OL: Gourcuff, ce salaire qui pèse sur les finances des Gones

Posté le 26 novembre 2011 par

x0

Yoann Gourcuff @Icon Sport

L’OL troisième de son groupe de Ligue des Champions avec trois points de retard sur l’Ajax Amsterdam est quasiment sûr d’être reversé en Ligue Europa. Après une telle contre-performance, le président emblématique du club rhodanien, Jean Michel Aulas s’est penché au chevet de l’OL. Le médecin du club rhodanien s’est voulu positif malgré un manque de liquidité qui va forcément entrainer une perte de compétitivité de son équipe. Bilan de la consultation : Des départs sont attendus en janvier et probablement celui de Yoann Gourcuff

Yoann Gourcuff: Un salaire encombrant pour le club

Le président Jean Michel Aulas avait annoncé cette semaine au journal L’Equipe qu’il fallait prévoir rapidement le départ d’au moins deux joueurs clefs : « Ça nous conforte dans ce que l’on avait prévu, l’abaissement de la masse salariale et le départ de deux joueurs majeurs en fin de saison au plus tard ». Parmi les noms susceptibles de quitter le navire lyonnais, RMC a coché celui de Yoann Gourcuff. L‘international français, plus gros salaire de Ligue 1 (4,4 millions d’euros brut par an) ne serait pas retenu par Jean Michel Aulas si une bonne offre se présentait sur son bureau. L’OL en manque de liquidité est obligé de diminuer sa masse salariale. Le président du club Rhodanien a expliqué ce mercredi dans Le Parisien que les Gones allaient devoir se serrer la ceinture pendant quelques années.

OL: Jean Michel Aulas prône une politique de rigueur

« Jusqu’en 2014, nous ne serons pas en position de concurrencer les meilleurs clubs européens, a dit le président des Gones dans les colonnes du quotidien francilien. On a trois ans pendant lesquels on va devoir faire avec. Ce qui ne veut pas dire qu’on n’aura pas de très bons résultats, parce qu’on a un excellent centre de formation et de bons joueurs dans l’effectif. Je sens qu’on a la capacité de décrocher un titre dès cette année « . Les propos de Jean Michel Aulas ont le mérite d’être clair. L’OL est dans le creux de la vague et le sera pendant encore quelques années. Mais, le président emblématique du club rhodanien a clairement affiché sa confiance au groupe de Rémi Garde et son centre de formation pour éclairer les sombres nuits lyonnaises à venir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.