Archives du mot-clé sponsoring

OM : Ça coûte combien de sponsoriser le maillot des Phocéens ?

Il n’y a pas de sponsor sur le maillot de l’OM de Valère Germain. Cela ne devrait pas durer. – @Twitter/OM

Son nom déjà collé au stade Vélodrome, dans le cadre d’une opération de naming, l’opérateur Orange pourrait aussi poser sa marque, à l’avant du maillot des joueurs de l’Olympique de Marseille, selon une information donnée, ce jeudi, par le quotidien La Provence. Le journal explique par ailleurs que la finalisation du contrat pourrait se faire rapidement, conformément d’ailleurs, aux propos du directeur marketing du club, qui promettait une annonce prochaine, dans ces mêmes colonnes de La Provence, voilà quelques jours. Les choses se précisent donc pour le club phocéen, mais alors, combien faut-il payer l’espace, à l’avant des maillots marseillais ?

Orange futur sponsor maillot de l’Olympique de Marseille ?

La Provence ne nous le dit pas, comme toujours dans ces opérations, les chiffres restent secrets. Cela n’empêche des estimations, basées sur les sponsors précédents et la concurrence en Ligue 1. Précédemment, l’OM était en contrat avec la marque Intersport. Le partenariat s’est achevé à la fin de la saison dernière, il n’a pas été reconduit. Il rapportait au club olympien, près de 5 millions d’euros par saison, hors variables possibles. C’est dans cette fourchette que négocie l’OM, en gardant toutefois en vue, les équipes de Ligue 1 avec lesquelles la cité phocéenne lutte sur le rectangle vert.

Un espace qui vaut de 4 à 7 millions d’euros sur le maillot phocéen

Pas le PSG, qui joue dans une toute autre cours, mais plutôt l’AS Monaco voisin ou l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas. Qui touchent l’un et l’autre, près de 6 millions d’euros par saison de Fedcom, pour les champions de France et 7 millions d’euros environ de Hyundai, en ce qui concerne l’OL. Pour lui, l’OM a l’avantage du nombre, celui des fans qui le soutiennent, parmi les plus nombreux du pays. Contre, ses résultats sportifs et son public qui est autant un atout énorme, quand tout va bien, qu’un handicap dès lors que les choses se compliquent. Le supporter marseillais n’est probablement pas plus patient et s’il a un message à dire, il sait le faire passer. L’ambiance parfois lourde, comme sur la fin de la gouvernance de Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune peut-être de nature à refroidir les marques. Cela faisant, qu’à estimer le poids du futur sponsor maillot, il faut a priori compter entre 4 et 7 millions d’euros.

Le FC Barcelone cherche un sponsor premium pour ses tenues d’entraînement

Le FC Barcelone cherche un sponsor à coller sur les maillots d’entraînement des joueurs. – @Facebook/FCBarcelone

L’essentiel assuré au cours de l’exercice dernier, à savoir prolonger le contrat avec Nike a des conditions records (près de 120M€ par saison suivant les variables) et signer un contrat de sponsoring majeur avec le groupe Rakuten (55M€/an), le FC Barcelone se concentre maintenant sur des partenaires plus secondaires, mais rémunérateurs quand même. En ce moment, la direction blaugrana est prise dans la recherche, d’une marque désireuse de s’afficher sur les maillots d’entraînement des joueurs.

Comme Manchester United ou Liverpool notamment, le FC Barcelone cherche à sponsoriser ses maillots d’entraînement

Le Barça n’en compte pas, à l’avant tout du moins, car il a Beko dans le dos. Alors que d’autres clubs en Europe, à l’exemple de Manchester United avec AON, tirent d’importants bénéfices de ce type de collaboration. Ce ne sera pas la Qatar Airways, anciennement sponsor maillot premium du maillot catalan, le deal avec la compagnie qatari est arrivé à terme. Depuis le départ de Neymar au PSG de Qatar Sports Investments (QSI), les relations sont fraîches entre le club catalan et l’émirat du Moyen-Orient.

Un deal à 15 millions d’euros la saison espérée

Rien n’a encore débouché du côté des négociations, mais on a une idée de ce que voudrait le club catalan de ce futur contrat de sponsoring des tenues d’entraînement : une quinzaine de millions d’euros annuels, en sachant qu’outre la visibilité des joueurs sur les terrains d’entraînement, la marque qui s’associera aux Blaugrana profitera aussi de toute la force digitale et de communication du Barça. Le club compte notamment plus de 100 millions de fans sur Facebook, soit une visibilité monstrueuse pour peu que les communicants postent des images des joueurs à l’entraînement. Ce qu’ils font déjà très régulièrement.

FC Barcelone – Ça rapporte combien aux Blaugrana le sponsor sur la manche du maillot ?

Comme Ousmane Dembélé, les joueurs du FC Barcelone ont tous Beko sur la manche du maillot. – @Facebook/FCBarcelone

Bien avant que la Premier League ne le permette sur les tenues des équipes anglaises, la Liga espagnole autorise aux équipes de son championnat, à présenter un sponsor sur la manche des maillots des joueurs. Ce n’est pas rien pour des clubs puissants comme le FC Barcelone, qui a la marque Beko floquée sur la manche gauche des tenues officielles, portées en championnat.

Le FC Barcelone a un spécialiste de l’électroménager pour sponsor sur sa manche

Effectif depuis 2014 et au moins jusqu’à la fin de la saison, ce partenariat entre le spécialiste de l’électroménager et le club blaugrana approche les 10 millions d’euros par saison, payés au Barça. Beko a par ailleurs d’autres espaces promotionnels plus mineurs, sur les supports de communication du club ou au dos des tenues portées à l’échauffement. Pour comparaison, ça vaut un peu plus qu’Alliance Tyres n’en verse à Chelsea, pour du sponsoring dans un registre sensiblement similaire.

