OM, Courbis: « On peut quand même critiquer ce qui a été fait »

Posté le 28 octobre 2011 par

x0

Rolland Courbis @Icon Sport


Il ne le fait jamais avec plaisir ayant lui même un attachement très fort avec l’OM (il est né, a joué puis entraîné à Marseille) mais quand sa position de consultant pour RMC l’exige, Rolland Courbis peut être particulièrement sévère avec le club phocéen. Et il le fut, dans son édito produit pour la station de radio.

50 millions d’euros investis par l’OM, pour quels résultats ?

« Dernièrement, j’ai beaucoup discuté avec mes amis de l’OM. Ce qui est ressorti de nos débats, ce sont les coûts des transferts » attaque l’ancien coach de Bordeaux, Toulouse, Lens, Montpellier… « Pour exemple et pour rappel, Lucho a coûté 20 millions d’euros ! Et là, on ne parle pas des salaires et des charges parce que sinon ça pourrait engendrer quelques suicides… Donc résumons : Lucho 20 millions d’euros, Gignac 17 millions, Azpilicueta 7 millions, Diarra 5… On n’est pas loin de la cinquantaine là ! » Et cela, rappelons-le, sans les salaires qui s’élèvent à 4,3M€ par an à Lucho Gonzalez ou encore 3,8M€ en faveur d’Alou Diarra.

Rolland Courbis : « Au niveau rapport qualité/prix on peut quand même critiquer ce qui a été fait ! »

Au bout du compte, le gâchis est trop important pour ne pas interpeller le truculent Rolland Courbis. Qui matraque encore : « Au niveau rapport qualité/prix, au niveau investissement, au niveau futur retour sur investissement, on peut quand même critiquer ce qui a été fait ! Nous avons une situation et un boulot de consultant pour essayer d’être le plus juste possible. En toute objectivité, ce qu’il se passe sportivement à Marseille est nettement insuffisant par rapport aux investissements réalisés. » Qu’en penserait la pointilleuse propriétaire de l’OM, Margarita Louis-Dreyffus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.