Archives du mot-clé stade rennais

Le salaire d’Edson Mexer au Stade Rennais

Edson Mexer est au Stade Rennais depuis 2014 et sous contrat jusqu’en 2019.

Mine de rien, c’est déjà sa quatrième saison au Stade Rennais, il n’est pas à proprement un taulier (23 matchs la saison dernière, 16 la précédente) mais il est clairement un rouage important de l’effectif du Stade Rennais, pour autant, Mexer fait peu parler de lui. En bien ou en mal, dans son cas, il se fond dans son collectif et son job, pour lequel le club breton l’a acheté 2M€ au Nacional au Portugal, en 2014. Et pour lequel il est payé ; le salaire d’Edson Mexer au Stade Rennais avoisinant les 65.000 euros bruts mensuels.

Mexer a prolongé en 2016 son contrat au Stade Rennais, avec revalorisation du salaire

Soit une saison à près de 780.000€. C’est l’estimation que donne L’Equipe, sans les primes additionnelles incluses dans son contrat. Lequel contrat, initialement signé trois ans en 2014, a été renouvelé au mois de février 2016, pour trois ans supplémentaires. Désormais, le défenseur central mozambicain de 28 est lié au Stade Rennais, jusqu’à la fin du mois de juin 2019. Son salaire est fonction de son statut de cadre, dans le vestiaire breton. En précisant qu’à Rennes, ils sont conditionnés, un peu comme à Saint-Etienne, par des primes en tous genres, individuelles et/ou collectives.

Au club breton depuis trois ans, après un transfert compliqué à finaliser

Le club breton est le quatrième de la carrière de Mexer. Formé à Maputo au Mozambique, il est arrivé en Europe au Portugal, au Sporting. Prêté, puis vendu au CD Nacional, deux ans au cours desquels, il a tapé dans l’oeil des dirigeants rennais. Son transfert fut d’ailleurs compliqué, capoté une première fois, il ne fut acté que six mois plus tard, au mercato suivant.

Stade Rennais – Le 11 des joueurs formés au club breton (toujours en activité)

Avant de devenir l’un des transferts les plus chers de l’histoire du foot, Ousmane Dembélé a fait son apprentissage au Stade Rennais. – @Twitter/FCB

Voilà peut-être un club qui mériterait mieux que sa onzième place, désignée par la Fédération française de football en charge du palmarès, au classement des meilleurs centre de formation de France. C’est qu’à voir le 11 des joueurs formés au Stade Rennais qui sont encore en activité, on pointe du très beau monde. Et dans le lot, l’un des transferts les plus retentissants de l’été : Ousmane Dembélé, passé de Dortmund au FC Barcelone, moyennant 105 millions d’euros d’indemnité (hors bonus).

Dembélé et Tiemoué Bakayoko sont notamment passés par le centre de formation du Stade Rennais

La pépite française a passé cinq ans dans la pouponnière bretonne, avant d’éclore sur le terrain, en Ligue 1 d’abord, puis en Bundesliga et désormais, au FC Barcelone. Dembélé et le maillon le plus cher de ce collectif, mais l’ensemble ne manque pas d’allure, avec Gourcuff, en pendant de Dembélé à droite, une attaque formée de Jimmy Briand et de Moussa Sow et dans l’entre-jeu, pour servir ce petit monde et gratter les ballons, Yann M’Vila ex-espoir (un peu) gâché du foot français et Tiemoué Bakayoko, à l’inverse un joueur qui monte, champion de France avec Monaco, la saison passée et aujourd’hui milieu de terrain chez les blues de Chelsea.

Un 11 breton qui avoisine les 200 millions d’euros avec deux des stars du dernier mercato

Derrière, c’est un peu moins clinquant mais la base reste plutôt solide et d’expérience. L’inconnue tenant surtout à Simon Pouplin qui arrive en fin de carrière, dans un rôle de doublure à Nice. Sinon, le reste de ce onze a de l’allant et du temps de jeu dans les jambes. En valeur marchande, il dépasse les 200 millions d’euros. Ce n’est pas rien, des précédents 11 que nous avons observés – le PSG, l’OM, le LOSC et l’ASSE – celui du Stade Rennais est le plus cher, en balance avec Lille d’où sort notamment, le Belge Eden Hazard.

Le 11 des joueurs formés au Stade Rennais qui restent en activité

PSG, OM, OL ou ASSE : Qui fait le plus d’audience en Ligue 1 sur son site officiel ?

Le PSG a explosé les visites de son site officiel, au mois d’août dernier. L’OM suit au classement des audiences en Ligue 1. – @DR

Le mois d’août dans le foot, c’est celui de la reprise du championnat et de la fin du marché des transferts d’été. Soit deux très bonnes raisons pour les clubs de générer de l’audience sur leurs sites officiels. Le Paris SG en a particulièrement bien profité, grâce à Mbappé, mais surtout Neymar, il a explosé son nombre de visites, au double de l’Olympique de Marseille, à plus du triple de l’Olympique Lyonnais ou sept fois les audiences de l’AS Saint-Etienne.

Le Paris SG a réuni plus de deux fois le nombre de visiteurs de l’Olympique de Marseille en août

Chiffré, le PSG a réuni près de 5 millions de visiteurs sur sa plateforme psg.fr, au cours du seul mois d’août. Ces données et les autres du tableau relevées par nos soins à Sportune, ne sont pas les officiels des équipes mais ceux du groupe britannique Similar Web, qui propose un outil de mesure et d’analyse des sites et des applications mobiles. Leurs estimations comptent parmi les plus fidèles à la réalité précise des audiences.

