Archives du mot-clé wimbledon

Djokovic, sa page Facebook est gérée par… sa fiancée !

Djokovic sur Facebook

Djokovic sur Facebook

Ce week-end après sa victoire au tournoi de Wimbledon 2011, la page Facebook officielle de Novak Djokovic a dépassé les 500 000 fans. Une performance encore loin de concurrencer la populairté de Rafael Nadal (plus de 7M de fans) et de Roger Federer (plus de 8M de fans). Néanmoins, le Serbe est, depuis qu’il est arrivé sur le réseau en janvier 2011, l’un des tennismen les plus actifs sur Facebook.

La page Facebook de Djokovic est gérée par la jolie Jelena Ristic

Entre ses réactions d’après-match, ses contributions régulières via photos et vidéos, Djoker met à jour sa page au moins 2-3 fois par semaine. Mais est-ce vraiment lui qui gère ce rafraichissement ? A priori, pas toujours…. Le JDD nous apprend, ce dimanche, que c’est sa fiancée, la jolie Jelena Ristic, qui s’occupe de la page de son cher et tendre. A 25 ans, la demoiselle se montre peu sur les tournois, occupée par ses étude en Master commerce de produits de luxe à l’Université de Monaco… et donc aussi un peu par la gestion de l’image du nouveau numéro un mondial ATP sur les réseaux sociaux.

Ce lundi, quelques heures après la victoire de Djokovic sur Nadal en finale de Wimbledon 2011, on pouvait donc admirer sur la fameuse page des photos de Djokovic avec la Coupe du prestigieux tournoi anglais entouré de son team, mais aussi de… Jelena Ristic. Forcément !

Djokovic fête Wimbledon 2011 avec sa petite copine… et sur Facebook !

Novak Djokovic's photo Sharing the special moment with my girl Jelena
Novak Djokovic on WhoSay

Djokovic gagne Wimbledon 2011: Record de gains en 6 mois !

Novak Djokovic

Novak Djokovic - Photos: @DR

En remportant le tournoi de Wimbledon 2011, dimanche, contre Rafael Nadal (6-4, 6-1, 1-6, 6-3), le Serbe Novak Djokovic impose encore un peu plus sa suprématie sur le circuit ATP cette saison. Une domination qui prend au moins autant d’ampleur côté business que côté sportif. Dimanche, Djoko remporte les 1,25M€ de gains réservés au vainqueur de la 3e levée du Grand Chelem et porte ses prize money accumulés depuis le début de la saison à… 5,25M€ soit 7,7M$. Du jamais vue dans l’histoire du tennis sur 6 mois !

Après Wimbledon 2011, les prize money annuels de Djokovic affichent déjà… 7,7M$ !

Alors certes, Novak Djokovic bénéficie des hausses régulières des dotations ces dernières années pour larguer la concurrence hisorique comme John McEnroe dans ses plus grands années (l’Américain n’a empoché « que » 12,5M$ dans toute sa carrière). Il n’empêche qu’après 6 mois et 3 jours de compétition en 2011, le nouveau numéro un mondial ne se trouve plus qu’à 2,57M$ du record historique de gains annuel. La marque est, pour l’instant, la propriété d’un certain Rafael Nadal. L’Espagnol avait accumulé 10,17M$ sur le circuit durant la seule année 2010. 2,57M$, c’est à peu près l’équivalent de 4 victoires en Masters 1000.

Djokovic a de la marge pour battre le record de gains de Nadal

Sachant que, sur la 2e partie de saison, Novak devrait au moins encore participer à 4 Masters 1000 justement, mais aussi à un tournoi du Grand Chelem (l’US Open), à la finale de la Masters Cup de Londres, mais aussi à plusieurs tournois de niveau Masters 500, il semblerait bien que le record de Rafa ne tienne déjà plus qu’à un fil ! Cela, bien sûr, si aucune blessure ne vient troubler la saison exceptionnelle du nouveau numéro un mondial qui n’a toujours perdu qu’un match cette saison. C’était contre Roger Federer, en demi-finale de Roland Garros 2011…

Comme Cristiano Ronaldo, Nadal lance son jeu Facebook avant Djokovic

Nadal sur Facebook

Nadal sur Facebook

On savait la technique régulièrement employée par le maître des sportifs sur Facebook, Cristiano Ronaldo et ses 30 millions de fans. Rafael Nadal s’est surement inspiré du boss des réseaux sociaux avant la finale de Wimbledon 2011, ce dimanche, pour animer sa communauté tout de même constituée de quelques 7,4M de fans (deuxième tennisman le plus suivi de la planète derrière Roger Federer et ses plus de 8M de fans).

Devinez le nombre de jeux de Nadal-Djokovic à Wimbledon 2011 sur Facebook

La mission proposée aux supporters est simple: deviner le nombre de jeux du grand match de cet après-midi face au Serbe Novak Djokovic. Les vainqueurs sont susceptibles de gagner un tee-shirt, une raquette et une casquette dédicacée. Pour participer, direction, donc, la page Facebook de Rafa.

Cristiano Ronaldo, lui, faisait deviner le nombre de buts de ses matches

On se souvient que Cristiano Ronaldo, lui, faisait gagner les montres Time Force de son sponsors, il y a encore quelques mois, en faisant, par exemple, deviner le nombre de buts que la star du Real Madrid allait marquer dans la double confrontation de Ligue des Champions contre l’OL. Sur Facebook, les sportifs se transformeraient-ils en animateur de (grosse) communauté ?

Wimbledon 2011 : Djokovic écrase Tsonga… Sur les réseaux sociaux !

La page Facebook de Tsonga

C’est le match de la journée pour tous les supporters du sport français et plus encore les amateurs de la petite balle jaune. Cet après-midi à Londres, le Manceau Jo-Wilfried Tsonga affrontera le Serbe Novak Djokovic pour une place en finale du prestigieux tournoi de Wimbledon. Sur le gazon, la mission est plus que dans les cordes de Tsonga qui mène 5 victoires à 2 dans ses confrontations directes avec le n°2 mondial.

 

Si Wimbledon se jouait sur le terrain de la popularité, Djokovic écraserait Tsonga

Mais en tribune, il y a fort à parier que le Manceau ne fera pas l’unanimité. Loin de là. Parce que même s’il joue à moins d’une heure trente des côtes françaises et alors qu’il a éliminé le très populaire Roger Federer en quart de finale, Tsonga affrontera, en la personne de Novak Djokovic, un autre as du spectacle qui sait aussi se mettre le public dans la poche. Un coup d’œil sur les réseaux sociaux l’atteste.

Sur Facebook, « Nole » a trois fois plus de fans sur sa page officielle (+ 455 000) que n’en possède Tsonga sur la sienne (138 000). La domination du Serbe sur le Français est encore plus évidente sur Twitter avec plus de 176 000 followers pour suivre @DjokerNole contre moins de 4000 pour @JoWillyTsonga. Malgré tous ses efforts (photos, réactions exclusives à destination de ses fans, vidéos…), Jo-Wilfried Tsonga ne parvient pas à rendre la pareille à Novak Djokovic tout aussi friand que lui des réseaux sociaux. Les deux joueurs déploient des trésors d’imagination pour rivaliser sur le terrain de la popularité. Gageons qu’il en soit de même, ce vendredi après-midi, sur le central de Wimbledon.

Federer gagne quand même 440 000€ par Wimbledon !

Roger Federer

Roger Federer

Pour le commun des joueurs professionnels de tennis, perdre en quarts de finale du tournoi de Wimbledon, comme Roger Federer contre Jo-Wilfried Tsonga mercredi, constitue déjà un incroyable exploit. Pour Fedex, ce n’est que la 3e fois en 6 ans, qu’une telle « contre-performance » se produit. Quelle conséquence côté business ? En cédant, mercredi, en 5 sets contre le Français, le Suisse voit le montant de son chèque, comprenez son prize money de Wimbledon 2011, arrêté à 156 000 euros.

Après Tsonga, Federer, c’est 444 000€ gagnés par Wimbledon

Comme l’an passé (quart de finale aussi), les gains de Federer sur l’épreuve anglaise chutent donc aux alentours de 150 000 euros. Un montant, certes, déjà exceptionnel, mais finalement faible par rapport aux habitudes du joueur en Angleterre. Sur ses 13 participations à Wimbledon depuis 1999, Roger a gagné, en moyenne et selon nos calculs, 444 147€ par édition. Des gains qui restent supérieurs à ceux accumulés sur l’Open d’Australie (12 participations et 421 857 euros par édition) et Roland Garros (13 participations et 272 338€ par édition).

En revanche, à Wimbledon, Roger Federer s’éloigne de ses « performances business » à l’US Open, tournoi le plus rentable au monde pour le Suisse. Grâce également à divers bonus accumulés durant sa carrière sur les US Series, dont fait partie la compétition américaine, Fedex enregistre une moyenne de 550 939 euros gagnés en prize money par US Open, sur 11 participations.

Les Grand Chelem les plus rentables du monde pour Roger Federer

1. US Open: 550 939€ par édition (11 participations)
2. Wimbledon: 444 147€ par édition (13 participations)
3. Australian Open: 421 857€ par éditions (12 participations)
4. Roland Garros: 272 338€ par éditions (13 participations)

Prize money calculés en additionnant les chiffres fournis par l’ATP et en convertissant le dollars en euros au cours actuel.

Voici le détail des gains de Wimbledon 2011 comparés à Roland Garros 2011