Eto’o meneur de grève pour une prime… à 1500€ !

Posté le 17 novembre 2011 par

x1

Samuel Eto'o @Icon Sport

Il a pris son jet privé pour partir sans demander son reste. La presse camerounaise rapporte la colère de Samuel Eto’o suite à une sombre affaire de primes non versées qui fragilise la sélection nationale camerounaise et ses dirigeants. L’attaquant des Lions Indomptables a pris le parti de ses camarades, lesquels ont refusé de disputer un match amical face à l’Algérieconsidérant que la Fédération camerounaise de football n’avait pas respecté ses engagements.

Samuel Eto’o parmi les leaders de la grève

Par un communiqué officiel, les joueurs ont exprimé leur mécontentement : « Considérant l’absence de prime de présence, prime qui est une institution à chacun de leurs regroupements ; Considérant que le problème de paiement de la prime a été posé depuis une semaine et qu’aucune solution n’y a été apportée ; Considérant qu’ils ont pour leur part participé avec engagement et professionnalisme au stage de Marrakech et au tournoi LG Cup Africa ; Les joueurs ont décidé de ne pas effectuer le déplacement d’Alger en vue de participer au match prévu le 15 novembre contre l’Algérie. Les joueurs de l’équipe nationale réitèrent leur engagement patriotique et en appellent aux autorités du football du Cameroun afin que les engagements minimum convenus soient tenus en leur endroit. »

Les Lions Indomptables ont refusé de joueur l’Algérie pour une histoire de primes

La prime, elle serait de 1500 euros par joueur, une somme dérisoire au regard des conséquences financières que pourrait avoir le refus du Cameroun d’affronter l’Algérie. Car la FAF (Fédération algérienne de football) envisagerait de demander réparation au motif que la rencontre devait être télévisée en direct depuis un stade du 5 Juillet plein comme un œuf. La Fédération camerounaise (Fécafoot) évoque de son côté « des lenteurs administratives. La mise à disposition par le ministère des Sports des primes exigées, n’est intervenue que le lundi 14 novembre. Malgré cela, les joueurs ont signifié leur refus de se rendre à Alger pour disputer le match amical. » En conséquence de quoi, elle envisagerait des sanctions contre ceux qu’elle estime être les meneurs de la grève. Ils sont au nombre de cinq parmi lesquels Samuel Eto’o, opposant farouche au secrétaire général de la Fédération, Tombi à Roko.

Samuel Eto’o gagne 1365 fois chaque mois, la prime réclamée à la Fécafoot

Une grève, des joueurs en froid avec leur fédération, des sanctions et menaces de représailles… Cela ne vous rappelle rien ? Si la forme diffère totalement de l’épisode des Bleus à Knysna, sur le fond, c’est le ridicule qui l’emporte. Pour El Mundo Deportivo, Samuel Eto’o serait en tête de liste. Parce qu’avec 2 millions d’euros par mois, un appartement de « fonction » à 80.000 euros et autres bonus de l’Anzhi, il gagne, tous les mois, 1.365 fois la prime réclamée par les Camerounais. Même à la capitale Douala, où Eto’o est pourtant une icône, des voix s’élèvent pour contester l’attitude du joueur !

A lire aussi :
Samuel Eto’o: Sa nouvelle vie de millionnaire russe
Samuel Eto’o et ses voitures, la suite

Une réflexion au sujet de « Eto’o meneur de grève pour une prime… à 1500€ ! »

  1. zajoe

    Je suis suprise de l'atitude que Les journalists presente. Il y a une revendication qui montre la mauvais fois des dirigeants sportif Camerounais mais on a le courage d'indexé les jouers comme les fauteurs. Il est instistutionlisé cette prime, remet le aux jouers. L'afrique restera derrier si ont continue à pensé qu'on doit prendre le temps pour faire tout et ouvrir la porte pour les detournateurs des fond publique. Même si ce cent frcfa ce leurs argent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.