Archives du mot-clé stade rennais

PSG, OM, ASSE, LOSC… La valeur marchande des équipes de Ligue 1 selon le CIES

A 228M€ estimés, Neymar est le joueur le plus cher de Ligue 1. Et son club du PSG, l’est aussi à l’échelle de la France. – @Twitter/Neymar

A 864 millions d’euros, la valeur marchande estimée de tout l’effectif (exceptant les joueurs prêtés ou en prêts), le Paris Saint-Germain a le groupe le plus cher du championnat de France de Ligue 1, saison 2017-2018. Le huitième à l’échelle de la surface du globe, selon une étude publiée ce lundi, par l’Observatoire du football, en Suisse, autrement appelé, le CIES. Laquelle livre des chiffres discutables pour les fans, comme de classer la valeur financière du SCO Angers plus élevée, que celle du LOSC mais surtout de l’AS Saint-Etienne.

Le Paris SG est de loin le plus cher. Pour l’AS Saint-Etienne l’estimation est plus discutable

Le groupe dirigé par Oscar Garcia vaut-il réellement moins sur le marché des transferts que d’autres, comme le Toulouse FC, voire le Stade rennais du moment ? C’est l’avis du CIES, à ce stade exact de la saison. En moyenne, selon le Centre International d’Etude du Sport, à Neuchâtel en Suisse, un club du championnat approche les 153,75 millions d’euros. Soit à quelques milliers d’euros près, la valeur donnée du groupe des Girondins de Bordeaux. Moins chers sont les promus : Amiens, Troyes et Strasbourg, à respectivement 20, 28 et 29 millions d’euros. C’est moins, au cumul, qu’un Malcom à Bordeaux (34M€), un Thauvin à l’Olympique de Marseille (50M€) ou un Nabiol Fékir à Lyon (48M€). C’est surtout incomparable avec le seul Neymar au PSG, estimé à 228 millions d’euros.

L’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais si proches…

Les formations les plus chères sont justement celle du PSG, on l’a dit, suivie de l’AS Monaco. Puis de l’Olympique Lyonnais et de l’Olympique de Marseille qui sont assez proches, dans l’estimation donnée, comme sur les critères sportifs de ce début de championnat ; les Gones sont troisièmes à 25 points, les Phocéens quatrièmes à 24 points. Les détails de la valeur marchande de chaque formation de Ligue 1 sont à voir dans le tableau récapitulatif, en page deux du dossier.

La valeur marchande des équipes de Ligue 1 selon le CIES

Club Valeur marchande Joueur le plus cher
Paris SG 864M€ Neymar (218M€)
AS Monaco 604M€ Lemar (97M€)
Olympique Lyonnais 252M€ Fekir (48M€)

Voir le tableau complet en page 2

Pages: 1 2

OM, PSG, OL, ASSE, LOSC, Girondins… Ils sont dans le Top 100 des affluences en Europe

L’OM a la plus forte affluence de Ligue 1, cette saison 2017-2018. – @Facebook/OM

Si l’engouement de nos voisins britanniques et Allemands pour le football est plus fort que chez nous, c’est un fait avéré depuis quelques paires d’années, la France n’est pas si mal pour ce qui est de la fréquentation des stades, sinon en remplissage, à tout le moins au niveau des affluences. Selon une étude de Deportes et Finanzas en Espagne, au Top 100 des affluences les plus élevées de la saison 2017-2018 en cours, pointent onze clubs de la Ligue 1. Parmi lesquels les plus populaires que sont le PSG, l’OM, l’OL ou son rival l’ASSE, sinon le LOSC ou les Girondins de Bordeaux.

PSG, OM, OL, ASSE, LOSC, Girondins, Strasbourg… 11 clubs français dans le Top 100 des affluences européennes

Avec eux également, le RC Strasbourg, de retour parmi l’élite, le club alsacien a le soutien de ses fans en toutes circonstances. Avec 24.700 spectateurs en moyenne, il est 81e. Loin, il est vrai des clubs qui se situent sur l’autre rive du Rhin. Dont le Borussia Dortmund, classiquement premier avec 80.830 fans en moyenne par rencontre et un taux de remplissage à la Signal Iduna Park qui flirte avec les 100%. Du côté des équipes françaises, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain dominent, non loin l’un de l’autre, respectivement 26e affluence d’Europe avec 48.228 d’affluence moyenne et 29e, à 47.161 en moyenne par match.

