Archives du mot-clé zinedine zidane

Real Madrid – A Naples, les Madrilènes vont vivre la nuit de palais

Zinedine Zidane et ses joueurs vont passer la nuit dans le vieux Naples, avant le mathc de Ligue des champions, demain. – @Twitter

Ils ont, tous autant qu’ils sont dans le riche collectif madrilène, l’habitude de fréquenter les plus beaux hôtels et de mener la vie de château. Mais celle de palais ? Parce que ce lundi, les joueurs et staff du Real Madrid sont à Naples pour y passer la nuit, avant d’affronter, demain mardi, en Ligue des champions, l’équipe du Napoli.

Visite du Palazzo Caracciolo, l'hôtel du Real Madrid, à Naples

Le Real Madrid va passer la nuit dans l’ancien palais du roi de Naples

Le club merengue a coché le très chic et luxueux Palazzo Caracciolo, en plein coeur du vieux Naples pour le repos de ses guerriers. L’endroit est très particulier, c’est un vestige d’histoire de la ville, anciennement la résidence du roi de Naples et après lui d’aristocrates influents. Transformé, depuis en hôtel, le puissant groupe AccorHotels, qui en est le propriétaire a fait du lieu un endroit à la frontière de l’authentique et du moderne.

Toutes les commodités s’offrent à Benzema, Cristiano Ronaldo et leurs partenaires

Les joueurs de Zinedine Zidane n’y passeront qu’une nuit, mais avec une toute partie, des 146 chambres et pièces de l’hôtel, privatisés pour eux. S’ils le souhaitent, ils pourront aller au spa ou au sauna, faire un saut à la piscine, profiter du calme de la terrasse ou du jardin ou sinon s’installer au restaurant, pour déguster l’une des nombreuses spécialités locales, à commencer par la pizza. Pas sûr, toutefois, que ce genre de petit écart, soit autorisés aux joueurs.

On vous fait la visite de l’hôtel Palazzo Caracciolo en images, via le diaporama ci-dessus.

Quand Zinedine Zidane recevait une voiture pour claquer des buts !

Smaïl Zidane se souvient du jour où son fils a reçu une voiture pour marquer un but. – @Youtube

Un Zidane qui se livre. Mais une fois n’est pas coutume, c’est Smaïl, le père de Zinedine – que lui appelle Yazid -, qui sort ce jeudi « Sur les chemins de pierres », sorte de roman autobiographique, aux éditions Lafon. Le journal Le Parisien, nous en livre les bonnes feuilles, notamment le passage de la finale de la coupe du monde 98, que le père du joueur n’a pas vu. Ou, pour ce qui nous intéresse, de croustillantes anecdotes sur le monde du foot et ses petits travers.


5 Footballeurs dans la voiture de Mr Tout le monde par Sportune

Des vêtements pour récompenser les premiers buts de Zidane

Comme l’histoire des primes versées à Zinedine Zidane au début de sa carrière. Smaïl raconte : « Je me souviens d’une anecdote qu’il (Zinedine) nous avait racontée dans les premiers temps de sa formation : Papa, tu sais ce que m’a dit mon entraîneur ? « Zidane, si tu mets un but au prochain match, je te laisse aller dans le plus beau magasin de vêtements de Cannes et prendre tout ce qui te fait plaisir. » […] C’est gentil de sa part, mais j’ai trouvé la méthode de motivation un peu curieuse. »

« Une voiture si tu mets un but ! »

Et le père de l’actuel coach du Real Madrid de poursuivre le détail des primes pas banale offertes à son fils : « Plus tard, en 1991, le président du club (AS Cannes) Alain Pedretti, lui réitérera la même promesse : une voiture si tu mets un but ! Et il l’a eue ! » Smaïl Zidane ne nous dit pas combien de voitures son fils a reçu pour les 150 et quelques buts qu’il a inscrit dans sa carrière professionnelle. Mais il a gagné assez, pour s’offrir les pus belles.

Les 10 joueurs les plus chers au moment de leur retraite

La cote marchande de Zinedine Zidane était encore élevé quand il a raccroché, en 2006.

