Girondins de Bordeaux – Chamakh: Pourquoi Triaud dit n’importe quoi

Posté le 16 novembre 2011 par

x0

Marouane Chamakh @Icon Sport

L’histoire entre les Girondins de Bordeaux et l’attaquant d’Arsenal Marouane Chamakh risque fort de devenir le feuilleton du mercato hivernal. Actuellement 14ème de Ligue 1, le club au scapulaire a inscrit seulement 15 buts en 13 journée. Avant de partir du côté de Londres, l’international marocain avait trouvé le chemin des filets à 10 reprises au cours de la saison du titre en 2009-2010. Les supporters mais aussi le président du club Jean Louis Triaud sont nostalgiques de telles performances. Sauf que sur le retour éventuel du Bordelais en Gironde, le dirigeant a le don de se contredire toutes les deux lignes et, en somme, de raconter n’importe quoi. La preuve…

Les Girondins de Bordeaux attendraient une réponse de Chamakh et de Wenger

Jean-Louis Triaud a appuyé, ce mercredi dans le journal l’Équipe, là où ça fait mal du côté d’Arsenal en avouant ouvertement sa volonté de récupérer Marouane Chamak au moins sous la forme d’un prêt ne le voyant pas joueur avec les Gunners : « Je ne le vois pas évoluer sous le maillot d’Arsenal alors je me suis dit pourquoi ne pas essayer de le faire venir. J’en ai parlé autour de moi et à l’entraineur bien sûr. Et comme Francis Gillot n’y était pas opposé, j’ai laissé plusieurs messages sur les portables de Marouane et d’Arsène afin de connaître leur position ».

Les contradictions de Triaud sur Chamakh

Le problème pour le Président des Girondins de Bordeaux, c’est qu’au cours de la même interview, celui-ci confie qu’il recherche pour le prochain mercato « des bons joueurs avec des petis salaires ». Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas le cas de Marouane Chamakh qui perçoit du côté d’Arsenal un salaire astronomique d’environ 240 000 euros brut par mois. Pour rappel, quand il évoluait sous les couleurs de Bordeaux celui-ci percevait 80 000 euros brut mensuel. De toute façon la question de la venue de l’international marocain en Gironde est pour le moment en stand-by car personne n’a donné signe de vie à Jean-Louis Triaud : « jusqu’à hier je n’ai pas eu de réponse ».

Chamakh, un simple coup de comm’ pour Triaud ?

Le Président a précisé qu’il avait pourtant gardé « avec l’homme (Chamakh) de bonnes relations ». De là à savoir si le Marocain veut revenir, il botte en touche : « Posez lui la question moi j’attends de ses nouvelles !. Serait-ce une simple stratégie de communication pour montrer aux supporters que le président est en recherche active d’un buteur pour son équipe ? Etant donné le tarif de Chamakh actuellement, ce serait en tout cas un sacré effort à fournir pour l’actionnaire majoritaire du club, le groupe M6, que de le faire revenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.