OL: Aulas se dit plus fort que le PSG financièrement…

Posté le 3 septembre 2011 par

x0

Jean-Michel Aulas, président de l'OL - @Iconsport

Jean-Michel Aulas, président de l'OL - @Iconsport

L’OL a connu l’un des mercatos les moins dépensiers de son histoire avec un bilan positif de près de 17M€ entre les achats et les ventes de joueurs. Les difficultés financières du club, qui a perdu 35M€ sur le seul exercice 2009-2010 (derniers chiffres officiellement connus sur une saison complète), a poussé le président, Jean-Michel Aulas, a une grande prudence sur ce marché des transferts. Une situation pas franchement habituelle pour le septuple champion de France, célèbre pour réaliser les plus grosses dépenses de Ligue 1 depuis plusieurs années… avant l’arrivée des Qatariens au PSG.

L’OL a les plus grosses structures financières de Ligue 1, devant le PSG… selon Aulas

Mais les chiffres ne semblent pas affoler JMA. Mieux, le dirigeant des Gones estime que Lyon reste la première place financière du football français à l’heure actuelle. Et cela, malgré lePSG qui a fait sauter la banque en dépensant pour 85M€ sur le Mercato 2011. « Je pense que globalement, sur le plan des structures financières, Lyon reste le premier club français, loin devant les autres, lâche Aulas sur RMC, vendredi. On a des réserves, des liquidités. On fait en sorte d’être efficace, pertinent dans les choix. »

L’OL a toujours le plus gros budget de Ligue 1… à égalité avec le PSG

Aulas revient ensuite sur les choix du club sur le Mercato: « On pouvait garder Pjanic et de ne pas encaisser le transfert (estimé à 11M€, ndlr), mais on n’aurait pas fait jouer Clément Grenier. Avec Ederson et Gourcuff qui allaient aussi revenir. On a fait des choix, ça ne veut pas dire qu’on a des difficultés financières. On en a bien moins que les autres, je dirais. » Pour rappel, l’OL reste le 1er budget de France pour 2011-2012, avec un objectif à 150M€ sur la saison. Les Lyonnais sont à égalité avec le PSG, crédités de 150M€ eux aussi, mais… sans les revenus de la Ligue des Champions (comparez tous les budgets des clubs de Ligue 1).