Ils ont pris leur retraite, par la force de l’âge, d’un corps usé trop vite ou, dans le cas du talentueux allemand Sebastian Deisler, d’un mental fragile. Quand ils ont raccroché définitivement leurs crampons, tous valaient pourtant pas mal d’argent sur le marché des transferts. Dans la liste des 10 joueurs les plus chers au moment de leur retraite, on remarque d’abord la présence de deux joueurs français, en tête et d’un ancien du championnat du France, Pauleta, qui portait les couleurs du PSG quand il a décidé de stopper.


A bord du Hummer customisé de Mauro Icardi… par Sportune

Zinedine Zidane valait encore 12,5M€ sur le marché des transferts à l’arrêt de sa carrière

Zinedine Zidane a 34 ans quand il arrête en 2006. Il sort d’une saison à la fois pleine et compliquée avec le Real Madrid et l’équipe de France, finaliste du Mondial face à l’Italie. Le champion du monde 98 a encore une saison de contrat et vaut toujours 12,5 millions d’euros sur le marché des transferts, mais en avril 2006, il décide de résilier son bail, avant son échéance. Le Tchèque Pavel Nedved et le Portugais Luis Figo, deux autres anciens Ballon d’or appartiennent eux aussi à ce Top. Le premier était estimé à 9,5 millions à l’arrêt de sa carrière, à 36 ans ; le Portugais un peu moins cher, à 7 millions d’euros, au même âge.

Willy Sagnol a raccroché trop vite les crampons

Willy Sagnol était plus jeune quand il a raccroché, contraint par un tendon d’Achille fragile. A 31 ans, l’ex-latéral droit et du Bayern Munich avait encore du talent à revendre, en témoigne sa cote marchande de l’époque, à 9,5 millions d’euros. Enfin, Pauleta, l’inusable buteur portugais qui avait encore 35 ans, sinon les jambes, au moins le talent pour plier les défenses adverses. « L’Aigle des Açores » avoisinait les 4,5 millions d’euros sur le marché des transferts, au moment de sa retraite, en 2008.

Les 10 joueurs les plus chers au moment de leur retraite

  • 1. Zinedine Zidane (Real Madrid), 34 ans = 12.500.000€
  • 2. Willy Sagnol (Bayern Munich), 31 ans = 9.500.000€
  • 3. Pavel Nedved (Juventus Turin), 36 ans = 9.000.000€
  • 4. Dean Ashton (West Ham United), 26 ans = 8.500.000€
  • 5. Luis Figo (Iinter Milan), 36 ans = 7.000.000€
  • 6. Álvaro Domínguez (Borussia Mönchengladbach), 27 ans = 6.000.000€
  • 7. Daniel Osvaldo (Boca Juniors), 30 ans = 5.000.000€
  • 8. Sebastian Deisler (Bayern Munich), 27 ans = 5.000.000€
  • 9. Pauleta (Paris Saint-Germain), 35 ans = 4.750.000€
  • 10. Oliver Kahn (Bayern Munich), 39 ans = 4.500.000€

Pogba et Payet dans le 11 Twitter de l’année, avec Zidane comme coach

L’homme le plus cher de l’histoire du foot a fait parler de lui, en 2016, sur Twitter. – @Facebook

Tandis que la journée se dédiait à The Best FIFA Football Awards, le trophée que la FIFA oppose désormais, au Ballon d’Or, le site de microbloging Twitter a publié lundi, ses awards de l’année 2016, sur la base des volumes de conversation générées. Étonnamment – et quelque chose nous dit que ça ne devrait pas plaire à CR7, l’ultra-geek – Lionel Messi est le footballeur le plus commenté de l’année.


Visite du futur stade de Tottenham Hotspur par Sportune

Pogba et Payet en bonne place dans le 11 des conversations de l’année sur Twitter

Mais dans l’équipe type de Twitter, il se trouve deux joueurs français, Dimitri Payet et Paul Pogba, plus Zinedine Zidane comme coach, à ce collectif. En rappelant que Paul Pogba a quand même énormément chamboulé, l’histoire du foot et de ses mercatos en devenant le premier joueur de l’histoire, à plus de 100 millions d’euros, sa présence dans cette équipe est tout ce qu’il y a de plus logique. Celles de Payet et de Zidane, nous étonne un peu plus.

