Archives du mot-clé tfc

TFC Transfert – Ça coûterait combien de signer Clément Grenier (OL) ?

L’image de Clément Grenier sous le maillot de l’OL. Bientôt un simple souvenir ? – @Twitter

Clément Grenier ne joue plus à l’Olympique Lyonnais. Depuis son retour de prêt de la Roma, le milieu de terrain de 26 ans est tenu sur le banc, dans un rôle de doublure que, selon le journal Le Progrès, il peine à assumer. On le serait à moins. Cela signifie, si la situation doit perdurer qu’il pourrait aller chercher ailleurs, du temps de jeu et de la confiance. Ailleurs oui, mais où ? Peut-être à Toulouse puisque selon le quotidien départemental, Pascal Dupraz, lui ferait les yeux doux. Le TFC en a-t-il seulement les moyens ? C’est une autre question, qui rejoint celle de savoir si Lyon veut bien le lâcher et alors, sous quelle forme. Plutôt un transfert sec, puisque le joueur arrive en bout de bail ? Un prêt ? On décrypte…

C’est la dernière saison contractuelle à l’OL, un transfert de Clément Grenier n’est donc pas à exclure

S’il n’y avait eu la parenthèse romaine, la saison dernière, on eu pu écrire que Grenier est un enfant des Gones, de la tête aux chaussettes. Le milieu de terrain y a fait toute sa carrière et il y est encore sous contrat, jusqu’à la fin de la saison. Ça, c’est un vrai bon point pour Toulouse où d’autres clubs intéressés. Jean-Michel Aulas le sait, c’est le dernier été pour récupérer un peu d’argent sur l’indemnité de son transfert. Après, sauf à ce qu’un club ait une nécessité absolue de se renforcer au mercato d’hiver prochain, sinon il sera trop tard. La situation contractuelle du joueur est donc de nature à renforcer l’hypothèse d’un départ cet été. Elle diminue aussi la cote marchande de Clément Grenier : plus le terme du deal est proche, moins elle est élevée. C’est mécanique. En l’état actuel du milieu de terrain, sa valeur sur le marché des transferts avoisine les 2 millions d’euros à 2,5 millions d’euros.

Le Toulouse FC le voudrait mais son salaire actuel est trop supérieur à la moyenne du vestiaire

Tout cela étant financièrement abordable pour le Toulouse Football club. Ce qui l’est surement moins est le salaire du joueur. Clément Grenier a l’un des plus élevés du vestiaire des Gones, depuis qu’il a prolongé son contrat, en juin 2011. Présentement, il avoisine les 3,8M€ la saison, c’est notamment un chouïa plus que Nabil Fékir avec qui il est en balance, pour une place de titulaire sur le terrain. Ça reste deux fois plus élevé que ce que verse le « Tef » à son attaquant Andy Delort qui compte pour l’un sinon le joueur le mieux rémunéré du vestiaire. Toute la faisabilité de ce transfert tient donc à Clément Grenier, ses envies en terme de jeu, de club et ses prétentions financières. Car Lyon ne devrait pas le retenir, s’il peut se faire l’économie de son salaire, puisqu’il n’est que remplaçant, le club rhodanien ne devrait pas s’en priver.

Les budgets de la Ligue 1 en 2017-2018

Cette saison 2017-2018, le budget moyen de la Ligue 1 dépasse les 90M€.

Elle progresse la Ligue 1. Avec l’arrivée de nouveaux investisseurs, celle attendue de Neymar et les embauches d’entraîneurs aux CV prestigieux, en plus de recettes commerciales et audiovisuelles augmentées : les clubs de l’élite du foot français s’élèvent tous dans leur ensemble. La preuve étant qu’au classement des budgets de la Ligue 2017-2018, tous ou presque sont en augmentation et notamment ceux des clubs les plus riches que sont le PSG, l’OL, l’ASM, l’OM ou le LOSC. Tandis que ceux de l’ASSE et du TFC sont en baisse. Les seuls sur cette nouvelle saison.

Le PSG écrase la concurrence avec son budget deux fois supérieur à celui de l’OL, dauphin

Conséquence logique, le budget moyen a augmenté, de près de 9 millions d’euros (à 90,6M€), plus ou moins d’autant, qu’il avait déjà progressé l’exercice d’avant. Comme à chaque saison depuis que le Qatar est aux commandes, le Paris Saint-Germain joue hors catégorie. Avec un budget de fonctionnement jamais atteint, de 540 millions d’euros ; en hausse de 40 millions d’euros, d’une saison à l’autre. Cela sans Neymar inclus, qui devrait bouleverser les chiffres et les prévisions établies. Suit l’Olympique Lyonnais, qui profite des premiers bénéfices de l’entrée dans son Parc OL, récemment devenu le Groupama Stadium, sous l’effet du naming. Les Gones ont un budget de 240 millions d’euros.

Monaco et l’OM ensemble, le LOSC a le budget moyen de la Ligue 1, 2017-2018

L’AS Monaco et l’Olympique de Marseille suivent ; les Phocéens ont plus de ressources financières et de nouvelles perspectives de business, depuis que le club a changé de main, passant de Margarita Louis-Dreyfus, à l’homme d’affaire américain, Frank McCourt. Le budget du club phocéen avoisine les 180 millions d’euros, pour cette saison 2017-2018 de Ligue 1. Le LOSC, juste derrière a l’équivalent tout pile, du budget moyen du championnat. Pour d’autres, les chiffres sont annonciateurs de plus de difficultés à venir, les promus Strasbourg (30M€), Troyes (26M€) ou Amiens (26M€), principalement

Comme Guingamp et Angers, les petits budgets font parfois de grandes choses

Ils ne sont pas les seuls en ballotage plutôt défavorable, le SCO Angers (28M€) et l’En avant de Guingamp (26M€) sont dans une même position, mais eux ont prouvé, ces dernières saisons, qu’ils avaient de la suite dans les idées et d’autres ressources que financières pour durer au sommet.

Tous les budgets de la Ligue 1, en 2017-2018

club budget 2017-2018 évolution sur un an
Paris SG 540M€ +40M€
Olympique Lyonnais 240M€ +5M€
AS Monaco 180M€ +35M€

Tous les budgets 2017-2018 de la Ligue 1 sont à voir en page suivante

Pages: 1 2

Le Toulouse FC dévoile son maillot extérieur 2017-2018 [OFFICIEL]

Le maillot extérieur du Toulouse Fc s’inspire de l’original du club, en 1937.

Dans la continuité des festivités consommées au printemps dernier, c’est l’année des 80 ans du Toulouse FC, une date symbolique, célébrée sur le maillot extérieur 2017-2018 officialisé, ce mercredi, par le club haut-garonnais et son équipementier Jomaa. C’est la raison du design et des couleurs de la tenue, inspirée à part entière, du premier maillot du club, en 1937.

Le Toulouse FC revient aux origines avec son maillot 2017-2018 extérieur

En blanc pour la couleur dominante, doublé de rouge, au niveau du col, en bout des manches et en une épaisse bande horizontale sur la poitrine. A l’époque le sponsoring n’existait pas. Le violet, couleur désormais iconique du club de la Ville rose est venu plus tard. C’est lui qui habille le maillot domicile 2017-2018 des Pitchounes, dévoilé un peu plus tôt le mois dernier.

Le maillot original du TFC.

Première sortie au Parc des Princes face au PSG ?

Ce maillot extérieur, les Toulousains ne devraient pas le porter à Monaco, pour la première journée de championnat, étant donné que le rouge et le blanc, sont les couleurs de l’équipe du Rocher princier. Peut-être alors au Parcs des Princes, pour le déplacement suivant contre le Paris Saint-Germain.

Tous les nouveaux maillots de la Ligue 1 2017-2018

Comme le PSG, les équipementiers ont dévoilé les maillots de la Ligue 1, 2017-2018.

Le promu Amiens à part, qui n’a encore rien présenté, toutes les équipes de la Ligue 1, saison 2017-2018 ont officialisé au moins un jeu de leurs maillots. Parfois deux, comme l’AS Monaco, son dauphin le PSG ou l’OL (domicile, plus extérieur). D’autres trois, avec le third en plus, dévoilés à l’OM, à l’ASSE ou au LOSC pour quelques clubs majeurs. Le moment est donc bien choisi de vous présenter tous les maillots de la Ligue 1, 2017-2018, à découvrir en images, en pages suivantes de notre dossier.

2 maillots dévoilés par le PSG, l’ASM ou l’OL ; 3 pour l’OM, l’ASSE ou le LOSC…

Une saison synonyme d’un record, comme nous l’avions mentionné, il y aura douze équipementiers pour habiller les vingt clubs de l’élite : c’est plus qu’il n’y en a jamais eu en Ligue 1. Qui dit plus d’équipementier, dit plein de versions, de couleurs et de produits différemment pensés. Le maillot de l’AS Saint-Etienne par exemple, l’un sinon le plus réussi de la saison est en coton, inspiré des « vieux » modèles qui ont fait le succès du club, remis au goût du jour. Chez Nike, sinon, cela fait déjà plusieurs saisons, que l’environnement est au coeur de la production : toutes les pièces produites le sont sur la base de bouteilles en plastique recyclées.

Matières et designs, il y en a pour tous les goûts, cette saison 2017-2018 de Ligue 1

Question esthétique, chacun appréciera à sa façon, les modèles présentés en pages suivantes. A en choisir sortant du lot, ceux de l’ASSE, on l’a dit ont notre préférence, avec le third du Dijon FCO, les trois du FC Metz, le domicile du LOSC ou le modèle away de l’Olympique Lyonnais. A l’inverse, les maillots third du SCO Angers en jaune fluo et extérieur du Stade Malherbe de Caen couleur corail très vif, sont plus durs à porter.

Découvrez les maillots de Ligue 1 officialisés, en pages suivantes du dossier

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

TFC – Quelle est la fortune d’Olivier Sadran, le propriétaire du club toulousain ?

Le patron du Toulouse Football Club, Olivier Sadran est d’abord un entrepreneur à succès, patron du groupe Newrest. @Twitter

C’est l’un des boss du foot français les plus discrets, Olivier Sadran n’en est pas moins un puissant personnage, entrepreneur émérite, du moins en ce qui concerne ses activités professionnelles. Patron de la société Newrest, en plus du Toulouse Football Club dont il est à la tête depuis 2001, l’homme d’affaire de 47 ans est la 235e fortune de France en 2017, au classement annuel des riches du pays, effectué par le magazine Challenge.


La Lamborghini jaune poussin de Dimitri Payet par Sportune

Olivier Sadran est la 235e fortune de France en 2017

Sa fortune est estimée par les auteurs de l’enquête, à 235 millions d’euros. Olivier Sadran détient 35% de Newrest qu’il a fondé, une société spécialisée dans la restauration des compagnies aériennes, au chiffre d’affaire de 1,1 milliards d’euros, selon Challenge. Avec le TFC, la réussite de Sadran est plus mesurée ; il l’a repris en 2001, alors qu’il végétait en championnat national, pour le remettre à un plus juste niveau, en championnat de Ligue 1. Mais le palmarès du club de la quatrième plus grande ville de France est toujours vierge, depuis la coupe de France gagnée en 1957.

Plus riche que Jean-Michel Aulas que le patron du Toulouse FC prend parfois en exemple

A l’échelle du foot français, Olivier Sadran est infiniment moins riche que le fond souverain du Qatar, au PSG, que Dmitri Rybolovlev à l’AS Monaco, que la famille Pinault au Stade Rennais ou Frank McCourt à l’OM et très probablement que Gérard Lopez au LOSC, dont on ignore toutefois l’estimation précise de sa fortune. Sinon, Sadran devance tous les autres, au classement des patrons les plus riches du foot. Y compris Jean-Michel Aulas à Lyon, qu’il prend parfois en bon exemple de réussite, dans l’univers compliqué du football.