Archives du mot-clé sebastian vettel

F1 2015: Tous les salaires des pilotes de Formule 1 cette saison !

D'après le Business Book GP 2015, Fernando Alonso et le pilote le mieux payé du championnat F1 2015. - @Facebook

D’après le Business Book GP 2015, Fernando Alonso et le pilote le mieux payé du championnat F1 2015. – @Facebook

Sportune publie le classement des salaires des pilotes de F1 2015, à partir des chiffres donnés par le Business Book GP (livre à vous procurer en version PDF en cliquant ici), sorti le 25 avril. Les transferts de Sébastian Vettel de Red Bull Racing à Ferrari et de Fernando Alonso de Ferrari à McLaren-Honda a redistribué les cartes. C’est le double champion du monde espagnol qui remporte la première place, devant l’Allemand aux quatre titres mondiaux et Lewis Hamilton.

Kimi Raikkonen et Nico Rosberg complètent un Top 5 dont est également sorti, l’Anglais Jenson Button puisque le champion du monde 2009 a consenti une forte réduction salariale pour la saison 2015.

Alonso et Vettel dominent la hiérarchie des salaires de la F1 en 2015

Cette saison 2015, les salaires du championnat du monde n’ont pas réellement augmenté (ils sont stables par rapport à l’an dernier), mais les primes sont importantes. Ce principe de salaire plus primes conséquentes profitera notamment à Lewis Hamilton qui a renouvelé jusqu’en 2018 avec Mercedes AMG F1 et qui deviendra la saison prochaine et pour quelques années surement, le pilote le mieux payé.

Derrière, les salaires des tops pilotes, une « classe moyenne » se dessine avec des salaires allant de 3 à 4 millions d’euros. En 2015, le salaire moyen d’un pilote de F1 est de 7,7 millions d’euros, soit 1,5 millions d’euros de plus que l’année dernière et 2,8 millions de plus qu’il y a 2 ans. Cette saison 13 pilotes touchent minium 1 million d’euros de salaire. Soit un de moins que la saison dernière.

Les salaires des pilotes du championnat F1 2015 par le Business Book GP 2015

1. Fernando Alonso (McLaren) : 35 millions d’euros
2. Sébastian Vettel (Ferrari) : 28 millions d’euros
3. Lewis Hamilton (Mercedes) : 25 millions d’euros
4. Kimi Raikkonen (Ferrari) : 18 millions d’euros
5. Nico Rosberg (Mercedes) : 13.5 millions d’euros

Les salaires des pilotes de F1 2015 au complet sont à découvrir en page suivante

Pages: 1 2

De Schumacher à Rosberg, les pilotes de F1 qui ont gagné le plus en carrière

Fernando Alonso est le pilote en activité le plus riche. - @Facebook

Fernando Alonso est le pilote en activité le plus riche. – @Facebook

Si la F1 ne fait pas la fortune de tous les pilotes qui s’y essaient, elle peut toutefois rendre riche et même presque milliardaire dans le cas d’un homme : l’Allemand Michael Schumacher. Lui a gagné, selon les estimations du magazine anglais X-Wealth, la coquette somme de 720 millions d’euros au cours de sa longue carrière jalonnée de sept titres de champion du monde et un nombre impressionnants de records.

Les pilotes de F1 qui ont généré le plus de revenus en carrière: 10. Nico Rosberg, 28M€

Cette somme est l’addition des salaires, des primes et des revenus du sponsoring gagnés au cours de la carrière. Dauphin de l’Allemand au palmarès de X-Wealth, Fernando Alonso est toujours en activité mais la différence avec Schumacher est trop grande pour qu’il n’espère la compenser un jour ; le pilote espagnol n’ayant pas gagné le tiers des revenus générés par Schumi.

Jusqu’au troisième allemand de ce classement, le pilote Mercedes Nico Rosberg, six des dix pilotes qui ont gagné le plus au cours de leur carrière n’ont pas achevé leur carrière. Dans ce Top 10 également, les Britanniques sont majoritaires, au nombre de quatre mais l’on y trouve aussi un pilote français en la personne du quadruple champion du monde de F1, Alain Prost. Le Top 10 des pilotes qui ont gagné le plus en carrière est à découvrir en images dans la galerie ci-dessus.

F1 2015: Top 12 des casques les plus originaux de l’histoire

Le GP de Monaco est une source d'inspiration pour beaucoup de pilotes de F1.

Le GP de Monaco est une source d’inspiration pour beaucoup de pilotes de F1.

L’annonce a secoué le petit monde de la F1 en début de semaine. Voilà qu’en effet la Commission F1 a proposé qu’à partir de la saison 2015, les pilotes ,e courent qu’avec un casque identique à chaque Grand-Prix. Le projet vise à donner plus de visibilité aux chaînes de télévision car il n’est pas toujours facile de reconnaître deux pilotes d’une même écurie. Surtout s’ils changent régulièrement le design de leur casque.

Les casques les plus originaux en F1 : celui de Lewis Hamilton avec Nicole Scherzinger au GP de Monaco 2013

L’Allemand Sébastian Vettel s’en est fait une spécialité. C’est presque devenu un réflexe, pour le quadruple champion du monde, de personnaliser différemment son casque en fonction des étapes. Mais c’est à Monaco que l’inspiration des pilotes et la plus forte et la plus originale. Même le flegmatique finlandais Kimi Raikkonen y est allé de sa création en 2006 ou de son hommage à James Hunt avec un casque noir, réplique exacte de celui que portait le pilote anglais.

