OL: Puel-Aulas, chacun sa version du mot « dignité »…

Posté le 12 septembre 2011 par

x1

Claude Puel réclame gros à l'OL @J.P Thomas/IconSport

Claude Puel réclame gros à l'OL @J.P Thomas/IconSport

Le match entre l’ancien entraîneur de l’OL, Claude Puel, et le président Jean-Michel Aulas s’est joué dans la presse, ce dimanche. Un duel de mots entamé par le technicien, dans une interview accordée au JDD et relancée quelques heures plus tard par le dirigeant, sur les sites Internet régionaux de Rhône-Alpes. Enjeu: les 5M€ que réclame Puel à son ancien club suite à son licenciement en juin 2011. A quelques jours d’échéances prudhommales, chaque partie avance ses pions et semble décider à tout déballer sur la place publique. Ce lundi, on fait le point sur la définition que chacun accorde au mot « dignité« . A vous de juger qui développe les arguments les plus probants…

Pour Claude Puel, ancien entraîneur de l’OL, la dignité, c’est respecter les contrats…

« La dignité, c’est de respecter les contrats, lâche Claude Puel dans le JDD. Cela aurait pu se régler autrement, mais les conditions (financières) proposées (par l’OL) n’étaient pas du tout acceptables. Je pense avoir fait preuve de dignité en gardant le cap jusqu’au bout pour aller chercher une qualification en Ligue des champions. Partout où je suis passé, mes successeurs n’ont pas eu à se plaindre de mon travail. » Pour rappel, Lyon a décidé de licencier son entraîneur un an avant le terme de son contrat. En théorie, un tel CDD ne peut être rompu avant son échéance qu’en cas de faute grave, de force majeur ou d’inaptitude constatée par le médecin du travail. Et c’est bien pour cela que le technicien et les Gones se retrouvent devant les Prudhommes.

Pour le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, la dignité c’est reconnaître ses erreurs…

Du côté de Jean-Michel Aulas, la définition du mot « dignité » est le fait de reconnaître ses fautes. « Je fais des erreurs comme tout le monde, explique-t-il dans Le Progrès, et quand je les fais je les reconnais. La dignité doit faire en sorte de garder raison. Quand on va réclamer des millions d’euros dans un contexte qui est le sien on ne devrait pas communiquer ». Claude Puel précise encore à quel point il estime Claude Puel indigne sur ce licenciement, en l’accusant d’opportunisme:  » Je trouve très significatif qu’à trois jours d’une procédure devant les Prud’hommes, son avocat lui a demandé d’intervenir. C’est de l’opportunisme. Ce qui frappe, c’est le manque de lucidité, puisque Claude Puel ne reconnaît rien de ce qui s’est passé. Moi, j’ai ma bonne foi, ma droiture. J’ai été digne dans tous les moments difficiles et même après, j’essaie de garder cette lucidité. Quand il y a des choses qui ne vont pas, je me remets en cause, je change ma manière de faire ».

C’est maintenant aux tribunaux de décider qui de Puel ou Aulas se rapproche le plus de la véritable définition du mot « dignité ». Et surtout qui respecte a loi. Ou pas…

Une réflexion au sujet de « OL: Puel-Aulas, chacun sa version du mot « dignité »… »

  1. Fred_de_Lyon

    Il faut arrêter d'enfumer les gens.

    Au delà du contrat légal il y a la finalité de la relation Puel – OL

    l'OL a engagé Puel pour qu'il fasse progresser le club, pour franchir un palier sur 4 ans. C'était ça la raison d'être du contrat et l'OL y a mis le prix et les moyens.

    Mais au final Puel n'a pas fait le job.

    1ère année sur les 4 = Zéro (excuse : c'est le début… la construction est à long terme)

    2ème année sur les 4 = Zéro (excuse : la construction est à long terme)

    3ème année sur les 4 = Zéro

    3 années sur 4 et toujours RIEN qui vient.

    On ne peut pas considérer une 1/2 finale perdue de LDC en 3 ans comme un palier décisif qui aurait été franchi. Pas quand dans le même temps les joueurs et les supporters n'en peuvent plus de lui.

    Sur 3 ans… il n'a même pas maintenu le club au niveau ou il l'a trouvé… au final le club à régressé, dans ses résultats, dans le jeu et aussi au mental.

    Et en plus il ne reconnait pas son échec. Avec lui c'est toujours les autres… lui il n'a jamais rien a se reprocher.

    Eh oh… il faut arrêter… Puel s'est avéré insuffisant pour le boulot qu'il a accepté de faire.

    Ca arrive, parfois on y arrive pas… mais il faut simplement avoir l'humilité de le reconnaitre et savoir se retirer.

    Il faut qu'il accepte son échec et sa part de responsabilité… au lieu de venir en plus faire le beau et parler de dignité tout en tentant de tirer de l'OL le maximum de fric sans avoir aucun remords pour le préjudice que son échec à causé au club.

    Dignité… mon c..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.