Jean-Pierre Escalettes bénévole de la FFF : ça ne coûte rien de le virer

Posté le 24 juin 2010 par

x4

FOOTBALL – Invité ce jeudi matin sur les ondes de RTL, Roselyne Bachelot a jugé le départ de Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football comme étant « inéluctable » selon elle en réaction au fiasco de l’équipe de France au cours du Mondial 2010. Et à cette occasion, la ministre de la Santé et des Sports a répondu à une question que vous avez d’ailleurs été plusieurs à nous poser : « Le dernier acteur du désastre, de la bérézina, c’est effectivement la FFF et bien entendu, on ne peut rien demander, puisque vous le savez, le président de la fédération et l’organisme de gouvernance de la fédération relève d’un processus démocratique, et d’ailleurs, le président de la Fédération est un bénévole, il faut le savoir. »

Jean-Pierre Escalettes vers la sortie

Jean-Pierre Escalettes vers la sortie

Oui en effet, fallait-il savoir que le patron du foot français ne reçoit rien de ses fonctions. Et d’ailleurs Roselyne Bachelot a-t-elle insisté sur le sujet : « J’entends quelque fois sur vos antennes des gens demandant quel est le salaire de Jean-Pierre Escalettes. C’est un bénévole issu d’un petit club. C’est sans doute peut être ça d’ailleurs le problème. » Problème ou pas, Escalettes a été sommé de plier ses valises et puisqu’il n’est pas rémunéré, rien financièrement ne le retient à son poste. Avec le coup de semonce que vient de lui coller la ministre des Sports et de la Santé, il est même peu probable qu’il y résiste.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Roselyne Bachelot sur le site de RTL

4 réflexions au sujet de « Jean-Pierre Escalettes bénévole de la FFF : ça ne coûte rien de le virer »

  1. pinel

    le probleme n'est qu'il soit bénévole et qui touche aucun revenue mais qui prenne des desicions sur le choix du selectionneur de l'equipe de France et ont n'a donc pu voir par la suite le resultat

    Répondre
  2. Bénévo

    Certes, les membres du Conseil Fédéral ne sont pas rémunérés. Mais il faut noter que la fonction leur confère malgré tout un train de vie confortable (hôtels et restaurants *** ou ****, voiture de fonction, déplacements dans tous les pays du monde intégralement payés par la FFF, téléphone, …. ).

    Franchement, quand on est nourrit logé blanchi à 3/4 temps dans des palaces et qu'on perçoit une retraite qui sert d'argent de poche, je ne vois pas quels pourraient être les besoins qui nécessiteraient un salaire …

    Quand on fréquent de près ces bénévoles on comprend vite pourquoi ils s'accrochent avec autant d'ardeur à leurs sièges.

    Répondre
  3. beaudout

    vous n'avez pas honte!il est facile de critiquer depuis son fauteuil!moi qui l'ai connu en temps qu'éléve,je peux vous dire qu'ii en a rien à cirer des palaces,etc…

    Et qu'à 75 ans,aprés une vie professionnelle et de bénévolat pour le foot,il a le droit d'être fatigué,cet homme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.