Tottenham exilé à Wembley et l’Atlético Madrid dans son nouvel écrin bouleverse le Top 10

Ils sont suivis plus loin, de l’Olympique Lyonnais (38.968) et du LOSC (30.110). Enfin, un mot du Top 10 qui a changé, notamment pour Tottenham car le club construit son nouveau stade, il est de fait délocalisé à Wembley, la plus grande enceinte du Royaume-Uni. Egalement pour l’Atlético Madrid, anciennement à l’étroit dans le vieux Vicente-Calderon, le club colchonero a pris quartier dans un écrin neuf (le Wanda Metropolitano), de près de 68.000 places, contre 55.000 la limite précédemment.

Combien ça peut coûter de racheter le Stade Rennais ?

François Pinault et son fils vont-ils vendre le Stade Rennais ? – @Iconsport

Si l’actualité dit vrai, ça part un peu en vrille du côté du Stade Rennais. En un week-end, le dernier, le club est tombé dans la crise sportive. Après ça et ses propos acerbes, contre le corps arbitral du match face à Guingamp, le président René Ruello a été débarqué par la presse, avant d’être confirmé par son Conseil d’administration. Christian Gourcuff aussi pourrait être remercié. Ultime cacophonie, les révélations du groupe Canal + selon qui, le Stade Rennais pourrait être vendu tout ou partie. Soit, mais combien ça peut coûter l’entité bretonne ?

Le Stade Rennais serait à vendre. Mais à quel prix ?

L’exercice d’estimation est compliqué. Le Stade Rennais est trop modeste pour entrer dans les études des cabinets spécialisés tel que le groupe britannique, Brand Finances. En 2015, le journal L’Equipe s’y est essayé pour toutes les équipes de la Ligue 1. A l’époque, il l’estimait à près de 20 millions d’euros. Les récentes cessions de clubs, à l’OM (à 45 millions d’euros) ou au LOSC (80 millions d’euros ?) peuvent servir de référence, seulement faut-il penser qu’à chaque club sa situation et son business. Pour en juger, plusieurs éléments sont à prendre en compte, en priorité desquels, les finances générales, s’il y a du déficit structurel et si les mutations de joueurs permettent de l’éponger. Au dernier bilan comptable officiel, de la saison 2015-2016, Rennes a terminé son exercice positivement, grâce à la vente de joueurs, après au moins deux saisons déficitaires.

Le bilan financier du Stade Rennais (saison 2015-2016)

Des finances déficitaires quand elles ne sont pas comblées par les ventes de joueurs sur le mercato

Côté recettes, celles du sponsoring sont plus élevées que la moyenne de la Ligue 1. Dans une région densément fournie en clubs de foot professionnel, c’est plutôt un point positif à l’ajout des droits de l’audiovisuel, de la billetterie et des autres produits. Avec le collectif pour autre atout dans la balance, après les renforts opérés cet été. Estimé par la plateforme marchande Transfermarkt, il vaut 69,1 millions d’euros, le neuvième plus cher du championnat de Ligue 1, saison 2017-2018. La période n’est pas bonne, les résultats sportifs ont forcément des conséquences directes sur le poids financier des joueurs.

Un club qui ne changera de mains que pour un projet ambitieux

Sinon, le club breton n’est propriétaire d’aucune structure, stade, centre d’entraînement ou de formation, qui fut de nature à valoriser ses actifs. Tous ces éléments comptant grandement dans l’estimation finale du club. Si elle reste hasardeuse à chiffrer, il est certain que si la famille Pinault décidait en effet de vendre, un club qu’elle a depuis près de vingt ans, ce ne sera pas tant une affaire d’argent, qu’une question de projet et d’objectif visé. Ce que le père et le fils, parmi les 100 plus grosses fortunes du monde, n’ont pas réussi à faire, ils veilleront quand même à ce que d’autres y parviennent. Ils tiennent réellement à sa réussite, aussi discrets soient-ils. Surement trop pour cet univers.

Stade Rennais – Galtier, Garde ou Puel c’est qui le plus cher ?

