OM: Heinze et son contrat quasi-libre, le mauvais exemple de Dassier…

13 avril 2011 à 11:36 par admin

8

Gabriel Heinze

Jean-Claude Dassier a encore une fois défendu sa politique de rigueur du prochain mercato qui vise à recruter en priorité des joueurs libre de tout contrat. Dans le question-réponse hebdomadaire avec les supporters phocéens, le président de l’OM a remis à sa place l’un de ses meilleurs joueurs, l’Argentin Gabriel Heinze, qui exprimait ses doutes, la semaine dernière, quant à la stratégie du prochain mercato. « Chacun fait son métier et Gaby le fait bien sur le terrain, explique-t-il. Si un jour, il devient président ou directeur sportif, il mettra en œuvre la politique qu’il souhaite. Je rappelle qu’à son arrivée du Real, il était quasiment libre et ça ne l’a pas empêché de nous faire deux très belles saisons. »

Point de vue finance, Gabriel Heinze était justement l’exemple à ne pas prendre pour Dassier. Si on fait les comptes, même si le joueur n’a, certes, pas coûté très cher en indemnité de transfert, son important salaire a fait plus que compenser la différence avec ses coéquipiers. Et ces émoluments ont été négociés aussi haut, à cause de son transfert pas cher du Real Madrid…

Heinze, un transfert quasi-libre, qui peut quand même coûter 15M€ à l’OM sur 3 ans

Heinze n’a coûté « que » 1,5 millions d’euros en indemnité, lors de son arrivée sur la Canebière en août 2009. Mais en fin de saison, en tant que joueur le mieux payé du club (et de la Ligue 1), il aura accumulé 9 millions d’euros brut de salaire depuis son arrivée. S’il va au terme de son contrat en juin 2012, il finira son bail à Marseille avec 13,5 millions d’euros brut de salaire. Au total, entre l’indemnité de transfert et ses émoluments, l’Argentin aura donc coûté 15 millions d’euros à l’OM sur trois ans (primes non comprises dans notre calcul).

Vous aimerez aussi:  OM, PSG, ASSE, OL... Les clubs qui jouent le plus le dimanche soir en prime, au 21e siècle

A l’OM, Heinze compense sa faible indemnité de transfert par un gros salaire

Prenons maintenant le cas de Souleymane Diawara. Lui aussi est arrivé au club à l’été 2009. Et lui aussi a signé un contrat jusqu’en juin 2012. A la différence de Heinze, l’indemnité de transfert payé par l’OM aux Girondins de Bordeaux a été beaucoup plus importante: 6,5 millions d’euros. Mais Diawara n’a pas pu négocier le même salaire que son coéquipier (2,4 millions d’euros brut par an).

Si Diawara arrive au terme de son contrat l’an prochain, il aura donc coûté 7,2 millions d’euros en salaire. Si on ajoute à cette somme son indemnité de transfert, Souleymane représente une dépense de 13,7 millions d’euros sur trois ans pour l’OM. Sur l’intégralité du contrat, Heinze est donc plus cher que Diawara, alors que l’Argentin n’a presque rien coûté en indemnité au départ. CQFD…




8 Responses to OM: Heinze et son contrat quasi-libre, le mauvais exemple de Dassier…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV