Archives du mot-clé twitter

ASSE – Romain Hamouma, footballeur anti 2.0

Aujourd’hui les footballeurs ont plutôt tendance à chercher les caméras. Pas Romain Hamouma… – @Facebook

Si discret Romain Hamouma. Dans un foot professionnel, dopé aux gros egos ou le talent se mesure de plus en plus à la communauté des followers, lui est un joueur à l’ancienne, qui cherche autant que possible à se faire oublier, dès qu’il ne porte plus le maillot des Verts. Interrogé longuement par France Football, cette semaine, le milieu de terrain de l’AS Saint-Etienne le dit clairement : « Je n’aime pas le côté paillettes et bling-bling du foot ».


L'incroyable voiture en or de Pierre-Eymerick… par Sportune

Romain Hamouma a testé Twitter, il a trouvé le réseau « sans intérêt » !

Romain Hamouma est peut-être né d’une mauvaise époque, toutes les choses que les footballeurs d’aujourd’hui ont en adoration, lui les exècre. A commencer par les réseaux sociaux qui font le lien entre le sportif et les fans et servent le business, en relation étroite avec les marques et les sponsors. « J’ai été brièvement sur Twitter, mais je me suis retiré ». Conclusion de son expérience sur le réseau de microbloging au plus de 300 millions d’utilisateurs dans le monde : « Sans intérêt » !

De plus en plus rares ceux qui résistent encore, comme le défenseur de l’ASSE

Ne cherchez pas non plus, de comptes Instagram ou Snapchat associés au footballeur de l’ASSE, vous ne trouverez rien. Il existe bien une page Facebook intitulée, « Romain Hamouma officiel », mais sa dernière publication remonte à presque trois ans au… 1er juillet 2014. « Je suis là pour jouer, prendre et donner du plaisir, rattraper le temps perdu et pour bien faire vivre ma famille », dit encore le joueur de 29 ans. Les basiques du football d’il y a quelques années, ils sont rares désormais ceux qui, comme lui, ont fait un arrêt volontaire dans le temps.

L’OM domine aussi l’OL… sur Google !

Sur le terrain des recherches sur le web, l’OM domine clairement son rival, l’OL. – @Twitter

Un seul Olympique. C’est ce qu’aiment se susurrer mutuellement, les fans de l’Olympique de Marseille et ceux de l’Olympique Lyonnais. Chacun revendique la patronyme, encore plus quand, comme hier mardi, les deux équipes s’affrontent sur le carré vert ; en l’espèce en Coupe de France 2017 (victoire 2-1 de l’OM). Un seul Olympique donc, mais lequel ? Sur Google, celui de Marseille.


Visite du futur stade de Tottenham Hotspur par Sportune

Sur un an les recherches sur l’Olympique de Marseille supérieures à celles de l’Olympique Lyonnais

C’est le moteur de recherche qui le dit, ce mercredi matin sur Twitter. Ses équipes ont cherché à mesurer le taux de popularité de chaque club, sur l’année qui vient de s’écouler, entre les mois de février 2016 et de février 2017. Bilan du comparatif : les recherches portant sur l’OM ont été plus nombreuses que celles de l’OL, surtout depuis que le club phocéen a changé de main.

Pour Google, il n’y a qu’un seul Olympique et c’est celui de Marseille

On observe en effet sur la fin de l’année 2016 et l’ouverture du mercato d’hiver, une poussée soudaine des recherches sur Google. Conclusion du moteur de recherche à la lecture des données : « Un seul Olympique dans les #TopRecherches », comprenez celui de l’OM.

Neymar voit plus grand que Pogba, il lance les « Neymojis » !

Neymar devrait bientôt avoir ses propres émoticônes, sur les principaux réseaux sociaux. – @Facebook

C’était le 13 janvier dernier, nous vous en avions parlé, Twitter renouvelait le hashtag de Paul Pogba en ajoutant la tête du joueur de Manchester United, sur son site de microbloging. L’international français fut ainsi le premier footballeur de l’histoire à avoir son propre émoticône sur le réseau social, sans qu’a priori, le joueur n’y soit pour quelque chose. Avec Neymar, c’est un peu différent.

Les premiers émoticônes à l'effigie de Neymar

A la différence de Pogba, les émoticônes de Neymar ne seront pas produits par les réseaux sociaux eux-mêmes

La star brésilienne du FC Barcelone va en effet prochainement lancer ses « Neymojis » des émoticônes à son image, pour les quatre principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat. Toute une série d’images de Neymar sous différents aspects (souriant, grimaçant, avec chapeau ou casquette…), produits par la société Starmoji.


La nouvelle Ferrari de Neymar par Sportune

Sortie prévue des « Neymojis », ce jeudi 26 janvier

Les « Neymojis » seront d’abord disponibles sur les systèmes d’exploitation iOS et Android. La sortie des premiers émoticônes à l’effigie de l’attaquant international brésilien du Barça est normalement prévue pour ce jeudi, 26 janvier 2017.

