Archives du mot-clé Valentino Rossi

Moto GP : Valentino Rossi conteste le titre de Lorenzo, BWIN rembourse ses parieurs

L'influence de Valentino Rossi sur son sport et le public italien est telle que BWIN a décidé de rembourser les paris sur le titre du Docteur. - @Facebook

L’influence de Valentino Rossi sur son sport et le public italien est telle que BWIN a décidé de rembourser les paris sur le titre du Docteur. – @Facebook

En Italie, l’opérateur de paris sportifs BWIN a décidé de prendre les accusations de complot de Valentino Rossi au pied de la lettre. Le Docteur, dénonce le comportement de son adversaire espagnol Marc Marquez, coupable selon lui, de ne pas avoir tenté de battre Jorge Lorenzo et d’ainsi le priver du titre mondial Moto GP 2015.

Valentino Rossi ne décolère pas après le titre de Lorenzo en Moto GP 2015

D’après Rossi, le champion du monde Moto GP 2015 ne l’a pas nécessairement été en piste. « Le championnat a été faussé » a-t-il dit, des accusations qui résonnent fort dans l’univers de la moto depuis dimanche et qui ont donc trouvé écho auprès du bookmaker BWIN.

BWIN rembourse ses parieurs

Moreno Marasco, porte-parole du groupe en Italie a dit qu’en vertu « de la promotion permanente de l’intégrité du sport » défendue par la marque, BWIN a décidé d’appliquer le « « Justice Payout » suite aux événements controversées de Sepang puis de Valence. » En conséquence de quoi, tous les parieurs qui ont misé sur un titre de champion du monde de Valentino Rossi seront remboursés.

L’énorme influence de Rossi se traduit à toutes les échelles

Fait quand même assez exceptionnel car l’opérateur de paris sportifs ne dispose d’aucun élément tangible pour justifier sa décision, autres que les propos de Valentino Rossi et l’impression générales des récents événements de la fin du championnat. C’est une autre preuve de l’influence énorme de Valentino Rossi sur son sport, ainsi que nous vous le montrions, hier jeudi.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Moto GP : Valentino Rossi, l’influence d’un champion sur son sport

Moteur économique pour toute la discipline et pilote influent sur le reste du circuit, Valentino Rossi est un personnage unique dans l'univers du Moto GP. - @Facebook

Moteur économique pour toute la discipline et pilote influent sur le reste du circuit, Valentino Rossi est un personnage unique dans l’univers du Moto GP. – @Facebook

Le théâtre de Valence a désigné son héro, personnage bicéphale de la marque au diapason. Le premier est Jorge Lorenzo, champion du monde Moto GP 2015 pour la troisième fois de sa carrière et vainqueur de la dernière course du championnat. Le second, Valentino Rossi, est lui le héro d’une course, au-delà de la légende qu’il est déjà de son vivant. Sauf qu’en toile de fond de ce splendide duel, il y a le business, plus important cette saison que jamais précédemment.

A lire aussi :
Jorge Lorenzo et sa prolongation pour 2016 avec Yamaha

Un diapason Rossi dépendant

Depuis son retour dans l’équipe Yamaha en 2013, Valentino Rossi en est le principal moteur économique. Sportivement ses places de vice-champion du monde en 2014 et 2015 illustrent l’efficience du pilote. A 36 ans la perspective de remporter son 10ème titre de champion du monde montre la dépendance de la discipline face à l’italien, un pilote très populaire qui a fait évoluer son image ces dernières années. Après son 9ème titre et le 7ème dans la discipline reine, entendre des espagnols scander son nom plutôt que celui de Jorge Lorenzo, prouve que c’est lui la star, plus que le champion du monde fraîchement couronné.

Sportivement, déjà en 2006 et 2007, Rossi a été contesté par le duo Nicky Hayden et Casey Stoner chacun devenu champion du monde, puis Yamaha a investit sur le jeune Jorge Lorenzo qui deviendra son principal rival en 2009 et 2010, année ou le natif de Majorque obtiendra son premier titre de champion du monde MotoGP (le 3ème de sa carrière). Sa décision de partir pour Ducati a été saluée par la presse italienne et les promoteurs des courses (la Dorna). L’occasion de préparer une pré-retraite, pensait-on. Deux saisons sans succès plus tard, qui ont permis à Casey Stoner de devenir champion du monde pour la seconde fois, Honda signait un autre jeune espagnol, Marc Marquez, qui deviendra invincible en 2013 et 2014. Pendant ce temps Rossi termina 3ème du championnat en 2013 puis deuxième en 2014.

Le retour de Rossi chez Yamaha a également permis de relancer le budget du constructeur qui avait perdu l’équivalent de 18 millions d’euros de partenariat. L’investissement de la marque Monster (12 millions d’euros par an), puis de Movistar (diffuseur espagnol pour 10 millions d’euros) ont permis d’assurer un modèle économique intéressant pour la marque japonaise. Mais trop dépendant du pilote italien.

Une emprise économique certaine

Savamment étudié, l’exil chez Ducati a permis de construire la personnalité de marque Valentino Rossi. C’est en effet dans cette période de défaite et ses moments de faiblesses que le personnage s’est étoffé ; Le Docteur renvoyant l’image d’un travailleur hors du commun malgré ses échecs pour dompter la machine italienne surpuissante. Son retour chez Yamaha a permi l’exécution d’un plan de carrière menant au 10ème titre de champion du monde. Mais également au début de l’après. La période 2010/2011/2012/2013 a permis de façonner l’image d’un Valentino Rosi humain et de laisser la place à un sportif ayant d’autres valeurs de travail et d’intelligence face à des pilotes dominants largement.

En 2009, l’entourage de Rossi créé VR46. Une société d’exploitation d’images des pilotes et marchandising évoluant en MotoGP, Moto2 et Moto3. Aujourd’hui un total de 21 pilotes sont clients des services de la société. Dani Pedrosa, Alvaro Bautista et même Kevin Schwantz, l’ancien champion du monde, sans oublier l’équipe qu’il a crée en Moto 3, VR46, sponsorisé par la chaîne de télévision à péage italienne SKY, et qui met en avant des pilotes italiens pour assurer sa succession, est un des volets les plus importants du projet du champion italien. Mais également de Marc Marquez et son frère Alex. La société réalise un peu plus de 12 millions d’euros de chiffre d’affaire, pour 1,2 millions d’euros de bénéfice en 2014.

Lire la suite en page suivante

Pages: 1 2

Moto GP : Jorge Lorenzo et sa prolongation pour 2016 avec Yamaha

L'avenir de Jorge Lorenzo chez Yamaha s'inscrit en pointillé malgré son titre de champion du monde. - @Facebook

L’avenir de Jorge Lorenzo chez Yamaha s’inscrit en pointillé malgré son titre de champion du monde. – @Facebook

Le troisième titre de champion du monde MotoGP, le 5ème de sa carrière impose une nouvelle dimension au pilote espagnol, Jorge Lorenzo. Mais cette position le met à la fois en situation de force et de faiblesse sur le marché.

Le champion du monde Moto GP isolé dans son team

Après l’épisode du GP de Malaisie, la fin de saison s’annonçait tendue au cœur de l’équipe Movistar Yamaha. Sur le podium, Jorge Lorenzo avait incliné son pouce vers le bas devant les caméras du monde entier pour saluer à sa façon la 3ème place de Valentino Rossi. Yamaha a annoncé en coulisses, depuis, des sanctions internes sévères. Une retenue sur salaire dans un premier temps. L’ambiance est désormais glaciale.

Juste avant la dernière course de la saison, à Valence, les dirigeants de la marque au diapason ont réuni les deux pilotes autour d’une table. La cassure était visible et l’ambiance de travail rompue. Cette guerre froide poussera la marque à annoncer par communiqué, qu’elle ne célébrera aucun titre de l’un ou de l’autre de ses pilotes après la course. C’est ainsi en solitaire que Lorenzo a célébré son titre, seulement félicité par son équipe de mécaniciens.

Une prolongation 2016 chez Yamaha sous contrôle

Aujourd’hui payé 6,5 millions d’euros par Yamaha, Lorenzo est loin de son précédent contrat, à 8 millions d’euros la saison 2013 et 10 millions la suivante, en 2014. Sa prolongation d’une année (2015) avec un salaire à la baisse et des perspectives floues pour la suite n’a pas plu à Lorenzo qui dès avril s’est mis sur le marché pour la saison 2016. En juillet dernier, finalement, Yamaha a prolongé, avec une petite augmentation, le contrat du pilote (autour d’un million d’euros de plus). Mais uniquement pour une saison, un détail important qui accentue une situation devenue subitement empirique.

L’influence de Valentino Rossi n’est pas innocente à la situation et Jorge Lorenzo l’a bien compris. Le Majorquin a profité en 2013 d’une augmentation de son salaire, principalement pour combler le manque à gagner de son principal sponsor (la marque d’energy drink Rockstar remplacée par la concurrente Monster soutient de Yamaha et de Rossi). Mais depuis 18 mois, sa situation est plus fragile. Dans l’entourage de Rossi il est dit que Yamaha n’a plus les moyens d’entretenir deux supers pilotes avec l’argument que l’Italien a perdu environ 30pts en 2014 et surtout 40 pts en 2015. Comprenez que si Rossi avait été le seul et unique pilote Yamaha, le titre 2015 aurait été assuré bien avant.

Bataille de communication entre Rossi et Lorenzo

Il n’est donc pas anodin que la presse italienne spécule sur le sujet d’un départ de Lorenzo chez Ducati en 2016, malgré un contrat avec Yamaha signé en Juillet. Elle avance même l’hypothèse qu’un précontrat entre la marque italienne et le pilote majorquin a été signé durant l’automne, pour l’exercice 2017. Ce serait une porte de sortie pour Lorenzo, en cas de défaite, sportive ou médiatique, face à Rossi la saison prochaine.

Le Docteur a pour sa part un contrat valable jusqu’en 2016 et il ne décidera de son avenir qu’à l’échéance de ce bail, ainsi qu’il l’a lui même mentionné. Cette saison 2015 à peine achevée que déjà la suivante s’engage, sur fond de rivalité exacerbée entre les deux pilotes de la marque au diapason.

Tous les Top 10 de la rédaction de Sportune en vidéo

Moto GP: Quand Marquez gagne Rossi s’enrichit aussi

Plus Marc Marquez gagne, plus il fait vendre des produits dérivés. Et plus il vend de produits dérivés, plus ça rapporte à Valentino Rossi. - @Facebook

Plus Marc Marquez gagne, plus il fait vendre des produits dérivés. Et plus il vend de produits dérivés, plus ça rapporte à Valentino Rossi. – @Facebook

C’est un « gamin » qui bat des records de précocité. Plus jeune champion du monde en Moto GP à l’âge de 20 ans et désormais plus jeune double champion du monde à 21 ans, l’Espagnol Marc Marquez est en train de marquer l’histoire de son sport. En Espagne c’est une star, les sponsors le suivent de près, au total ses revenus hors circuits lui rapporteraient un demi-million d’euros selon les informations du Diario Gol.

Mais ce qu’il y a d’intéressant derrière tout cela c’est que plus la notoriété de Marc Marquez gonfle, plus son dauphin au championnat, l’Italien Valentino Rossi s’enrichit. Il Dotore, nonuple champion du monde de la spécialité est en effet à la tête de la société VR46 qui commercialise l’image du champion du monde 2013 et 2014. Par les produits dérivés notamment comme l’objet le plus récent, une caméra miniatures du fabriquant Nilox modèle, MM93 (Marc Marquez et le numéro de sa moto).

Cela fait déjà six ans que Rossi et Marquez collaborent et l’association ne souffre d’aucune ombre. Les deux pilotes s’ils rivalisent sur la piste s’apprécient en dehors. Et d’après l’entourage du pilote espagnol, Rossi serait tout aussi bon au guidon d’une Moto GP qu’en chef d’entreprise.

Dans le garage d'Ibrahimovic il y a des Volvo comme ici la C30 T5

Valentino Rossi, la bataille de sponsoring gagnée par le Docteur

Valentino Rossi @Icon Sport

Valentino Rossi @Icon Sport

La saison de MotoGP 2013 n’a pas débuté que déjà Valentino Rossi a remporté une victoire sur Jorge Lorenzo. La bataille du sponsoring…

Le retour du « docteur » Valentino Rossi chez Yamaha s’inscrit dans une logique globale d’entreprise. La marque nippone avait besoin d’un soutien économique, via un sponsor, pour continuer l’aventure. Après le départ de Rossi chez Ducati, l’équipe au Diapason avait perdu 18 millions d’euros de contrat, quelle n’a jamais retrouvé. Le retour du pilote italien pour 2013 devait s’accompagner du concours de la boisson énergisante américaine Monster. En fait ce sera un plus gros deal que prévu.

Grâce à Valentino Rossi, Monster devient sponsor principal de Yamaha

Initialement Monster Energy Drink devait sponsoriser la moto de Rossi contre un chèque de 4 millions d’euros annuel, soit autant que le sponsoring pour l’équipe Tech 3, cliente de Yamaha depuis plusieurs saisons. L’accord Monster-Rossi était double : la boisson sponsorise donc la moto de l’italien et assure un total de prime de 8 millions environ au pilote (qui touche un salaire de 4 millions d’euros de la part de Yamaha).  Sauf que les choses ont évolué durant l’hiver. Valentino Rossi a proposé que Monster devienne le sponsor principal de l’équipe usine du constructeur, en échange d’un chèque de 8 millions d’euros. Un argent qui a été volontiers accepté, mais qui a causé une victime : Jorge Lorenzo.

Lorenzo obligé de résilier son contrat avec Rockstar

Le nouveau contrat de l’Espagnol ne devant pas signer un accord sponsoring allant contre les intérêts de Yamaha, la signature de Monster comme sponsor principal dissonait avec son accord avec la boisson énergisante ibérique RockStar. Lorenzo a été obligé en décembre de résilier son contrat avec la marque espagnole en échange d’un chèque d’un millions d’euros environ. Une somme qui était plus élevée que prévu eau départ. Un coup dur pour le double champion du monde natif de Majorque.

Mais une victoire de Valentino Rossi qui démontre encore plus son pouvoir marketing sur tous les autres pilotes du plateau, malgré ses 33 ans. Le Docteur a rapporté ces huit dernières années un total de 112 millions d’euros de sponsoring à ses équipes…