Djokovic à Paris-Bercy 2011: 1,2M€ pour participer. Sacré dilemme !

Posté le 8 novembre 2011 par

x0

Novak djokovic - @Iconsport

Novak djokovic - @Iconsport

Le numéro un mondial du tennis, Novak Djokovic, n’est pas au top de sa forme physique, c’est le moins que l’on puisse dire, alors que débute le tournoi de Paris-Bercy 2011. Touché à l’épaule droite, le joueur serbe n’a pas pu défendre ses chances équitablement, la semaine dernière, en demi-finale de Bâle, contre le modeste japonais Kei Nishikori (défaite 2-6, 7-6, 6-0). Ces derniers jours, le Djoker n’a même pas réussi à s’entraîner pour bien préparer son entrée en lice à Bercy. Si bien qu’à quelques heures de son premier match, l’interrogation autour de sa participation reste d’actualité.

Paris-Bercy 2011: Même s’il perdait au 1er tour, Djokovic empocherait 1,2M€ !

Mais pourquoi donc Djokovic, déjà auteur d’une saison fantastique ponctuée notamment par 3 victoires en Grand Chelem, prendrait-il un risque avec sa santé en participant à ce qui ne reste, finalement, qu’un simple Master 1000 ? La réponse est sans doute à trouver côté business. Car à ce stade de l’année, le tournoi de Paris-Bercy 2011, n’est pas une épreuve comme les autres pour le compte en banque de Djoko. Le règlement de l’ATP prévoit en effet un chèque de 2 millions de dollars au numéro un mondial s’il participe à tous les Masters 1000 de la saison. Une régularité à laquelle ne peut déjà plus prétendre Djokovic, puisque le joueur était absent à Shanghai début octobre.

Federer mesure le problème de Djokovic à Paris-Bercy 2011

Qu’importe, en participant à 7 des 8 Masters 1000 de la saison (hors Monte-Carlo), le Serbe pourrait sauver la barraque en empochant tout de même un bonus de 1,6 millions de dollars, soit un peu moins de 1,2 millions d’euros. Toucher le jackpot en se contentant simplement de perdre au premier tour… voilà un sacré dilemme pour le nouveau roi de l’ATP. Le Suisse Roger Federer vient d’ailleurs de s’exprimer sur le sujet en conférence de presse. « C’est un gros problème d’avoir à méditer entre le fait de gagner un chèque de 1 million d’euros ou pas. Mais il a déjà réussi tellement de chose cette année que… » 1,2 millions d’euros pour entrer sur un court, la somme paraît néanmoins très difficile à refuser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.