ASSE-OL: « Le derby pour les Nuls » par Roland Romeyer !

Posté le 1 novembre 2011 par

x1

Roland ROMEYER / Bernard CAIAZZO de l'ASSE @Iconsport

Roland Romeyer / Bernard Caïazzo, présidents de l'ASSE @Iconsport

« Un derby ne se joue pas, il se gagne« . Que l’amateur de sport qui n’a jamais entendu cette réflexion devenue culte, nous jette la première pierre. L’importance du derby est pourtant une notion qui semble échapper à l’ASSE et dont son co-président Roland Romeyer va se charger de remédier pour ne plus vivre pareille humiliation que la semaine dernière, émaillée de deux défaites consécutives (coupe de la Ligue et championnat) concédée au rival éternel : l’Olympique Lyonnais. Romeyer l’a promis dans les colonnes du Progrès : « On va rappeler ce qu’est la culture du derby aux jeunes du centre de formation. »

Pour le co-président de l’ASSE, à chaque derby « l’honneur de la ville » est en jeu

Il en va, selon Romeyer, de « l’honneur d’un club, d’une ville« . « C’est quelque chose de très important » poursuit-il encore en insistant sur l’attitude et l’abnégation de l’OL comparativement à celle des Stéphanois. « J’ai discuté avec certains joueurs lyonnais qui sont passés par la maison. J’ai parlé aussi avec Christophe Galtier et Alain Blachon qui ont entraîné là-bas. Ils pensent tous qu’il y a à Lyon une culture du derby très, très importante. C’est leur premier objectif. »

L’OL était « conditionné » pour la double confrontation face au rival stéphanois

Et Roland Romeyer de pousser plus loin son analyse : « Les Lyonnais sont conditionnés pour ces matchs-là. Nous, on ne sait pas faire. On va tirer les enseignements de ce qui s’est passé. Même si on en a beaucoup parlé, tous les joueurs ne connaissaient pas l’enjeu d’un derby. Pour la plupart, il s’agissait du premier, il ne faut pas l’oublier. Mercredi, je vais leur expliquer ce qu’est un derby. Visiblement, ils n’ont pas compris. »

ASSE-OL, 103 matchs officiels et un derby unique en France

Pour aider le président stéphanois dans sa tâche, rappelons que la rencontre Saint-Etienne – Lyon (ou inversement) autrement appelé « Derby rhônalpin » est considéré par beaucoup, comme le premier derby de France. Cela fait 103 matchs officiels que les Verts et les Gones s’affrontent et les premiers l’ont emporté à 39 reprises contre 34 victoires pour l’OL. C’est aussi l’affrontement de deux communes historiquement et socialement opposées ; Lyon ayant la réputation d’être une ville « bourgeoise » quand Saint-Etienne se flatte de ses valeurs « ouvrières ». Bref c’est un match si particulier qu’il demande à ce que l’on s’y intéresse avant de le disputer. Roland Romeyer va se charger d’en faire la leçon…

Une réflexion au sujet de « ASSE-OL: « Le derby pour les Nuls » par Roland Romeyer ! »

  1. julien_asse_42

    Derby du rhône ne veut rien dire. Sainté ne fait pas parti du rhone qui est un département, mais de la Loire.
    Derby rhone-alpin a la limite, mais certainement pas du rhone.

    Sinon Romeyer continue de se foutre de nous, il serait peut-etre temps que leur comprendre ce qu'est un derby a nos joueurs. Aulas l'a bien compris lui…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.