Archives du mot-clé stade toulousain

Le Stade Toulousain est le club de Top 14 dont Twitter cause le plus

Le Stade Toulousain est un sujet à discussion sur Twitter. – @Capture/Twitter

Son début de saison, bien meilleur que certains observateurs l’annonçaient au départ est surement pour quelque chose dans le volume des échanges générés. Sa force digitale aussi, étant l’un des clubs du championnat les plus suivis sur le réseau social. Tout cela expliquant pour partie au moins, que le Stade Toulousain soit le club du Top 14 qui a généré le plus d’interactions, au mois de septembre dernier.

Le Stade Toulousain a généré le plus d’interactions en septembre que tout le reste du rugby français

Les données sont celles de la plateforme espagnole Deportes&Finanzas®‏. Comme elles ne portent que sur un mois, c’est difficile d’en faire une généralité au reste de la saison, mais en ce moment, les fans de rugby sur le réseau de microbloging en ont plus à dire sur le club haut-garonnais et sur le champion en titre, Clermont que pour le reste des équipes du championnat. Le Stade Toulousain a généré un volume de 19.096 interactions en septembre, au total des retweets, des « j’aime » ou des réponses à des posts.

Le volume des interactions du Top 14 sur Twitter est sensiblement l’égal de la Ligue 2 au foot

C’est près de douze fois le nombre enregistré par Agen. En même temps, le Stade Toulousain, a 21 fois plus de followers avec plus de 289.000 qui le suivent contre 13,7k à son voisin Lot-et-Garonnais. C’est, sinon, le Stade Français Paris qui en compte le plus dans le rugby français, avec 307k. Enfin, pour donner un peu de relief à ce volume global d’interactions des clubs du Top 14, il est véritablement très proches de celui de la Ligue 2, au foot, sur ce même mois de septembre 2017.

Le salaire de Gaël Fickou au Stade Toulousain

Gaël Fickou est au Stade Toulousain depuis ses débuts chez les pros. – @Twitter

Formé dans le Var, d’abord à la Syne-sur-Mer où il est né, puis au plus gros RC Toulon, c’est au Stade Toulousain que Gaël Fickou a fait, au lancement de la saison 2012-2013 de Top 14, ses grands débuts dans le bain pro. Depuis il est devenu un joueur cadre du vestiaire, que son club a prolongé, en fin d’année 2015. Désormais, le salaire de Gaël Fickou au Stade Toulousain avoisine les 40.000 euros bruts mensuels, selon l’estimation de L’Equipe.


Quand Floyd Mayweather passe à la banque… par Sportune

Un salaire dans la fourchette haute du Stade Toulousain, pour Gaël Fickou

Gaël Fickou a prolongé de trois ans, son dernier contrat fin 2015. Dans le vestiaire toulousain, l’international français aux 31 capes sous le maillot bleu est dans la fourchette haute des salaires. Similaire à celui que l’ouvreur ou centre anglais Toby Flood vient de lâcher, en décidant de résilier le contrat qu’il avait au club. Gaël Fickou est l’un des centres les mieux payés du Top 14 français. Et de Navarre.

Le rugby plutôt que le foot pour le trois-quart centre de l’équipe de France

Le joueur toulousain aurait peut-être pu devenir footballeur, plutôt que rugbymen professionnel. Il avait (aussi) du talent ballon au pied et les portes de centre de formation lui était proposé. Mais c’est vers l’ovalie qu’il s’est tourné, avec un certain succès, à seulement 23 ans.

Le salaire de Yoann Huget au Stade Toulousain

Yoann huget est au Stade Toulousain, au moins jusqu’en 2018. – @Facebook

Il est tellement marqué Stade Toulousain, le club avec lequel il a débuté sa carrière et dont il défend les couleurs depuis 2012, que c’est parfois oublier que Yoann Huget a également joué, d’abord pour le SU Agen en Pro D2, puis à l’Aviron Bayonnais, de 2010 à 2012. Pourtant l’ailier né à Pamier, dans l’Ariège voisin avec un statut de cadre du vestiaire en club et en équipe de France. Et le salaire au Stade Toulousain, naturellement en conséquence, pour Yoann Huget.


La voiture customisée d'Anthony Joshua par Sportune

Pas le plus haut salaire du Stade Toulousain, pour Yoann Huget

Le Midi Olympique l’estime à près de 20.000 euros bruts par mois, soit 240.000 euros la saison. Il est l’un des trois-quarts aile les mieux payé du Top 14, mais son poste n’est pas le plus rémunérateur du rugby. C’est par exemple moins que deux de ses partenaires au Stade Toulousain : le deuxième ligne écossais Richie Gray et le pilier Census Johnston dont les salaires respectifs avoisinent les 500.000 euros.