Christophe Galtier serait dans la short-list des coachs pouvant succéder à Gourcuff, au Stade Rennais. – @Facebook/ASSE

Depuis ce lundi, la situation est confuse au Stade Rennais. René Ruello son président et Christian Gourcuff son entraîneur ont été donnés partants par la presse, du fait d’un début de saison décevant, pour ne pas dire catastrophique au plan du résultat sportif. Ce mardi, le premier a été confirmé dans ses fonctions. Rien au sujet du second. Comme il y a rarement de fumée sans un bon gros incendie à venir, des noms circulent déjà pour les remplacer. Gourcuff en première ligne, sont évoqués pour prendre sa place au chevet de l’équipe fanion, Christophe Galtier, Claude Puel et Rémi Garde.

Galtier, Puel et Garde en pole pour succéder à Gourcuff au Stade Rennais

Soit trois techniciens français et anciennement en Ligue 1, qui sont actuellement libres. Mais tous sont a priori plus cher que Christian Gourcuff, c’est à tout le moins à en juger sur les dernières expériences de chacun. Gourcuff avoisine au Stade Rennais, un salaire à 65.000 euros bruts mensuels, sans les primes à la performance souvent plus élevées que la moyenne du championnat. Comme d’ailleurs à l’AS Saint-Etienne, où Christophe Galtier est resté huit longues années. Avec un salaire proche de 90.000 euros par mois, hors bonus, sur la fin de sa mission.

Galtier et Remi Garde dans une même fourchette de salaire

Ça revient au moins à ce que touchait Rémi Garde, à Birmingham, pour entraîner l’équipe d’Aston Villa. De l’autre côté de la Manche, celui qui a aussi dirigé l’Olympique, Lyonnais trois ans (de 2011 à 2014) avoisinait les 110.000 euros bruts par mois, jusqu’à son départ par « consentement mutuel », en 2016. Il avait alors, le plus petit salaire des coachs de la Premier League anglaise. Plus juste que celui que Southampton proposait, enfin, à Claude Puel.

A priori, Claude Puel est le plus cher. Il serait aussi le moins intéressé

Le technicien tarnais n’est resté qu’une saison chez les Saints, malgré une honnête huitième place finale, plus une finale coupe de la Ligue anglaise, il a été remercié, à la fin de la saison dernière, avec rupture anticipée de son contrat de trois ans, à près de 275.000 euros par mois. En apparence, et sans préjuger des prétentions de chacun, c’est lui le plus cher de la short-list rennaise. Ce serait aussi le moins intéressé, il se dit qu’en effet, Puel privilégierait une nouvelle expérience, à l’étranger.

Stade Rennais – Combien ça peut coûter de remercier Christian Gourcuff ?

Comme son président, Christian Gourcuff pourrait être limogé par le Stade Rennais. – @Twitter

Coup de théâtre au Stade Rennais. Pour le début de saison sportivement raté du club breton et suite à ses propos acerbes du week-end contre le corps arbitral, René Ruello, selon plusieurs médias dont Ouest France et 20 Minutes, a été remercié par l’actionnaire du club, François-Henri Pinault. Cette éviction devrait en entraîner une autre qu’est celle de Christian Gourcuff, l’entraîneur de l’équipe en poste depuis l’été 2016.

René Ruello licencié du Stade Rennais, Christian Gourcuff pourrait subir la même sanction

Gourcuff avait encore un peu plus d’une saison et demi de contrat (jusqu’à la fin du mois de juin 2019), chez les Rouge et Noir où joue également son fils, Yoann. Pour s’en séparer, surement faudra-t-il que le Stade Rennais et son propriétaire, mettent la main au porte-monnaie. Les vingt mois restant, s’ils sont à payer, avoisineront les 1,3 millions d’euros à l’avantage du coach de 62 ans. Christian Gourcuff approche en effet les 65.000 euros bruts mensuels de salaire, en Bretagne.

Si le Stade Rennais doit payer les mensualités restantes, cela pourrait coûter plus du million d’euros

Il était (on en parle au passé, mais son licenciement n’a pas encore été officialisé) dans le ventre mou des salaires des coaches de la Ligue 1, plutôt dans la deuxième moitié que la première. Il était revenu au club, au lancement de l’exercice 2016-2017, après une première expérience d’une saison en 2001-2002, pas plus concluante. C’est un crève-coeur pour le technicien, dont le travail est reconnu de tous les observateurs du football, mais qui n’a jamais réussi à imposer sa patte, au Stade Rennais de son coeur. Ou, comme le dit l’adage : « Nul n’est prophète en son pays ».