La F1 rattrapée par le foot pour des questions d’images

Mais à ne retenir qu’une chose de cette mode de la personnalisation gardons plutôt en tête le raté de l’Allemand Nico Rosberg. Au mois de juillet dernier, profitant d’être chez lui au GP de Hockenheim, le pilote Mercedes avait en effet posté sur son compte Twitter une image de son casque montrant le trophée de la coupe du monde de football gagné quelques jours plus tôt par la Nationalmannschaft.

A lire aussi :
Quel constructeur a dépensé le plus pour devenir champion du monde ?

Sauf que la FIFA, pour des raisons de droits d’image, a demandé à l’Allemand de retirer la coupe finalement remplacée par une étoile. Huit ans plus tôt, pourtant, personne n’avait rien dit quand l’Italien Jarno Trulli a fait la même chose. C’est à découvrir dans la galerie d’images ci-dessus…

Les voitures des sportifs en vidéos

F1 2014: Vettel offre une Ferrari à son père. Et la rumeur enfle…

Sebastian Vettel a-t-il subtilement cherché à préparer son départ en offrant une Ferrari à son père ? - @Facebook

Sebastian Vettel a-t-il subtilement cherché à préparer son départ en offrant une Ferrari à son père ? – @Facebook

N’en jetez plus tout est dit. Ou fait. Du moins pour la Gazetta dello Sport qui ne voit pas de meilleure déclaration d’amour du pilote à la Scuderia. Car Sebastian Vettel a récemment fait l’acquisition d’une Ferrari California et voilà que la presse transalpine y voit un signe presque évident d’une arrivée prochaine de l’Allemand dans l’écurie au cheval cabré.

« Un signe d’un futur à Maranello ? Qui sait ! En 1995, Michael Schumacher (à l’époque membre du team Benetton Renault) avait été aperçu à Monaco au volant d’une Ferrari F355. Et nous savons comment cela a fini » pouvait-on lire dans la semaine dans le quotidien sportif italien.

Les supputations vont donc bon train alors qu’officiellement il ne s’agit que d’un cadeau du quadruple champion du monde de F1 à son père. En atteste notamment la plaque d’immatriculation sur laquelle on peut lire HP N1 ; le H et le P étant les initiales de Heppenheim, la ville de naissance du pilote et le N une référence à Norbert, le père de Sebastian.

Alors que Sebastian Vettel peine à rivaliser avec la concurrence en ce championnat F1 2014, il n’en fallait pas plus pour alimenter la rumeur d’un départ du pilote allemand et encore plus un mois après ses déclarations d’il y a un mois dans le journal espagnol AS à qui il confiait qu’il n’excluait pas de s’engager un jour avec l’écurie Ferrari.

La presse italienne et les réseaux sociaux n'ont pas manqué de relever l'achat du pilote allemand.

La presse italienne et les réseaux sociaux n’ont pas manqué de relever l’achat du pilote allemand.

F1 2014: Vettel, Raikkonen… Tous les salaires du paddock

Sébastian Vettel est le nouveau numéro un au palmarès des pilotes de F1 les mieux payés en 2014 - @Facebook

Sébastian Vettel est le nouveau numéro un au palmarès des pilotes de F1 les mieux payés en 2014 – @Facebook

Sportune.fr publie ce mardi le classement des salaires des pilotes de F1 2014, selon les chiffres évalués par le Business Book GP (livre à acheter en version PDF), sorti le 25 avril et édité par Tomorrownewsf1.com Fini de se cacher pour Sébastian Vettel qui l’an dernier a gagné au total 29 millions d’euros de revenus (salaire, primes et sponsoring), le quadruple champion du monde allemand s’est vu offrir une forte augmentation de salaire qui le place en tête du classement 2014. Vettel est à égalité avec le duo de la Scuderia Ferrari, Fernando Alonso et Kimi Raikkonen. Lewis Hamilton est au pied du podium, lui qui dominait les débats l’an dernier. Jenson Button complète le top 5 avec son renouvellement de contrat chez McLaren, mais en retrait par rapport à ses rivaux.

Vettel passe numéro 1 au palmarès des pilotes de F1 les mieux payés en 2014

L’augmentation de salaire de Vettel marque désormais la nouvelle stratégie de Red Bull en Formule 1. La société autrichienne souhaite être désormais la première dans tous les domaines. Ainsi, suite à une affaire d’influence durant l’été 2013 la rémunération est passée initialement de 16 à 22 millions d’euros. Elle augmentera chaque année jusqu’en 2017 selon toute vraisemblance via un jeu d’option. Après les quatre champions du monde à la rémunération importante, seul Nico Rosberg dépasse les 10 millions d’euros pour la deuxième année de suite. Derrière lui une nouvelle classe moyenne de pilote émarge, disposant d’un salaire entre 3 et 4 millions d’euros annuels.

Le salaire moyen du paddock F1 2014 est de 6,2 millions d’euros

Salaires des pilotes de F1 en 2014 : 22. Marcus Ericsson (Caterham) - 150.000€


En 2014, le salaire moyen d’un pilote de F1 est de 6,2 millions d’euros, soit 1,4 millions d’euros de plus que l’année dernière. Cette saison 14 pilotes touchent un minium de 1 million d’euros de salaire. Soit deux de plus que l’an dernier.

Obtenez le dernier numéro du BusinessBookGP 2014 en version PDF en cliquant ici ou en version Papier en cliquant là