Sous contrat jusqu’en 2018 avec le club haut-garonnais

Yoann Huget est sous contrat jusqu’au terme de la saison 2017-2018, avec le club de la Haute-Garonne. A 29 ans, il compte 47 sélections internationales sous le maillot de l’équipe de France de rugby et plus d’une centaine de matchs du championnat du Top 14, dans les jambes.

Stade Toulousain champion : palmarès des centres de formation du Top 14 rugby

Le Stade Toulousain possède le meilleur centre de formation français. @Twitter

Si le Stade Toulousain patine en championnat, le club de la ville Rose est porteur d’espoir pour le rugby français. La Ligue Nationale de Rugby a récemment publié son classement des meilleurs centres de formation des clubs de Top 14 et de Pro D2. En fonction des positions de chaque club, ils bénéficieront d’un fonds d’aide estimé entre 115 000 € et 258 000 €. Basé sur l’évaluation des résultats sportifs et scolaires obtenus lors de la saison 2015/2016, la LNR a récompensé le travail de la  jeunesse toulousaine. Focus sur le championnat de France.


La Nissan GT-R de Nick Kyrgios par Sportune

Le Stade Toulousain au sommet du top 10 des meilleurs centres de formation

De la cinquième place, en 2013-2014 à la première, le Stade Toulousain a fait un bon en avant, en un an. A Toulouse, les  joueurs sont formés très jeunes et jouent dans des catégories supérieures à la leur. La double formation rugby-études est également prise au sérieux par l’encadrement du centre de formation. D’ailleurs, plus de 50% de l’effectif de l’équipe pro est issu de cette filière et près de 70% de l’effectif du centre devient professionnel à la sortie. La preuve en est, Gaël Fickou et Christopher Tolofua ont intégré les « Rouge et Noir » à l’issue de leur formation (2015). Ils sont internationaux français aujourd’hui.

Montpellier et le Racing Metro en embuscades

Le centre de formation du Montpellier gagne deux places par rapport à la saison dernière et se hisse au second rang. Le club du propriétaire le plus riche du rugby français, Mohed Altrad, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, avec la récente signature de quatre espoirs pour la saison 2017-2018. De son côté, le champion en titre, le Racing Métro grimpe de deux places à la troisième position. Tandis que son voisin, le Stade-Français recule d’un cran. La meilleure progression est à mettre au crédit de Grenoble qui occupe désormais la sixième position, en gagnant cinq places.

Les 10 meilleurs centres de formation de Top 14 2015-2016, selon la LNR

  • 1- Stade Toulousain
  • 2 – Montpellier
  • 3- Racing 92
  • 4- La Rochelle
  • 5- Bordeaux Bègles
  • 6- Grenoble
  • 7-Stade Français
  • 8- Toulon
  • 9- Agen
  • 10- Clermont

Le salaire de Richie Gray au Stade Toulousain

Richie Gray est l’un des éléments majeurs du vestiaire du Stade Toulousain. – @Twitter

Son contrat avec le Castres Olympique achevé, Richie Gray a fait la courte route du Tarn, jusqu’au Tarn-et-Garonne pour signer au Stade Toulousain, à l’ouverture de la saison 2016. Mais le transfert du deuxième ligne international écossais, s’est bouclé dès la fin de l’année 2015. Comme souvent au rugby, où les clubs anticipent très largement, les fins de contrats. Le salaire de Richie Gray au Stade Toulousain est l’un des plus élevés du vestiaire rouge et noir.


La maison à7M€ de Floyd Mayweather par Sportune

Le salaire de Richie Gray au Stade Toulousain est l’un des plus élevés du club haut-garonnais

Et même dans la fourchette haute, des joueurs du championnat de France de Top 14. Le deuxième ligne de 27 ans, international écossais depuis 2010 (60 sélections) a signé pour environ 500.000 euros par an, selon un chiffre récemment donné par L’Equipe Magazine. Richie Gray s’est engagé pour quatre ans, jusqu’à la saison 2020, avec le club 19 fois champion de France de rugby à XV. Il était très courtisé par ailleurs, notamment non loin de Toulouse, par le club de Bordeaux-Bègles, mais aussi par le Toulon de Mourad Boudjellal et d’autres clubs, hors de nos frontières.

Le deuxième ligne écossais a signé en même temps que Piula Faasalele

Richie Gray est arrivé en France, au CO Castres, en 2013, après avoir porté des Warriors de Glasgow puis des Sharks de Sale, pour ses débuts chez les professionnels. Il est arrivé au Stade Toulousain, en même temps que le néo-zélandais Piula Faasalele, avec lequel il faisait déjà équipe, précédemment à Castres.