réplique du 17e trou du golf de Sawgrass

Gareth Bale est un vrai fan de golf qui reproduit des trous mythiques, dans son propre jardin. – @Facebook

Les sportifs qui ont le golf dans le sang sont nombreux. Surtout chez les Britanniques. Et les footballeurs, comme beaucoup de tennismen ne font pas exception à la règle. Pas l’attaquant du Real Madrid, Gareth Bale, joueur émérite et passionné, au point de reproduire, dans son propre jardin, certains des trous les plus mythiques.

Le 17e troud du golf de Sawgrass dans le jardin de Gareth Bale

Comme là, à l’image partagée par Golf News Mag, le footballeur madrilène a cherché à reproduire, dans sa villa du Pays-de-Galles, le 17e trou du golf de Sawgrass. Particulièrement difficile car il se termine sur un îlot, entouré d’eau, c’est un par 3, de 125 mètres environ.

L’attaquant du Real Madrid a fait construire quelques pépites

Gareth Bale compterait deux trous de plus dans son jardin : le Postage Stamp (timbre poste) du Royal Troon, un par 3 très court mais extrêmement compliqué car le green est cerclé de cinq bunkers et le Cornouiller blanc à Augusta, très long, de plus de 400 m, à faire en 4 coups, en évitant les arbres alentours, sinon les points d’eau ou les bunkers nombreux, qui ke jalonne sur la longueur.

Le trou n°17 du golf de Sawgrass, que Gareth Bale a voulu reproduire dans son jardin.

Des trous mythiques du golf, dans le jardin de sa maison galloise

Gareth Bale a de tout cela dans son « jardin » et manifestement, d’autres réalisations sont ne projet car selon les médias anglais, le joueur ne manquerait pas de place dans l’espace de son immense propriété galloise.

Emirates (PSG, Real Madrid, Arsenal…), le sponsor le plus généreux du football

Sur le maillot du PSG ou d’autres grands clubs d’Europe, Emirates est un sponsor incontournable du foot. -@Twitter/PSG

Que celui qui prétend suivre le foot, sans connaître la marque Emirates se lève et nous écrive. On ne le croiras pas, sans un argumentaire (très) très fourni. Parce qu’en effet, quiconque s’intéresse à la chose du football a déjà entendu, vu ou lu, une promotion sinon le nom, de la compagnie aérienne dubaïotte. Emirates est partout, sur le maillot du Paris Saint-Germain, celui du Milan AC ou du Real Madrid, associés à la Fédération anglaise (FA) ou plus significativement encore, au club d’Arsenal.

frameborder= »0″ width= »600″ height= »338″ src= »//www.dailymotion.com/embed/video/x589wuc?autoPlay=1″ allowfullscreen= » »>

Le sponsor du PSG, d’Arsenal ou du Real Madrid investi près de 126 millions d’euros la saison

Avec les Gunners, Emirates est tout à la fois un sponsor maillot et le naming du stade londonien. Bref, la marque est ultra présente, c’est d’ailleurs, selon une étude du groupe CSM Sport and Entertainment, celle qui investit le plus fans le domaine du football, avec sept partenariats majeurs, pour une dépense totale avoisinant les 126 millions d’euros (Emirates est sur le maillot du Paris SG, moyennant 25 millions d’euro par an, environ, jusqu’en 2019).

Gazprom et Nissan sont les deux autres sponsors les plus généreux du foot

Emirates est suivi du groupe russe Gazprom qui investit près de 80 millions d’euros par saison, pour associer son image à celle de deux clubs : le Zenit Saint-Pétersbourg en Russie et Schalke 04, en Bundesliga allemande. Nissan, enfin, complète le podium des sponsors les plus généreux du foot, avec 71M€ investis. Le constructeur automobile soutient notamment la Ligue des champions et pas mal de joueurs, dont le capitaine du PSG, Thiago Silva ou le milieu de terrain du Barça, Andres Iniesta.