ASSE – Plainte contre Nicollin: Ce que risque Loulou…

Posté le 10 novembre 2011 par

x0

Louis Nicollin @Iconsport

Louis Nicollin @Icon Sport

L’ASSE a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République pour injure publique suite aux propos violents du président du Montpellier Herault Football Club, Louis Nicollin, mardi sur l’antenne de RMC.  » Je ne peux laisser passer cela, a commenté au journal Le Progrès Roland Romeyer, président des Verts directement visé par les insultes de celui que le monde du football surnomme Loulou. Romeyer ajoute:  » C’est inadmissible. Le football français se passerait bien de telles histoires après ce qu’il a vécu en Afrique du Sud. Plusieurs dirigeants m’ont appelé pour me faire part de leur étonnement devant de tels agissements. »

Louis Nicollin après la plainte de l’ASSE: « Si je dois verser un euro symbolique… » 

Mais au fait, que risque Louis Nicollin dans cette histoire ? Si on se réfère aux textes de loi (article 33 alinéa 2 de la loi sur la presse), l’injure publique est un délit passible de 12 000 euros d’amende. Dans la réalité, cette somme n’est que rarement atteinte. D’ailleurs, Louis Nicollin ne semble pas spécialement inquiet des suites juridiques de « l’affaire ». « Honnêtement, j’en ai rien à foutre, explique-t-il à France Football. Ce n’est pas un problème. J’en rigole, en attendant la suite. S’il faut aller en procès, leur donner l’euro symbolique et faire des risettes à M. Romeyer, on en fera, ce n’est pas un problème. »

Avant la plainte de l’ASSE, Louis Nicollin est déjà passé plusieurs fois devant le comité d’ethique...

Roland Romeyer annonce également que l’ASSE allait « intenter une action devant la Ligue nationale, la Fédération et la commission d’éthique. » Pas une première pour Louis Nicollin: le président héraultais avait écopé de quatre mois d’interdiction de fonction officielle, dont deux avec sursis en octobre 2009, lorsqu’il avait traité le joueur Benoit Pedretti de « tarlouze » après un match contre Auxerre. En décembre 2010, le comité d’éthique l’avait également sanctionné à deux mois de suspension avec sursis pour des propos « grossiers » tenus après un match du MHSC contre l’OGC Nice. « Je leur pisse à la raie », avait déclaré le président du club héraultais lorsqu’un journaliste lui avait demandé ce qu’il pensait de ceux qui restaient dubitatifs sur le niveau de la Ligue 1 étant donné que son club était en tête… Sur ce coup, on imagine mal Louis Nicollin prendre une sanction plus sévère. A moins que le comité d’ethique ne décide de la sanctionner pour l’ensemble de son oeuvre ces dernières années…

A lire: Les plus belles sorties médiatiques de Louis Nicollin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.