Zinedine Zidane n’a pourtant aucune présence officielle sur le réseau de microbloging

Pour Payet, c’est la fin formidable de sa saison 2014-2015 consécutive à l’Euro 2016 sous le maillot des Bleus qui explique sa place, en retrait des trois attaquants : Neymar, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Pour Zidane, c’est quand même une performance que d’avoir devancé José Mourinho dans les conversations, alors que le Special One s’est fait lourder en toute fin d’année 2015 de Chelsea, générant un volume de commentaires supérieur à Star Wars, puis qu’il a signé pour le club de Manchester United, l’un des plus populaires au monde. Mais Zidane, le si discret (qui n’a même pas de compte Twitter !) a fait parler de lui, d’abord en prenant la place sur le banc du Real Madrid, en remplacement de Benitez. Puis en gagnant la Ligue des champions pour sa première expérience significative, comme entraîneur d’équipe.

Lionel Messi champion 2016 de Twitter, les Espagnols prêtent à la discussion

Un mot enfin sur le reste du onze, pour dire que la France n’est pas le pays le plus représenté. C’est l’Espagne qui place le plus de représentant, au nombre de quatre et tous en défense : De Gea, Bellerin, Ramos et Piqué. A l’exception d’Arturo Vidal, au Bayern Munich sinon, tous les joueurs évoluent en championnat de Liga ou de Premier League anglaise.

Le 11 Twitter de l’année 2016

De Platini à Pogba, l’évolution des salaires des stars du foot français depuis 30 ans

Trente ans après Platini, Paul Pogba est le footballeur français le mieux payé. - @Facebook

Trente ans après Platini, Paul Pogba est le footballeur français le mieux payé. – @Facebook

Résumons trente ans d’évolution des salaire, des stars du foot en France, en deux chiffres : dans les années 80, Michel Platini est une idole à la Juventus Turin. Il est payé en francs l’équivalent de 300.000 euros de salaire, à l’année. Une très belle somme pour l’époque. En 2016, Paul Pogba a signé à Manchester United, un contrat jusqu’en 2021 à 340.000 euros…. par semaine !


La Lamborghini jaune poussin de Dimitri Payet par Sportune

Paul Pogba gagne 60 fois le salaire de Platini à la Juventus Turin

A plus ou moins 18 millions d’euros l’année, selon le cours de la livre sterling, Paul Pogba est le footballeur français le mieux payé de l’histoire. Comme l’ont été bien avant, Platini à la Juve puis Eric Cantona à Manchester United. Le « King » d’Old Trafford fut le premier joueur de la Premier League anglaise à gagner un salaire hebdomadaire, à cinq chiffres : une douzaine de milliers de livres par semaine, soit près de 700.000 euros, la saison. Après lui, Jean-Pierre Papin, parti de l’OM pour le Milan AC en 1992, moyennant un salaire avoisinant les 2 millions d’euros la saison.

A lire aussi >>> Les 10 footballeurs français les mieux payés en 2016-2017

Les revenus ont explosé sous l’effet des médias et du marketing

C’est surtout après, sous l’effet d’une médiatisation croissante et d’une sphère marketing de plus en plus présente, que le football est véritablement entré, dans l’ère du business. Dix ans pile après Cantona, Zinedine Zidane émargeait à 7 millions d’euros, par saison, pour défendre les couleurs du Real Madrid, en Espagne. En 2013, Franck Ribéry a négocié un nouveau contrat à 13 millions d’euros bruts, par an, avec le Bayern Munich. Et un an plus tard, Benzema prolongeait avec le Real Madrid, moyennant 12 millions d’euros de salaire.

Pour mieux comprendre l’évolution des salaires du foot en France, découvrez notre dossier, tour d’horizon des salaires, de quelques stars, de Platini à Ribery, en passant par Canto, Papin, Djorkaeff, Anelka, Trezeguet, Zidane, Henry…

Découvrez, en pages suivantes, le tour d’horizon des salaires des stars du foot français, depuis Platini dans les années 80, à Paul Pogba aujourd’hui

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13