Federer, Kaymer… Combien ont gagné les champions ce week-end ?

Posté le 7 novembre 2011 par

x0

Le joueur de tennis, Roger Federer - @Iconsport

Le joueur de tennis, Roger Federer - @Iconsport

Sportune fait le tour de la planète sport, ce lundi, en revenant sur les cachets remportés par les champions ce week-end. De Roger Federer, vainqueur du tournoi de Bâle, aux coureurs de fond du marathon de New-York, en passant par les footballeurs de l’OM vainqueurs de l’OGC Nice, ou encore via un petit détour dans le monde de la Pro A de basket et le duel entre les stars NBA, Nicolas Batum et Tony Parker, nous avons sélectionné les meilleurs moments de sport pour les traduire à la sauce business… Bien sûr, tous ces évènements ne sont pas à comparer à l’état brut, chaque discipline ayant ses spécificités aussi bien sur le plan sportif qu’économique. Il s’agit simplement d’un tour d’horizon. Mais on peut tout de même s’accorder sur un point. Aucun de ces grands noms du sport ne parvient à concurrencer l’énorme chèque empoché par le golfeur Martin Kaymer, vainqueur du tournoi de Shanghai de golf. L’Allemand est véritablement le grand gagnant business du week-end. Voici notre récapitulatif en détails…

Martin Kaymer, golf: 842 217 euros
En remportant le tournoi de Shanghai de golf, épreuve qui, comme son nom ne l’indique pas, fait bien partie de l’European Tour, Martin Kaymer empoche le chèque de 842 217 euros réservé au vainqueur de la compétition. Le champion fait exploser ses prize money remportés sur l’European Tour à 2,8 millions d’euros depuis le début de la saison. En quatre ans et sur ce seul circuit, Kaymer crée tout de même l’exploit d’amasser 12,7 millions d’euros.

 

Martin Kaymer, le joueur de golf

Martin Kaymer, le joueur de golf

Emmanuel Mutai, marathon: 460 000 euros
Emmanuel Mutai n’a pas remporté le marathon de New York 2011, ce week-end à Big Apple, laissant le soin à son homonyme kenyan, Geoffrey Mutai, de franchir la ligne d’arrivée en premier. En revanche, côté business, c’est bien lui le vainqueur. Emmanuel Mutai empoche en fait le bonus de 500 000 dollars réservé au vainqueur du World Marathon Major, le circuit regroupant les plus grands marathon du monde et qui s’est bouclé cette saison avec celui de New-York. Au total, avec les gains de sa 2e place et l’ensemble de ses bonus, Emmanuel Mutai ressort donc des Etats-Unis avec un pactole de 635 000 dollars, soit environ 460 000 euros.

Roger Federer, tennis: 318 000 euros
Le Suisse Roger Federer a remporté dimanche le tournoi Master 500 de Bâle. Le numéro 4 mondial empoche ainsi les 318 000 euros réservés au vainqueur de l’épreuve. Un prize money qui porte son total de gains sur le circuit ATP depuis le début de la saison à 3,4 millions de dollars. Fedex est actuellement le joueur de tennis ayant remporté le plus d’argent sur les tournois de l’histoire. Son « historic priiez monté » atteint maintenant la somme record de 64,5 millions de dollars.

Ana Ivanovic, tennis: 152 000 euros
Elle le dit elle-même, Ana Ivanovic est aussi venue à Bali pour profiter de la plage… Mais dimanche, la jolie serbe s’est tout de même employée pour remporter le dernier tournoi WTA de la saison sur l’île indonésienne. Au final, elle peut rentrer chez elle avec un ultime chèque 2011 de 210 000 dollars, soit environ 152 000 euros. Ca valait le coup de prendre une raquette en main et de lâcher quelques heures son bikini…

 

 

Ana Ivanovic @Icon Sport

Ana Ivanovic @Icon Sport

Les joueurs de l’OM, football: 2 500€
Les joueurs de l’OM, pour leur victoire en Ligue 1 dimanche contre l’OGC Nice, empochent une prime de 2 500 euros. Le staff marseillais s’est en effet mis d’accord avec la direction en début de saison en fixant les bonus de victoire des joueurs. Une prime symbolique, bien sûr, comparée aux salaires que touchent les joueurs dans leur club. Un chiffre à ne pas comparer au pied de la lettre, bien sûr, avec les cachets gagnés par les stars des sports individuels, qui ne bénéficient pas de salaires fixes de la part d’un club.

Nicolas Batum et Tony Parker, basket: 4 500 et 750 euros
Ce week-end en Pro A, c’était l’heure du grand choc des joueurs NBA entre Nicolas Batum, côté Nancy, et Tony Parker, côté Asvel. Le duel a tourné en faveur des Lorrains avec une victoire nette et sans bavure, sur terrain adverse qui plus est, de 77 à 92. Durant ce mois de novembre, Nicolas Batum et Tony Parker sont censé jouer 4 match chacun en Pro A avec leur équipe respective. Si on met ce nombre de matches en perspective avec leur salaire, cela nous donne donc une rencontre payée 4 500 euros pour Batum et… 750 euros pour TP. Evidemment, on est loin des tarifs dont les deux joueurs ont l’habitude en NBA. Et evidemment, les deux joueurs compensent par de substantiels revenus publicitaires. Ils devraient aussi retrouver leur rémunération standard dès que le lock-out NBA sera terminé…

Tony Parker, chez les Bleus et à l'Asvel - @Iconsport

Tony Parker, basketteur chez les Bleus et à l'Asvel - @Iconsport

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.