Un maillot valorisé à près de 185M€

A l’addition du deal signé avec Rakuten, pour l’espace premium sur la poitrine des joueurs (55M€/an), plus le contrat d’équipementier de Nike (plus ou moins 120M€ par an), le maillot du FC Barcelone est ainsi valorisé à près de de 185 millions d’euros. C’est à ce titre le plus cher du moment.

Cristiano Ronaldo fait la promo d’un sponsor à l’éthique discutable

Les sponsors de Cristiano Ronaldo ne sont pas tous aussi recommandables… – @Facebook

En tant que sportif le plus populaire au monde, tout ce que promeut Cristiano Ronaldo a un impact plutôt élevé. Pour ne pas dire monstrueux. Quand c’est pour Nike son équipementier, la sortie de FIFA 18 dont il est l’ambassadeur ou une marque de shampoing, tout va. C’est l’avantage des footballeurs cotés, que de pouvoir gagner de l’argent en associant leur image à des marques ou des produits de consommation. Seulement tous les sponsors de la galaxie Ronaldo n’ont pas la même éthique, il y en a que l’attaquant du Real Madrid pourrait surement se garder d’évoquer.

Cristiano Ronaldo s’est associé à un trader en ligne basé à Chypre

C’est ce que note Bloomberg à propos d’un post du Portugais en date du mois d’août dernier. L’air de rien, Cristiano Ronaldo s’est réjoui de son sponsor signé, notamment sur son compte Twitter, avec la société Exness. Qui est un courtier en ligne, basé à Chypre spécialiste des CFD, des contrats sur la différence. Le mécanisme est complexe, c’est surtout que le risque pour les clients est grand de tout perdre. Dans son sujet, Blommberg cite les résultats d’une étude de l’organisme de réglementation, en Espagne, là où les fans de Ronaldo sont particulièrement nombreux : 82% de ceux qui se risquent à des CFD ont perdu de l’argent.

Est-ce le rôle des clubs et des sportifs de promouvoir des groupes à risques pour le consommateur ?

C’est le propre des marchés spéculatifs que d’opposer une part de risque élevée, le fait étant que l’on peut se demander si c’est bien le rôle des clubs ou des sportifs de s’associer à ce type d’entreprises de trading. Le Real Madrid (associé au même sponsor que Ronaldo, le groupe Exness), Liverpool (Instaforex), Manchester City (Itrader.com), Arsenal (Markets.com), l’Atlético Madrid (Plus500, sponsor maillot majeur des Colchoneros) ou la Juventus (24option.com) ont tous un partenaire de ce genre.

« Si j’étais Cristiano Ronaldo je ferais très attention avec ce type de promotion »

En France, des clubs sont aussi concernés par des rapprochements avec des sociétés de courtage en ligne, toutes légales mais pas nécessairement recommandables. Cité par Bloomberg, Simon Chadwick, professeur du sport entreprise, à la Salford Business School de Manchester résume les choses ainsi : « Les clubs et les joueurs doivent conscience des ramifications que leurs partenariats commerciaux peuvent avoir. » « Si j’étais Cristiano Ronaldo je ferais très attention avec ce type de promotion », a pour sa part renchérit Patricia Suarez, la présidente de l’association des utilisateurs financiers à Madrid.

Juventus, Milan AC…. Ce que les sponsors maillots paient aux clubs de Serie A

Le constructeur Jeep verse 18M€ par an à la Juventus Turin, pour occuper l’espace sur le maillot. – @Twitter

Après la Premier League anglaise et plus récemment la Bundesliga allemande, voyons ce que les sponsors de la Serie A italienne rapportent aux clubs qu’ils soutiennent. Les plus gros, principalement, la Juventus, le Milan AC ou l’Inter Milan, quand ils en ont, car l’AS Rome pour autre Top club d’Italie fait sans, depuis quelques saisons. A la Vieille Dame, sinon, le partenaire le plus généreux du championnat.

Jeep paie 18M€ par saison pour l’espace maillot de la Juventus Turin

Le constructeur Jeep verse 18 millions d’euros par saison pour occuper l’espace central du maillot des Bianconeri. En Italie, c’est le plus cher, mais à l’échelle du reste de l’Europe, ça demeure bien inférieur à au moins six équipes anglaises, quatre de la Bundesliga allemande, sinon en France, au Paris Saint-Germain avec les 25 millions d’euros que lui paie la compagnie aérienne Emirates.

Emirates soutient du Milan AC parmi d’autres clubs en Europe

Emirates qui, justement, est aussi un commanditaire du Milan AC, l’autre favori de la saison 2017-2018 du foot en Italie. Pour un chouïa moins que le PSG, la compagnie dubaïote soutient le club lombard à hauteur de 16 millions d’euros la saison, jusqu’à la fin de l’exercice 2019-2020. A la Juve et au Milan AC, il faut également associer la plus surprise équipe de Sassuolo.

La Mapei, le (très) généreux commanditaire de Sassuolo

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le club de la région d’Émilie-Romagne jouit d’un sponsor puissant – la Mapei, société italienne notamment spécialisée dans la peinture et les adhésifs – qui est tout à la fois présent sur les maillots, au naming du stade et dans le capital du club puisque la marque en est le propriétaire plein et entier. C’est un cas unique en Serie A italienne.

Ce que les sponsors maillots paient aux clubs de Serie A

Club Sponsor Partenariat en euros
Juventus Turin Jeep 18M€
Sassuolo Mapei 18M€
Milan AC Fly Emirates 16M€

Voir le tableau complet en page 2 du dossier

Pages: 1 2