OL – Stade Rennais: Le vendredi ne passionne pas les foules…

Posté le 19 novembre 2011 par

x0

Le stade Gerland de l'OL

Le stade Gerland de l'OL

L’affiche paraissait belle sur le papier pour ce match avancé de la 14e journée de Ligue 1. Mais ce OL – Stade Rennais, qui s’est soldé par un résultat en faveur des Bretons (2-1), n’a pas franchement attiré les foules vendredi soir à Gerland. Au total, l’affluence du stade ne dépasse pas les 32 193 spectateurs pour un taux de remplissage de 78,4%. Bref, on se trouve en-dessous de la moyenne de l’OL depuis le début de saison (tombée à 33 742 spectateurs par match), 3e club de France tout de même en terme d’affluence. Pas terrible pour un match entre deux équipes figurant dans le Top 5 du classement de Ligue 1 !

OL – Stade Rennais et TFC – Losc, des résultats décevants en terme d’affluence…

Globalement, c’est surtout le principe du match du vendredi qui ne semble pas attirer les foules dans les tribunes. Autre témoin en est la rencontre disputée vendredi par le Toulouse Football Club contre le Losc. La réception du champion de France (soldé par un résultat nul 0-0), n’a même pas réussi a remplir la moitié du Stadium. On est loin des plus de 30 000 spectateurs qui s’étaient rassemblés dans l’enceinte pour les matches contre l’OM et le PSG. Le taux de remplissage (49,6%) est inférieur à la moyenne depuis le début de saison (54,3%), alors que le TFC recevait la bande à Eden Hazard et Joe Cole.

La Ligue 1 risque le flop en affluence ce week-end…

Les matchs du vendredi, ce n’est visiblement pas une franche réussite pour les tribunes de la Ligue 1… Cette 14e journée de championnat risque en tout cas de faire un flop au niveau des affluences. Bordeaux, l’OM et l’ASSE étant en déplacement, il n’y a que le PSG qui reçoit Nancy dimanche à 21 heures pour tenter de faire un peu grimper les statistiques dans un grand stade. Et ce n’est pas les deux matches de ce vendredi qui risquent de booster les chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.