Stade Rennais – FC Nantes : Le derby distribue ses premiers tacles sur Twitter !

Ça se chamaille déjà sur Twitter, entre le Stade Rennais et le FC Nantes. – @Twitter

Y avait-il malice, derrière le tweet du Stade Rennais, au message totalement anodin mais à l’image beaucoup plus subjective ? Pour le FC Nantes, qui se rend chez son voisin ce week-end, disputer le derby, la réponse est à prendre par la positive : l’image de la tribune vide des supporters nantais, pour annoncer le match, sur le mur du club breton était intentionnelle.

Pique volontaire ou non, le FC Nantes a répondu en tacle appuyé, au tweet du Stade Rennais

Alors les équipes de la com’ des Jaunes et Verts ont riposté. En publiant plusieurs photos des coupes et trophées du club, avec pour légende, mentionnée à l’attention directe des Rennais : « Tribune vide 45 minutes, vitrines remplies depuis toujours. Et vous ? ». Car en effet, c’est un poids que porte le club rennais qui attend de gagner un titre, depuis 45 ans. Ses opposants ne manquent régulièrement pas de le lui rappeler.


Comment Arsenal recycle les vieux maillots des… par Sportune

L’épisode de la Brigade Loire qui quitte sa tribune et du speaker qui appelle les chauffeurs encore dans les mémoires

Pour bien comprendre l’image de la tribune vide, il faut remonter au dernier Stade Rennais – Nantes, disputé au mois de mars dernier, au Roahzon Park. Ce 6 mars 2016, les Bretons avaient plié, en une seule mi-temps, le sort de la rencontre, avec un avantage de 4 buts à rien. Colères, les supporters visiteurs avaient quitté leur tribune à la pause, forçant le speaker du stade à appeler au micro, les chauffeurs des bus nantais, à rejoindre leurs bus en urgence . L’annonce, pourtant préventive avait été prise pour du « chambrage » et avait été abondamment commentée sur les réseaux sociaux. Entre Rennais et Nantais, personne n’a oublié l’épisode.

Pogba et Payet dans le 11 Twitter de l’année, avec Zidane comme coach

L’homme le plus cher de l’histoire du foot a fait parler de lui, en 2016, sur Twitter. – @Facebook

Tandis que la journée se dédiait à The Best FIFA Football Awards, le trophée que la FIFA oppose désormais, au Ballon d’Or, le site de microbloging Twitter a publié lundi, ses awards de l’année 2016, sur la base des volumes de conversation générées. Étonnamment – et quelque chose nous dit que ça ne devrait pas plaire à CR7, l’ultra-geek – Lionel Messi est le footballeur le plus commenté de l’année.


Visite du futur stade de Tottenham Hotspur par Sportune

Pogba et Payet en bonne place dans le 11 des conversations de l’année sur Twitter

Mais dans l’équipe type de Twitter, il se trouve deux joueurs français, Dimitri Payet et Paul Pogba, plus Zinedine Zidane comme coach, à ce collectif. En rappelant que Paul Pogba a quand même énormément chamboulé, l’histoire du foot et de ses mercatos en devenant le premier joueur de l’histoire, à plus de 100 millions d’euros, sa présence dans cette équipe est tout ce qu’il y a de plus logique. Celles de Payet et de Zidane, nous étonne un peu plus.

Zinedine Zidane n’a pourtant aucune présence officielle sur le réseau de microbloging

Pour Payet, c’est la fin formidable de sa saison 2014-2015 consécutive à l’Euro 2016 sous le maillot des Bleus qui explique sa place, en retrait des trois attaquants : Neymar, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Pour Zidane, c’est quand même une performance que d’avoir devancé José Mourinho dans les conversations, alors que le Special One s’est fait lourder en toute fin d’année 2015 de Chelsea, générant un volume de commentaires supérieur à Star Wars, puis qu’il a signé pour le club de Manchester United, l’un des plus populaires au monde. Mais Zidane, le si discret (qui n’a même pas de compte Twitter !) a fait parler de lui, d’abord en prenant la place sur le banc du Real Madrid, en remplacement de Benitez. Puis en gagnant la Ligue des champions pour sa première expérience significative, comme entraîneur d’équipe.

Lionel Messi champion 2016 de Twitter, les Espagnols prêtent à la discussion

Un mot enfin sur le reste du onze, pour dire que la France n’est pas le pays le plus représenté. C’est l’Espagne qui place le plus de représentant, au nombre de quatre et tous en défense : De Gea, Bellerin, Ramos et Piqué. A l’exception d’Arturo Vidal, au Bayern Munich sinon, tous les joueurs évoluent en championnat de Liga ou de Premier League anglaise.

Le 11 Twitter de l’année 2016