Mansour Bin Zayed Al Nahyan : le Cheick qui voulait devenir Real pour contrôler la planète foot

Posté le 28 décembre 2009 par

x0

Le foot européen est-il en train de basculer sous la gouverne du Moyen-Orient ? Doit-on nécessairement conjuguer le ballon rond aux pétrodollars comme c’est de plus en plus fréquent au Royaume –Uni ? Et puis d’abord, qui est donc ce Cheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyan, l’homme qui a jeté un énorme pavé dans la mare, ce dimanche, en annonçant son intention d’acheter le Real Madrid au prix de un milliard d’euros ? Pour le savoir, il faut se rendre à Manchester où l’homme a fait l’acquisition du club de foot de City – payé 300 millions d’euros – dans l’espoir d’assouvir sa passion débordante pour le ballon rond et les stars qui le font vivre.

Dans une enquête menée en collaboration avec FouFourTwo Magazine, le site portugais futebolefinance avait estimé à presque 18,5 milliards d’euros la fortune du Cheick soit la plus conséquente du football anglais après le patron des Queens Park Rangers, Lakshmi Mittal, dont on estime les richesses à plus de 20 milliards de dollars. Touche à tout, tantôt dans les finances, tantôt dans le sport ou dans le pétrole, le Cheikh est aussi un membre de la famille royale d’Abu Dhabi et occupe à ce titre, des fonctions politiques en qualité de ministre des affaires étrangères.

Pour ce sportif confirmé, cavalier émérite, lauréat de plusieurs titres en endurance le foot n’est pas qu’un amusement mais plus encore une histoire de passion pour laquelle il ne regarde pas la dépense. Le milliard d’euro qu’il s’est dit prêt à proposer traduit son incroyable frénésie pour la chose du ballon rond. Sauf que pour une fois, sortir son carnet de Cheick ne viendra pas au secours de Mansour Bin Zayed Al Nahyan car faire l’acquisition d’un club comme le Real Madrid ne se limite pas qu’à des aspects purement pécuniaires. En Espagne, les « socios » (les abonnés historiques du club) ont aussi leur mot à dire et sont considérés comme de véritables actionnaires du club. Pour que la requête du Cheick soit recevable, il faudrait que le peuple merengue approuve un changement de statut afin que le Real devienne une société anonyme sportive. Au pays des traditions, il n’est pas dit que cela passe, même avec beaucoup d’argent en jeu.

Cresus Tensile

Le lien pour aller plus loin :
Classement des 20 propriétaires les plus riches du foot britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.