Août, un mois particulier avec le marché des transferts et la reprise du championnat

Le mois d’août est également particulier, il dépend beaucoup de l’attitude des clubs sur le marché des transferts. Le reste de l’année, sinon, Paris et Marseille comptent peu ou prou le même nombre de visiteurs. Ce sont clairement les deux qui attirent le plus de monde sur leurs espaces respectifs. Avec l’Olympique Lyonnais, troisième en toutes occasions, alors que l’AS Monaco, pourtant comptée parmi les plus influentes de Ligue 1 sur les réseaux sociaux, pointe un peu plus loin en retrait.

La moyenne de la Ligue 1 se situe entre l’AS Saint-Etienne et l’OGC Nice

En moyenne, sur ce mois d’août 2017, les clubs de Ligue 1 ont reçu 733.500 visites sur leurs sites officiels. L’AS Saint-Etienne et l’OGC Nice sont les deux qui s’en approchent le plus. Remarquons enfin une certaine corrélation entre le sportif, la performance d’ensemble et les audiences sur le digital. A savoir que les plus gros clubs sont souvent les plus visités, alors que les promus de la saison 2017-2018 sont de ceux qui affichent les moyennes les plus faibles. Logique. Cela n’exclut toutefois pas quelques surprises, à découvrir dans le classement complet, en page suivante.

Classement de la Ligue 1 2017-2018 selon les audiences sur les sites officiels des clubs

Club Site web Audience en août 2017

Moyenne sur 6 mois
SC Amiens amiensfootball.com 120.000 53.000
ESTAC Troyes estac.fr 120.000 82.500
Dijon FCO dfco.fr 120.000 117.000

Voir le classement complet des audiences en Ligue 1 en page suivante

Pages: 1 2

Stade Rennais et OL : Leurs propriétaires comptent parmi les patrons préférés des Français

Jean-Michel Aulas compte parmi les patrons que les Français préfèrent. – @Twitter/OL

Il y a les « méchants » patrons, ceux sur lesquels les médias tapent, puis la population bien souvent en écho. Mais il y a aussi les « bons patrons », qui parfois dirigent des milliers de salariés partout sur la surface du globe, avec un poids de responsabilité énorme sur les épaules, pour des résultats globalement positifs, sinon excellents, dans l’ensemble. Appartiendrait à cette deuxième catégorie, les propriétaires du Stade Rennais et de l’Olympique Lyonnais, François-Henri Pinault et Jean-Michel Aulas.

Les propriétaires du Stade Rennais et de l’Olympique Lyonnais sont plutôt bien vus par les français

Le premier pour ses activités au sein du puissant groupe Kering (Gucci, Puma, YSL, Balenciaga, Volcom…), l’autre pour son travail à la tête du club des Gones, puisqu’il a vendu la Cegid (entreprise spécialisée dans l’édition de logiciel de gestions et de services) qu’il a fondé. Pinault comme Aulas font partie des patrons que les Français préfèrent, selon une enquête réalisée chaque année, par le magazine Capital, en collaboration avec le cabinet Advent. Le propriétaire du Stade Rennais devance d’une place seulement celui de l’OL ; ils sont respectivement les 11e et 12e patrons préférés des Français, avec un taux d’avis positifs à 59% et 58%.

Une enquête réalisée en plein mercato, avec un Jean-Michel Aulas très alerte sur les réseaux sociaux

Les auteurs du sujet précisent par ailleurs que la réputation des patrons n’est pas aussi mauvaise que le grand public a tendance à le croire. L’étude, enfin, a été menée du 18 au 21 août, au plus fort de la période des transferts du Paris Saint-Germain, à un moment où Jean-Michel Aulas est beaucoup sorti de sa réserve, notamment sur Twitter. Ça doit forcément avoir eu un impact, dans la perception bonne ou mauvaise qu’en ont eu les Français.

ASSE – Stade Rennais : Comment les bookmakers imaginent la rencontre ?

L’AS Saint-Etienne a les faveurs du pronostics des bookmakers. Mais l’avantage est léger… – @Facebook

C’est un choc intéressant de Ligue 1, car il oppose deux clubs avec pas mal de choses qui les rapprochent : de l’ambition sur le mercato achevé, des budgets kif-kif et l’objectif commun de jouer le haut de tableau. Et plus si affinités. Bref, cet AS Saint-Etienne – Stade Rennais, avant qu’il ne se joue est un match à décortiquer, selon les bookmakers.

En apparence, l’AS Saint-Etienne devrait dominer le Stade Rennais. Mais les apparences sont parfois trompeuses…

Pour qui, a priori, les choses devraient normalement bien se passer pour les Verts. A la cote moyenne de 2,03 ils donnent l’ASSE vainqueur, contre 3,24 le match nul et 3,77 le succès rennais, au stade Geoffroy-Guichard. Seulement tout n’est pas aussi limpide que les apparences veulent nous le faire croire. Cherchez le score exact de la rencontre, cela vous ramène plutôt sur le nul 1-1, comme scénario le plus envisagé, à la cote moyenne de 5,54. Sinon la victoire 1-0 des Verts, mais dans un ordre d’idée plus secondaire, à 5,99.

Diony et Bamaba, la meilleure chance de l’ASSE. Pour Rennes, c’est Mubele qui porte les espoirs

Question but(s) marqué(s) ce dimanche, sur la pelouse du Chaudron, ils sont plusieurs sur une ligne proche de l’égalité, dans l’esprit des six opérateurs de jeux, que nous avons consulté. Arrive en premier Loïs Diony, pour l’AS Saint-Etienne à 2,89 la cote pour qu’il marque suivi de Jonathan Bamba, à 3,18 sinon de Firmin Mubele sur qui repose les meilleures chances de but, du Stade Rennais, avec une cote à 3,32.